Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 00:40

Ce qui me gêne un peu, c'est la volonté de certains (suivez mon regard...) d'interdire leur choix aux agriculteurs, qui, tout de même, mènent assez bien leur barque (si j'ose dire) depuis quelque dix mille ans. Ils se sont débrouillés pour se (et nous !) nourrir toujours en faisant des choix très difficiles et en évoluant. Que certains choisissent le bio, pourquoi pas ? Que d'autres choisissent la biodynamique ou le recours aux druides ou aux extra-terrestres, que dire ? C'est leur choix pour maximiser leurs revenus, non ? J'entendais même une émission louant certains bio-techno de refuser les biocides et de guider des débroussailleuses par GPS... Une fois de plus, pourquoi pas ? J'ai un profond respect pour ces agriculteurs dont j'ai connu la dure vie dans les années 50 et qui ont changé leur vie de dure manière certes, mais toujours avec énormément de rationalité. Un tracteur, de nos jours, est un admirable bijou technologique, et quand je dis bijou, je m'entends. C'est une merveille de technologie.

 

Personne n'impose aux agriculteurs, fussent-ils de pays pauvres, de recourir aux OGM s'ils estiment qu'ils y trouvent leur intérêt. Mais certains le leur interdisent - au nom de quoi ? Ces agriculteurs retrouvent un jour leurs champs fauchés par de sinistres crétins qui, pour bien paraître sur les photos des journalistes qu'ils ont convoqués, enfilent des combinaisons blanches et des masques anti-poussière qui devraient être des symboles de protection contre des dangers effroyables ! Tu parles... Aucun danger, bien entendu, et de toute façon ces "protections" ne seraient même pas efficaces si ces "faucheurs volontaires" devaient les endosser pour poncer et repeindre les murs de leur cuisine... Mais ça fait effrayant...

 

Dans un autre ordre d'idées, ce qu'on continue scandaleusement à qualifier de "démontage" bien qu'il s'agisse tout simplement de destruction du McDo par Bové et sa bande, je m'étonne que ces nervis n'aient pas encore agressé les petits fast-food turcs, genre Döner Kebab, où, je suis au regret de le dire car je les aime beaucoup (conceptuellement. J'ai essayé une fois d'en goûter, une seule et la dernière. Mais mes filles et leurs amis les apprécient, tous les goûts sont dans la culture. Il faut dire qu'ils ne sont pas chers...) mais au point de vue diététique ils me semblent au moins aussi pires (c'est une locution belge) que les McDo ou les Quick. Je ne suis pas sûr qu'ils s'en tireraient aussi facilement.

 

Chiche ! Et puis non, j'aime trop les propriétaires de mon petit Döner Kebab du coin qui triment comme ce n'est pas possible (et qui, horreur ! gagnent bien leur vie) pour que ces excités leur brisent la vitrine.

Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 22:42

Je sais bien (et je fus un temps payé pour le savoir) que la recherche scientifique est un "sport de combat" pour obtenir des fonds, bien plus que la sociologie, comme le disait - ou enfin, ne le disait pas ! - un groupie du surévalué (c'est une litote) Bourdieu. Mais tout de même...

 

Qu'on puisse traiter Judith Curry de traître à "la cause", pourquoi pas ? On veut "extirper l'hérésie", à la manière de Saint-Dominique, mais tout de même sans vouloir la brûler vive). Mais qu'on puisse vouloir révoquer le doctorat d'un (même pas) sceptique parce qu'il met en cause l'optimum (terme que je n'aime pas pas, car évidemment il n'y a pas d'optimum. C'est le "Goldilocks Effect"), révoquer Landsea parce qu'il est vraiment scientifique ou faire éjecter de Freitas parce qu'il a accepté un article contredisant certaines assurances du GIEC, est-ce là de la Science ??? Ce n'est pas comme ça qu'on m'a appris ce que ce devait être.

 

Sans doute, je me fais vieux...

Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 22:15

Je ne peux tout de même pas résister une fois de plus à décrire toutes les catastrophes qui nous attendent en lisant le site de skyfall.fr... Et ça va être dur, les ami(e)s !

Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 16:04

date: Wed, 29 Aug 2007 12:03:05 -0400
from: “Michael E. Mann”..
subject: Re: Something not to pass on
to: Phil Jones
Phil,

I would not respond to this. They will misrepresent and take out of context anything you give them. This is a set up. They will certainly publish this, and will ignore any evidence to the contrary that you provide. They are going after Wei-Chyung because he’s U.S. and there is a higher threshold for establishing libel. Nonetheless, he should
consider filing a defamation lawsuit, perhaps you too.

I have been talking w/ folks in the states about finding an investigative journalist to investigate and expose McIntyre, and his thusfar unexplored connections with fossil fuel interests.Perhaps the same needs to be done w/ this Keenan guy.

I believe that the only way to stop these people is by exposing them and discrediting them….

 

"J'ai discuté avec des gens aux USA pour trouver un journaliste d'investigation pour investiguer et montrer qui est McIntyre et ses connexions jusqu'ici non explorées avec des intérêts pétroliers. Il faudrait peut-être faire la même chose avec ce bonhomme Keenan.

Je crois que la seule manière de faire taire ces gens et de montrer qui ils sont et de les discréditer...."

 

Voilà une saine manière de faire de la science... Rappelons tout de même que McIntyre est un statisticien qui n'a pas eu beaucoup de mal à démontrer que Mann et son équipe étaient des amateurs en la matière et que leur crosse de hockey était en fait vermoulue. Il semble même qu'il y ait eu fraude, le fameux "hide the decline" que Climategate#2 permet de mieux comprendre. Le personnage de Mann sort d'ailleurs assez malmené de ces e-mails.

 

Bien sûr, les connexions avec les pétroliers n'existent que dans l'imagination malveillante de Mann - et bien sûr sous la plume d'à peu près tous les journalistes "scientifiques" ! Quatre ans plus tard, les spaghetti de Mann ont été discrètement évacués du GIEC et ni McIntyre ni McKitrick n'ont été "exposed". Ils sont au contraire reconnus comme des chercheurs indépendants qui valent bien les autres.

 

c: Gavin Schmidt
date: Fri, 30 May 2008 09:10:12 -0400
from: Michael Mann
subject: Re: [Fwd: Re: Thompson et al paper]
to: Phil Jones

thanks Phil,
well, we'll just ignore him. Attention is what he craves, best that we not give feed that.
I don't think he'll get as must traction as we first feared, as the Independent graph
discredits the argument he/Pielke are trying to make.
I gave up on Judith Curry a while ago. I don't know what she think's she's doing, but its not helping the cause, or her professional credibility, (*)
mike

 

"J'ai laissé tomber avec Judith Curry il y a déjà un certain temps. Je ne sais pas si elle sait ce qu'elle fait, mais ça n'aide pas la cause, ni sa crédibilité professionnelle"

 

dira plus tard Mann, parlant de "la cause" et de Judith Curry, une climatologue réputée qui a le malheur aux yeux de Mann de ne pas être assez orthodoxe.

 

Mais à part ça, la science a tranché...

(*) 2 fois sic.

Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 11:13

Apparemment, le Canada compterait se retirer de cette farce, et le Japon a ses réserves (voir ici un article au hasard de la Presse déchaînée). Comme le fait remarquer Willis Eschenbach sur WUWT, même si Kyoto avait été 100% efficace, cela aurait amené à réduire la température moyenne du globe de 0,05°C vers 2050 ; notez que ce n'est pas lui qui le dit, mais Tom Wigley, un climatologue de renom, et chaud partisan dudit Protocole (curieusement, on l'a suspecté d'être le responsable du Climategate#1... Je vous expliquerai pourquoi dans un prochain post, mais si vous connaissez bien l'anglais, vous le saurez à la lecture de la référence). Voici un graphique intéressant repris du Spiegel (cliquer pour agrandir - si nécessaire...) :

 

Kyoto

 

Vertueuse Allemagne ! Que voilà une position irréprochable ! Sauf que non, c'est grâce à la réunification, tout simplement, l'Allemagne de l'Est - ce merveilleux pays où ne régnait pas l'ultralibéralisme tellement dénoncé par tous nos valeureux intellectuels - étant largement sous-industrialisée, même si sa misérable industrie était extrêmement polluante, comme celle de tous les pays du bloc non-ultralibéral (notez tout de même que le CO2 n'est absolument pas un polluant, contrairement à ce qu'affirment à peu près tous les journalistes surexcités par Durban).

 

Remarquez aussi qu'il s'agit d'émissions par tête de pipe, et qu'en Europe, la population est plutôt à la baisse. Remarquez aussi que la valeur EU27 inclut bien entendu celle des Allemands, dont la contribution est particulièrement importante.

 

Rappelez-vous aussi que l'Europe a froidement sous-traité quelques millions de tonnes aux pays tiers : Chine, Inde, etc.

 

Et constatez que ces infâmes Amerloques sont parvenus sans Kyoto - mais avec peut-être l'aide de l'ignoble ultralibéralisme - à faire mieux que les Européens... qui sont toujours prêts à se tirer une balle dans le pied pour montrer la voie au Monde entier.

 

Calculez que les abominables électeurs de Bush (qui depuis lors sont devenus les valeureux électeurs d'Obama) ont réduit leur consommation de 2,4 tonnes/tdp alors que les vertueux Européens sont à environ une tonne/tdp...

 

Et pleurez (de joie) en constatant que la Chine s'est tellement enrichie qu'elle a (pleurez de tristesse) complètement déséquilibré toutes nos vaillantes économies - gros pull et plus de veilleuses - pas loin de 7 tonnes/tdp et comme le dit judicieusement Willis Eschenbach, il y a beaucoup de têtes de pipe en Chine...

 

C'était notre rubrique "la prochaine fois qu'un bon apôtre me raconte que Kyoto était un pas dans la bonne direction, je lui tire les oreilles". 

Repost 0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 12:22

>From: Phil Jones [mailto:p.jones@uea.ac.uk]
>Sent: 05 January 2009 16:18
>To: Johns, Tim; Folland, Chris
>Cc: Smith, Doug; Johns, Tim
>Subject: Re: FW: Temperatures in 2009
>
>
>   Tim, Chris,
>     I hope you're not right about the lack of warming lasting
>   till about 2020. I'd rather hoped to see the earlier Met Office
>   press release with Doug's paper that said something like -
>   half the years to 2014 would exceed the warmest year currently on
> record, 1998!
>     Still a way to go before 2014.
>
>     I seem to be getting an email a week from skeptics saying
>   where's the warming gone. I know the warming is on the decadal
>   scale, but it would be nice to wear their smug grins away.
>
>     Chris - I presume the Met Office
> continually monitor the weather forecasts.
>    Maybe because I'm in my 50s, but the language used in the forecasts seems
>    a bit over the top re the cold. Where I've been for the last 20
> days (in Norfolk)
>    it doesn't seem to have been as cold as the forecasts.
>
>     I've just submitted a paper on the UHI for London - it is 1.6 deg
> C for the LWC.
>   It comes out to 2.6 deg C for night-time minimums. The BBC forecasts has

>   the countryside 5-6 deg C cooler than city centres on recent nights.
> The paper
>   shows the UHI hasn't got any worse since 1901 (based on St James Park
>   and Rothamsted).
>
>   Cheers
>   Phil.

 

Voilà, c'est de Phil Jones, du CRU. "J'espère que vous avez tort sur cette absence de réchauffement qui pourrait durer jusqu'en 2020. J'aurais plutôt espéré voir le bulletin de l'Office météo publié avec le papier de Doug disant quelque chose comme - la moitié des années jusqu'en 2014 seraient plus chaudes que l'année la plus chaude connue actuellement, 1998 !".

 

Curieux tout de même ! Alors que tout le monde se tord les mains et gémit de désespoir parce que la planète cuit, voilà M. Phil Jones qui espère qu'un de ses collègues se trompe en annonçant que, ma foi, après tout, ça ne va pas se réchauffer avant 2020... Et puis, il n'est pas content des bulletins météo qui annoncent des températures très basses - trop basses sans doute pour une planète qui se réchauffe. Mais il n'avait pas encore lu les papiers géniaux qui confirmaient que plus la planète se réchauffait, plus les hivers seraient froids ! Sauf peut-être cet hiver-ci où les températures incroyablement clémentes sont, à en croire ceux qui vont à Durban, la preuve du réchauffement - pardon, du dérèglement - climatique...

 

C'est tout de même un petit rigolo... Un qui l'est moins, c'est Mann, qui propose d'envoyer des journalistes d'investigation chercher des choses à dire sur McIntyre qui a eu le culot de lui faire la leçon. Mais ça fera l'objet d'un post un peu plus tard. En attendant, si vous connaissez l'anglais, allez faire un tour à WUWT, ça vaut la peine...

Repost 0
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 21:26

Pour ceux qui ne l'auraient pas vue, une jolie conférence de G. Bronner sur ce fichu "Principe de Précaution". C'est le point de vue d'un sociologue, il y en a d'autres, bien d'autres... Il suffit de faire une recherche sur le site de l'AFIS (http://www.pseudo-sciences.org/).

 

On ne demande pas d'être convaincu, on demande d'écouter, de lire, et surtout de REFLECHIR !

 

Mais c'est vrai que ça fatigue certains... Tellement plus facile d'avaler la soupe Greenpeace et al...

Repost 0
Published by cdc - dans sciences
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 15:50

Le Conseil d'Etat annule la suspension de culture de l'OGM MON 810

Le Conseil d'Etat a annulé la suspension de culture du maïs OGM de Monsanto décidée par le gouvernement français en février 2008. "Le Conseil d'État relève que le ministre de l'agriculture n'a pu justifier de sa compétence pour prendre les arrêtés, faute d'avoir apporté la preuve de l'existence d'un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l'environnement", explique l'instance dans un communiqué.

Source : Le Monde

 

Y en a que ça va pas faire sourire !

Repost 0
Published by cdc - dans sciences
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 23:28

25BIGCITY1 SPAN-articleLarge

  

Jolie photo, avec - c'est inévitable - a star-spangled banner. Voir l'article du NYT.

"Je veux qu'on se passe des moteurs à combustion interne", dit un protestataire.

"Je veux créer des pièces de théâtre", dit un autre.

"Je veux abolir la Fed", dit un troisième.

"Même si la fin du Monde devait arriver demain, je planterais tout de même un arbre aujourd'hui", dit encore un autre.

Et, bien sûr "Money is Obsolete" et "Revenons à une économie du troc".

 

Les homologues à Londres ne font pas non plus dans le violent, c'est aussi chez eux la dentelle qui s'abolit. Leurs mots d'ordre sont délicieux : 

 

1) Racism, as well as ageism, homophobia, sexism, transphobia, ableism or prejudice based on ethnicity, nationality, class, gender, gender presentation, language ability, asylum status or religious affiliation is unacceptable and will be challenged.

2) Respect each other’s physical and emotional boundaries; always get explicit verbal consent before touching someone or crossing boundaries.

3) Be aware of the space you take up and the positions and privileges you bring, including racial, class and gender privilege.

4) Avoid assuming the opinions and identifications of other participants.

5) Recognise that we try not to judge, put each other down or compete.

6) Be aware of the language you use in discussion and how you relate to others. Try to speak slowly and clearly and use uncomplicated language.

7) The group endeavours as much as is feasible to ensure that meeting spaces are as accessible as possible to the widest range of people.

8) Foster a spirit of mutual respect: listen to the wisdom everyone brings to the group.

9) Give each person the time and space to speak. In large groups, or for groups using facilitation, raise your hand to speak.

10) Respect the person; challenge their behaviour.

11) If someone violates these agreements a discussion or mediation process can happen, depending on the wishes of the person who was violated. If a serious violation happens to the extent that someone feels unsafe, they can be asked to leave the space and/or speak with a person or process nominated by those present.

12) While ground rules are collective responsibility, everyone is also personally responsible for their own behaviour.

13) Occupy London is an alcohol- and drugs-free space.

 

Soit :

 

-Le racisme, comme l'âgeisme, l'homophobie, le sexisme, la transphobie (ça veut dire quoi, ça ?), le capacitéisme (ça veut dire quoi, ça ?) ou tout préjugé basé sur l'ethnicité, la nationalité, la classe, le sexe, la représentation du sexe, la capacité de s'exprimer, le statut asilaire ou la religion sont inacceptables et ne seront pas tolérés. 

-Respectez les limites physiques et affectives des autres et exigez toujours un accord verbal explicite avant de toucher qui que ce soit ou de transgresser les limites.

-Soyez conscient de l'espace que vous prenez et vos avis et prérogatives que vous portez avec vous, en ce compris les prérogatives de race, de classe et de sexe.

-Evitez de deviner les opinions et identifications des autres participants.

-Admettez que nous n'essayons pas de juger, de condamner ou de nous mettre en compétition avec les autres.

-Soyez attentifs au langage que vous utilisez en discutant avec les autres et comment vous vous adressez avec eux. Essayez de parler lentement et clairement et utilisez un langage simple.

-Le groupe essaye autant que possible que les espaces de parole soient accessibles à tous.

-Promouvez un esprit de respect mutuel: écoutez la sagesse que chacun apporte au groupe.

-Donnez à chacun le temps et l'espace pour parler, ou pour les groupes utilisant un facilitateur, levez la main pour avoir la parole.

-Respectez les gens ; pas leur attitude.

-Si quelqu'un ne respecte pas ces attitudes, une discussion ou une médiation peut devoir arriver, selon le désir de la personne qui s'estime avoir été offensée. Si une offense caractérisée doit avoir été effectuée au point qu'un membre s'estime offensé, cette personne peut être priée de quitter l'assemblée et/ou de parler à une personne ou à un comité désigné par les membres [ambiguïté sur qui est "cette personné" : l'agressé ou l'agresseur ? Mais en anglais PC, il n'y a plus ni he ni she ni it...].

-Bien que les règles de base sont de la responsabilité collective, chacun est personnellement responsable de sa propre conduite.

-Occupy London est un espace sans alcool et sans drogue.

 

Voilà. N'est-ce pas admirable ? D'ailleurs, d'après les témoins, "sans drogue" signifie également "sans tabac". Nos occupeurs sont aussi soucieux de santé publique, on leur propose du bio.

 

J'ai une certaine expérience des débats, sauvages ou policés, mais une telle profusion d'interdits, de restrictions, de conseils en tous genres ne permet tout simplement pas d'avoir la moindre discussion un tant soit peu sérieuse. A chaque mot qu'on désire prononcer, il faut se réciter la check-list interminable et se demander si on la suit. Il faut d'abord la comprendre, ce qui n'est pas aisé : qu'est-ce par exemple que le "capacitéisme" (c'est ainsi que j'ai traduit le tout aussi obscur "ableism") ? Dans les groupes de discussion policés, on élit (ou on désigne) un président de séance, mais ça, c'est intolérable pour nos cocos, qui empruntent l'abominable terme de "facilitateur" aux experts des écoles de management. Dans les groupes sauvages, ce sont sans doute les plus bruyants et agressifs qui ont la réputation de l'emporter, mais qui a une connaissance un peu étendue de ces choses sait bien qu'il n'en est rien - sauf à tomber sur un psychopathe, ce qui arrive. De même, à suivre même vaguement les préceptes énoncés on se condamne bien entendu à entrer dans un relativisme absolu où toute opinion vaut toute autre, où peu importent la connaissance, la compréhension d'un sujet ni même la capacité d'en discuter (quelle horreur ! cela viole le premier principe !).

 

Bref, il ne peut rien sortir de ce genre de crétinerie dont on n'imagine pas que des politiciens qu'on pouvait croire sérieux aient pu lui accorder le moindre intérêt. Ou plus exactement, il faut craindre que la politique dans nos pays ait atteint un niveau si inquiétant qu'elle doive se ressourcer à des clowneries pareilles.

 

"On veut tout, tout de suite", entendait-on jadis. "On ne veut rien, et jamais", semblent répondre nos lugubres occupationnistes.  

 

 

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 07:59

(Que la paix soit sur elle)
Il y a des journées mondiales pour de très belles, très nombreuses et très nobles causes , quoique de moins nobles mériteraient sans doute de faire l'objet de demi-journées mondiales (puisqu'il y a même des semaines mondiales). La journée mondiale des coopératives pourrait par exemple être rétrocédée au rang de demi-heure mondiale ; quant à la journée mondiale de la télévision, j'ai peine à croire qu'elle existe, et pourtant, oui, même que c'est le 21 novembre, ça vous la coupe, hein ?
Pardonnez ma familiarité soudaine, mais tout de même, la journée mondiale de la téloche... ça fait un choc.
Où en étais-je ? A ceci qu'un homme bien sympathique et bien enthousiaste interviewé par notre chère Retebef, à l'occasion, justement, d'une de ces journée mondiales, avait loué les vertus de la cause qu'il défendait, et qui était également soutenue par les représentants des célèbres "trois grandes religions monothéistes". Par "grande", je suppose d'ailleurs qu'il voulait dire "peuplée", car enfin je suis bien certain qu'il y a de très belles, très nombreuses et très nobles religions monothéistes en-dehors des inévitables juive, chrétienne et musulmane. Encore faut-il s'entendre, les Nestoriens, Chiites, Baptistes, Druzes, Catholiques, Orthodoxes etc., justement ne s'entendent pas entre eux et s'excommunient et s'entre-étripent volontiers. Ou alors ils s'entendent sur leur socle commun, l'Ancien Testament, ce salmigondis assez répugnant où une espèce de monstre du mal, raciste et sadique, se réjouit des massacres divers qu'il ordonne, de sacrifices humains qui lui sont dédiés, de boucheries génocidaires faites en son nom, et où l'un des grands prophètes, Abraham, prostitue deux fois sa femme -  qu'il a bien soin de faire passer pour sa soeur, des fois qu'il viendrait à l'idée de Pharaon (puis d'Abimelech) de le trucider pour se débarrasser d'un mari gênant (même s'il est complaisant). Et plein d'autres qui massacrent abondamment, comme Jephthé qui sacrifie sa fille - rien à voir avec Iphigénie, par ailleurs). Qu'on puisse s'extasier sur une pareille ignominie m'a toujours étonné - dans le sens fort du terme. Bien - disons "indigné", c'est à la mode.

Il y avait dans la voix de notre activiste tellement de respect confit en invoquant ces grands monothéismes que je ne doute pas une seconde qu'il ne mettait pas sur le même pied ces piliers de la religion avec des broutilles comme l'hindouisme, le bouddhisme, la mythologie celtique ou d'autres sornettes tout juste bonnes pour les enfants. En effet, il est très généralement admis, même chez les non-religieux, qu'un monothéisme est supérieur à un polythéisme, qu'il constitue un progrès - ce qui est assez étrange, puisque peu importe la complexité ou le statut d'une religion, ce qui compte serait bien plutôt à trouver dans sa vérité (*) . C'est le répugnant Yaweh qui est dieu, ou tout le fatras des divinités du panthéon Hindou, ou les impayables Wotan et Freya, etc, etc. De toutes manières, le catholique qui se prévaut de son "monothéisme" pour regarder son voisin de haut devrait tout de même y regarder à trois fois (une cuillérée pour le Père, une pour le Fils et une pour le Saint-Esprit), et même à toute une ribambelle de fois : la maman montée au ciel avec son corps - oui oui, c'est dans le dogme, ce n'est pas une des nombreuses belles histoires de l'oncle Jacques (de Voragine) -  les séraphins, chérubins et anges (avec tous les anges gardiens - au fait, y en a-t-il un pour chacun d'entre nous, ou se partagent-ils le boulot ? Et comment, par roulement ? Je ne serais pas étonné qu'une question aussi absurde et vaine ait fait l'objet de nombreuses disputes savantes et théologiques, sans parler de tous ceux qui ont été brûlés, pendus, décapités ou généralement massacrés de manière exquise à cette occasion), tous les saints intercesseurs, etc. Et puis Satan, bien entendu, qui a tout de même un statut hachement divin, quâââ ?

Très sincèrement, pour en finir avec cette question des journées mondiales, je ne comprends tout de même pas pourquoi on ne consacre pas au moins un mois (sinon l'année entière) à la Très Sainte Licorne Rose Invisible (que ses sabots soient bénis), celle qui va sauver l'Humanité des subprimes, du credit crunch et de la récession. Nous savons pourtant tous que l'infâme Huître Pourpre (que la malédiction soit sur elle) est la vraie cause de ces drames, et que les banquiers ont passé un pacte avec elle.

Mort aux infidèles !

(*) Pour nous modernes. Mais il va de soi que dans l'Empire romain, chacun était libre de ses croyances pourvu qu'il sacrifiât vaguement au panthéon romain et à l'empereur bientôt divin (mort). Dans cet Empire extrêmement tolérant, les Juifs extrêmement intolérants faisaient un peu désordre - et les premiers chrétiens n'étaient après tout que des Juifs.

Repost 0