Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 23:57

Eh oui, après en avoir mangé trois fois chez des incompétents, je me dois de recommander à tous de l'acheter crue, d'y ajouter du bouillon, du vin blanc (baies de genévrier et graines de moutarde, ça va de soi) sur un lit de lard fumé (épais), avec au milieu une pomme hachée grossièrement, un oignon, un bouquet garni et une carotte (qu'on éliminera après cuisson) ainsi qu'un jambonneau fumé. Un peu de saindoux (mais pas trop), et cuisson au four durant deux heures (vérifier le croquant).

Comme le disait le grand La Reynière, "une choucroute doit être croquante et non molle, sèche et non trempée de liquide de cuisson, acide et non grasse". A mon avis, on peut la servir avec des pommes de terre cuites à part (pas sur la choucroute, sinon elles prennent trop de goût et se croûtent), mais je préfère les servir avec une purée de pommes de terre améliorée avec un jaune d'oeuf, de la muscade et du poivre et le blanc d'oeuf battu en neige bien incorporé à la purée, le toup passé au four et au gril (ou à la salamandre, mais je n'en ai pas) pour terminer.

Il n'y a rien de meilleur, presque à se passer de cochonnailles... presque...

PS : si vous l'achetez toute faite chez un excellent charcutier (comme chez nous à Bruxelles, la maison Lanssens) ne la recuisez surtout pas ! Réchauffez-la prudemment et servez tout de suite !

Repost 0
Published by cdc - dans social humour
commenter cet article
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 22:16

“We’re so self-important. Everybody’s going to save something now. “Save the trees, save the bees, save the whales, save those snails.” And the greatest arrogance of all: save the planet. Save the planet, we don’t even know how to take care of ourselves yet. I’m tired of this shit. I’m tired of f-ing Earth Day. I’m tired of these self-righteous environmentalists, these white, bourgeois liberals who think the only thing wrong with this country is that there aren’t enough bicycle paths. People trying to make the world safe for Volvos. Besides, environmentalists don’t give a shit about the planet. Not in the abstract they don’t. You know what they’re interested in? A clean place to live. Their own habitat. They’re worried that some day in the future they might be personally inconvenienced. Narrow, unenlightened self-interest doesn’t impress me.

The planet has been through a lot worse than us. Been through earthquakes, volcanoes, plate tectonics, continental drift, solar flares, sun spots, magnetic storms, the magnetic reversal of the poles … hundreds of thousands of years of bombardment by comets and asteroids and meteors, worldwide floods, tidal waves, worldwide fires, erosion, cosmic rays, recurring ice ages … And we think some plastic bags and some aluminum cans are going to make a difference? The planet isn’t going anywhere. WE are!

We’re going away. Pack your shit, folks. We’re going away. And we won’t leave much of a trace, either. Maybe a little Styrofoam … The planet’ll be here and we’ll be long gone. Just another failed mutation. Just another closed-end biological mistake. An evolutionary cul-de-sac. The planet’ll shake us off like a bad case of fleas. The planet will be here for a long, long, LONG time after we’re gone, and it will heal itself, it will cleanse itself, ’cause that’s what it does. It’s a self-correcting system. The air and the water will recover, the earth will be renewed. And if it’s true that plastic is not degradable, well, the planet will simply incorporate plastic into a new paradigm: the earth plus plastic. The earth doesn’t share our

prejudice toward plastic. Plastic came out of the earth. The earth probably sees plastic as just another one of its children. Could be the only reason the earth allowed us to be spawned from it in the first place. It wanted plastic for itself. Didn’t know how to make it. Needed us. Could be the answer to our age-old egocentric philosophical question, “Why are we here?” “Plastic… asshole.” -George Carlin

 

H/T Wattsupwiththat

Repost 0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 17:40
Ransom Note

H/T Josh

Repost 0
Published by cdc - dans humour IPCC
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 20:17

J'y pensais ce soir en réglant (il paraît qu'on peut écrire maintenant "réglant", règlant" ou peut-être même "reglant". Pourquoi pas "raiglant" ? après tout, l'évolution de l'orthographe ne va pas nécessairement vers une simplification, n'importe quel étymologiste pourra le confirmer. Mais j'admets mal que les semi-illettrés devraient imposer leur méconnaissance de la langue à nos admirables Immortels... Déjà que l'usage du subjonctif en français soit tellement sur le déclin me fait bouillir quand j'entends l'italien ou l'espagnol ! Réflexe de vieux dinosaure, me dira-t-on, mais je m'en fiche un peu - fin de la parenthèse) donc, réglant mon addition de restaurant ce soir, j'ai glissé une petite pièce de 2 € en plus étant donné le très bon accueil qui m'avait été réservé.

Nous ne sommes pas ici comme aux USA, c'est évident, là où le pourboire est un élément essentiel du salaire du personnel et où il est possible de moduler la satisfaction des clients : quand je laisse 10%, c'est que j'ai été très insatisfait, 20-25 % c'est bon, 30 % c'est parfait. On peut trouver cela révoltant, c'est la coutume (donc, je l'admets, je suis un vieux dinosaure...).

Mais ici, le service et la TVA sont compris dans le prix. D'accord, je l'accepte. Mais si le service a été agréable, pourquoi pas ne pas laisser un petit quelque chose, disons un ou deux euros pour ce personnel (j'entendais la serveuse ce soir disant à je ne sais plus qui "vous savez, je travaille dur, ici", et je n'en doute pas, le boulot en HORECA est exténuant). Chaque client qui laisse un euro, ça fait des dizaines d'euros chaque jour, des centaines d'euros chaque mois, et ça coûte si peu à chaque hôte... Lorsqu'elle avait un job d'étudiant, une de mes filles me disait que ces menues gratifications lui apportaient finalement une assez jolie somme, et elle me rappelait que le personnel appointé accueillait cela avec beaucoup de plaisir.

Alors, M'sieurs-dames, un p'tit euro, ça ne vous coûte pas cher et ça fait tellement plaisir !

Repost 0
Published by cdc - dans humour social
commenter cet article
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 07:08

Entendu ce matin sur BFM le patron d'une firme de sacs en plastique "biodégradables" à base d'amidon de pomme de terre, qui vantait la supériorité écrasante de son produit sur toutes les alternatives. Bien sûr. A entendre mentionner les produits de ses rivaux, et notamment les plastiques oxo-recyclables, ou les plastiques à fragmentation, l'intéressé ne fit ni une ni deux et se couvrit du principe de précaution pour affirmer qu'on ne connaissait pas les implications à long terme de ces produits douteux et concurrents.

Holà, camarade, arrête un peu le discours ! It cuts both ways, tout de même ! A-t-on étudié suffisamment les effets à long terme des pommes de terre plastiques ? Après tout, les pdt sont légèrement toxiques ; est-on sûr qu'il n'y a pas de problèmes avec les résidus, d'autant que ce n'est pas uniquement de la fécule, il y a aussi des dérivés du pétrole qui entrent dans la fabrication de ce plastique... 

Moi, j'interdirais ces sacs (dont la fabrication consomme d'ailleurs énormément d'eau et d'énergie, et qui ne sont biodégradables rapidement que dans des conditions de température et d'humidité bien précises) tant qu'on n'a pas la preuve absolue et certaine qu'il n'y aura aucun dommage résultant de leur utilisation  jusqu'à - soyons réalistes, demandons l'impossible - deux ou trois générations.
Sans parler du fait que, comme les agrocarburants, ils transforment de la nourriture en produits chimiques (brrr....).

Tout ça parce que les autorités chinoises ont interdit les sacs plastiques dans les magasins, ce qui par parenthèse a entraîné la faillite d'un fabricant et la perte de 12.000 emplois. Quiconque a voyagé en Chine a été frappé par l'incroyable faculté de ces petits sacs plastiques de s'accrocher à chaque branche de chaque arbre de chaque champ et de chaque ville. Hallucinant.

Mais ne croyez pas que vous "sauvez la planète" parce que vous utilisez ces sacs en fécule...

Repost 0