Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 22:46

Oui, je sais, ce n'est pas neuf, mais ça me fait toujours rire :

 

"A shepherd was herding his flock in a remote pasture when suddenly a brand-new BMW advanced out of a dust cloud towards him.

The driver, a young man in a Prada suit, Gucci shoes, Dior sunglasses and D+G tie, leans out the window and asks the shepherd: "If I tell you exactly how many sheep you have in your flock, will you give me one?"

The shepherd looks at the man, obviously a yuppie, then looks at his peacefully grazing flock and calmly answers: "Sure. Why not?"

The yuppie parks his car, whips out his Dell notebook computer, connects it to his AT&T cell phone, surfs to a NASA page on the internet, where he calls up a GPS satellite navigation system to get an exact fix on his location which he then feeds to another NASA satellite that scans the area in an ultra-high-resolution photo. The young man then opens the digital photo in Adobe Photoshop and exports it to an image processing facility in Hamburg, Germany. Within seconds, he receives an email on his Palm Pilot that the image has been processed and the data stored. He then accesses a MS-SQL database through an ODBC connected Excel preadsheet with hundreds of complex formulae. He uploads all of this data via an email on his Blackberry and, after a few minutes, receives a response. Finally, he prints out a full-colour, 150-page report on his hi-tech, miniaturised HP LaserJet printer, turns to the shepherd and says: "You have exactly 1,586 sheep"

. "That's right. Well, I guess you can take one of my sheep," says the shepherd. He watches the young man select one of the animals and looks on amused as the young man stuffs it into the boot of his car. Then the shepherd says to the young man: "Hey, if I can tell you exactly what your business is, will you give me back my sheep?

The young man thinks about it for a second and then says: "Okay, why not?" "You're a consultant," says the shepherd.

"Wow! That's correct," says the yuppie. "But how did you guess that?"

"No guessing required," answers the shepherd. "You showed up here even though nobody called you, you want to get paid for an answer I already knew, to a question I never asked, and you know nothing about my business.

"Now give me back my dog."

Partager cet article

Published by cdc - dans amusé
commenter cet article
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 00:03

Vous connaissez sans doute l'OUP, l'Oxford University Press, qui publie depuis si longtemps de nombreux livres de haute considération.

Mais, très récemment, Bart Ehrman, dans son blog fascinant sur les origines du Christianisme, a fait état d'une directive de cette maison d'édition :

"after the Paris attacks of last week, OUP issued a directive that authors should not mention pigs, or pork, or sausage, etc. in their books, so as not to offend Muslim sensibilities. Here is an article on the decision.

http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/11345369/Oxford-University-Press-bans-use-of-pig-sausage-or-pork-related-words-to-avoid-offending-Muslims.html"

"Après l'attaque de la semaine dernière (Charlie Hebdo), OUP a publié une directive selon laquelle les auteurs ne devraient pas mentionner des cochons ni du porc ni des saucisses, etc. dans leurs livres pour ne pas choquer les sensibilités des musulmans".

Cela n'est pas passé inaperçu, et donc, OUP a cru bon de répondre (dans le Guardian, évidemment !) :

"This decision created a backlash as people found it to be a rather bizarre and crude form of censorship. When protests immediately were raised, a highly placed executive at OUP in the U.K. issued an explanation meant to calm the nerves. Here it is:

http://www.theguardian.com/commentisfree/2015/jan/15/books-pigs-global-publishing-oxford-university-press-children"

Assez immonde, donc. Nous ne pourrons donc plus montrer des vaches ni du steak pour ne pas heurter les sensibilités des hindouistes ? Ni d'autres sujets, comme peut-être les fromages pour les je-ne-sais-qui ?

D'autre part, s'il s'agit de ne plus rien montrer de cochon pour éviter de heurter les musulmans, quid des Juifs ? Eux, on pouvait les offenser ?

Partager cet article

17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 23:13

Je n'en parlerai pas encore. C'est vrai que nous nous sentons (C. et moi) veufs d'Hara-Kiri, né en '60, et de ses enfants, HK-hebdo puis CH. Nous les connaissions depuis, Wolinski, Cabu, Gébé, le Pr Choron et les autres.

Fauchés (dans tous les sens du terme, par ailleurs).

Le vrai "politiquement incorrect", le vrai "bête et méchant", ils nous ont appris plein de choses et nous continuons à célébrer leur cause.

Bien sûr, il y a eu Val, Siné et des déchirements internes et nous nous en étions éloignés.

Mais il faut "reprendre le flambeau" !

Vive l'anarchie !

Partager cet article

17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 22:22

"Ce film chaleureux et tendre célèbre avec bonheur les plaisirs de la table". C'est ainsi qu Vincent Pinel en parle dans son par ailleurs intéressant "Siècle du cinéma".

Il ne l'a évidemment pas vu, et je ne l'avais pas vu non plus à l'époque, quand j'avais entendu tant de critiques ronronnantes et d'un unanimisme inquiétant.

On l'a lu hier, devant le feu de bois, donc pas dans la salle de projection malgré son format HD (et je dois reconnaître que le Blu-Ray sur grand écran est incomparable). Passage obligé, on nous en avait dit tant de bien ! Il fallait donc le voir, non ?

Et, oui, c'est un très beau film, très fort, très bien construit, vignette après vignette, une trame extrêmement linéaire mais sans vraie construction thématique, un peu comme le tout récent Mr. Turner.

Mais c'est une histoire assassine d'un réalisateur par ailleurs très médiocre, une histoire de la destruction d'au moins trois vies dans le Jutland danois, une histoire d'un pasteur rigide et étouffant qui massacre ses filles, une histoire où une femme se sacrifie par sursaut de dignité, qui concocte un dîner prodigieux pour quelle raison ? Pour faire changer les douze invités - les douze apôtres ? - de mode de vie ? Non pas. Certes, une des raides invitées délaisse son verre d'eau pour goûter un Château Margot (ou autre, peu importe), mais tous sont dans le péché, sauf évidemment le militaire haut gradé qui se souvient des cailles en sarcophage et de son amour irrésolu...

Babette a gagné 10.000 francs, et c'est ce que ça coûte pour douze dans son restaurant précédent... Mais cela ne représente pas ce qu'elle a investi : elle reste là parce qu'elle en a décidé ainsi.

Revoyez la scène où Papin et une des filles douée pour la musique chantent ensemble "Là ci darem la mano", puis qu'elle demande à son père pasteur d'interrompre les répétitions, et que celui-ci grimace de plaisir en faisant porter la lettre de renonciation au pauvre ténor...

Ce film est éblouissant parce qu'il est une dénonciation mortelle. Ni tendre, ni chaleureux. Glaçant.

Partager cet article

Published by cdc - dans cinéma
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 00:45

"On l’apprend plusieurs mois après les faits: une menace d’enlèvement pesait sur plusieurs de nos magistrats et diplomates. C’est le journal l’Echo qui a découvert ce complot dont le but était d’empêcher l’extradition d’Ali Koleilat Dalbi emprisonné en Belgique.

Trafiquant d’armes et de drogue, il était bien connu de la justice belge. Il est aussi soupçonné d’entretenir des liens avec le hezbollah libanais. L’homme possède au moins 6 identités différentes et plusieurs passeports issus notamment des Pays-Bas, du Venezuela et du Liban… Selon ces différents passeports, il serait né en 1963 ou 1970.

Les Etats-Unis le recherchaient depuis plusieurs années pour une affaire de trafic de drogue. Il aurait notamment organisé le transfert de plus de 1000 kilos de cocaïne entre la République dominicaine et l’aéroport de Deurne à Anvers. Et c’est précisément dans le cadre de cette affaire qu'Ali Koleilat Dalbi a été arrêté le 4 février dernier à l’aéroport de à Bruxelles. Il attendait son extradition en prison. C'est pendant ce temps que des écoutes téléphoniques des services de sécurité américains apprenaient qu’un complot pour le libérer se préparait. Les États-Unis ont alors prévenu les autorités belges."

Etc, etc...

Bien, je ne suis pas un grand groupie de ces écoutes, mais tout de même...

Partager cet article

6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 22:16

“We’re so self-important. Everybody’s going to save something now. “Save the trees, save the bees, save the whales, save those snails.” And the greatest arrogance of all: save the planet. Save the planet, we don’t even know how to take care of ourselves yet. I’m tired of this shit. I’m tired of f-ing Earth Day. I’m tired of these self-righteous environmentalists, these white, bourgeois liberals who think the only thing wrong with this country is that there aren’t enough bicycle paths. People trying to make the world safe for Volvos. Besides, environmentalists don’t give a shit about the planet. Not in the abstract they don’t. You know what they’re interested in? A clean place to live. Their own habitat. They’re worried that some day in the future they might be personally inconvenienced. Narrow, unenlightened self-interest doesn’t impress me.

The planet has been through a lot worse than us. Been through earthquakes, volcanoes, plate tectonics, continental drift, solar flares, sun spots, magnetic storms, the magnetic reversal of the poles … hundreds of thousands of years of bombardment by comets and asteroids and meteors, worldwide floods, tidal waves, worldwide fires, erosion, cosmic rays, recurring ice ages … And we think some plastic bags and some aluminum cans are going to make a difference? The planet isn’t going anywhere. WE are!

We’re going away. Pack your shit, folks. We’re going away. And we won’t leave much of a trace, either. Maybe a little Styrofoam … The planet’ll be here and we’ll be long gone. Just another failed mutation. Just another closed-end biological mistake. An evolutionary cul-de-sac. The planet’ll shake us off like a bad case of fleas. The planet will be here for a long, long, LONG time after we’re gone, and it will heal itself, it will cleanse itself, ’cause that’s what it does. It’s a self-correcting system. The air and the water will recover, the earth will be renewed. And if it’s true that plastic is not degradable, well, the planet will simply incorporate plastic into a new paradigm: the earth plus plastic. The earth doesn’t share our

prejudice toward plastic. Plastic came out of the earth. The earth probably sees plastic as just another one of its children. Could be the only reason the earth allowed us to be spawned from it in the first place. It wanted plastic for itself. Didn’t know how to make it. Needed us. Could be the answer to our age-old egocentric philosophical question, “Why are we here?” “Plastic… asshole.” -George Carlin

 

H/T Wattsupwiththat

Partager cet article

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 17:40
Ransom Note

H/T Josh

Partager cet article

Published by cdc - dans humour IPCC
commenter cet article
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 12:12

C'est-y pas scandaleux de voir tant d'argent dépensé alors qu'il y a des petits Chinois qui meurent de faim ! Une véritable honte, Madame ! Et puis d'abord tout ça c'est du bidon, ils ont tout fabriqué avec Photoshop et ils ont empoché les milliards, c'est comme les Hommes dans la Lune. Et d'ailleurs, ça sert à quoi tout ça ? Moi, je sais bien l'origine de l'univers, c'est même la première page de la Bible, ça coûte tout de même moins cher, non ?

Ah là là... quel scandale !

Partager cet article

Published by cdc - dans sciences
commenter cet article
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 20:17

J'y pensais ce soir en réglant (il paraît qu'on peut écrire maintenant "réglant", règlant" ou peut-être même "reglant". Pourquoi pas "raiglant" ? après tout, l'évolution de l'orthographe ne va pas nécessairement vers une simplification, n'importe quel étymologiste pourra le confirmer. Mais j'admets mal que les semi-illettrés devraient imposer leur méconnaissance de la langue à nos admirables Immortels... Déjà que l'usage du subjonctif en français soit tellement sur le déclin me fait bouillir quand j'entends l'italien ou l'espagnol ! Réflexe de vieux dinosaure, me dira-t-on, mais je m'en fiche un peu - fin de la parenthèse) donc, réglant mon addition de restaurant ce soir, j'ai glissé une petite pièce de 2 € en plus étant donné le très bon accueil qui m'avait été réservé.

Nous ne sommes pas ici comme aux USA, c'est évident, là où le pourboire est un élément essentiel du salaire du personnel et où il est possible de moduler la satisfaction des clients : quand je laisse 10%, c'est que j'ai été très insatisfait, 20-25 % c'est bon, 30 % c'est parfait. On peut trouver cela révoltant, c'est la coutume (donc, je l'admets, je suis un vieux dinosaure...).

Mais ici, le service et la TVA sont compris dans le prix. D'accord, je l'accepte. Mais si le service a été agréable, pourquoi pas ne pas laisser un petit quelque chose, disons un ou deux euros pour ce personnel (j'entendais la serveuse ce soir disant à je ne sais plus qui "vous savez, je travaille dur, ici", et je n'en doute pas, le boulot en HORECA est exténuant). Chaque client qui laisse un euro, ça fait des dizaines d'euros chaque jour, des centaines d'euros chaque mois, et ça coûte si peu à chaque hôte... Lorsqu'elle avait un job d'étudiant, une de mes filles me disait que ces menues gratifications lui apportaient finalement une assez jolie somme, et elle me rappelait que le personnel appointé accueillait cela avec beaucoup de plaisir.

Alors, M'sieurs-dames, un p'tit euro, ça ne vous coûte pas cher et ça fait tellement plaisir !

Partager cet article

Published by cdc - dans humour social
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 20:19

ça vient d'ici : http://saintebible.com/nahum/1-2.htm

 

King James Bible
God is jealous, and the LORD revengeth; the LORD revengeth, and is furious; the LORD will take vengeance on his adversaries, and he reserveth wrath for his enemies. ]LORD est le terme utilisé pour le Tetragrammaton imprononçable YHWH, Yahweh, tandis que le terme "Lord", "Seigneur", est rendu comme adn, "adonai" ou adoni"]

 

Exode 20:5
Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent.

 

Deutéronome 7:10
Mais il use directement de représailles envers ceux qui le haïssent, et il les fait périr; il ne diffère point envers celui qui le hait, il use directement de représailles.

 

Ésaïe 42:13
L'Eternel s'avance comme un héros, Il excite son ardeur comme un homme de guerre; Il élève la voix, il jette des cris, Il manifeste sa force contre ses ennemis.

 

Ésaïe 59:17,18
Il se revêt de la justice comme d'une cuirasse, Et il met sur sa tête le casque du salut; Il prend la vengeance pour vêtement, Et il se couvre de la jalousie comme d'un manteau.

 

etc., etc.... Charmant bonhomme, non ?

 

Mais n'oublions pas que c'est le dieu de Jesus aussi, et que c'est Paul qui commence à faire le départ entre ce grossier personnage et ceux qu'on appellera bientôt les Chrétiens. Paul, qu'on a tellement portraituré comme une espèce de brute (contrairement au "Luc" de l'Évangile et des Actes, que dans son best-seller récent Emmanuel Carrère décrit - au mépris de la réalité historique - comme un "médecin connaissant le grec". C'est évident que le "Luc" rédacteur connaissait le grec : son Évangile et ses Actes sont rédigés dans cette langue, mais de nombreuses décennies après les faits !), Paul, donc, prêche un christianisme qui s'éloigne de l'AT - avec des nuances, certes, mais certainement plus ouvert : Paul était bien évidemment un prosélyte au sens commun du terme, un homme d'une activité étonnante, un idéologue dérangeant, un activiste militant et hyperactif. Et, certes aussi, les Évangiles allant de Marc à Jean deviennent de plus en plus acariâtres envers les Juifs. L'antisémitisme puise ses racines dans ces écrits.

Lisez l'AT !!!

Partager cet article

Published by cdc - dans religions
commenter cet article