Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 13:40

Dans le genre kitsch,  ça vaut bien Greuze : après les imprécations musclées contre les caricatures danoises, voici les malédictions outragées envers le Da Vinci Code

C'était à prévoir, en quelque sorte, l'imbécillité humaine étant sans limite comme on le sait assez (c'est le genre de phrases que j'adore, car celui qui la profère se met automatiquement de l'autre côté...). Et l'esprit du temps n'est vraiment pas au persiflage ni à l'expression un peu obstinée du 'droit de' ; le 'droit à' fait des ravages intellectuels, mais attention à ne pas heurter l'autre, vous aurez le MRAP sur le dos. Au fait, ces imbéciles vont-ils déposer plainte contre Dan Brown ?

Ah, Dan Brown, voilà un homme admirable : professeur de creative writing, il se met en jeu et Bingo ! le jackpot... Ce n'est pas que le livre soit bien écrit (il ne l'est pas, du moins au point de vue de l'écriture ; pour ce qui est de la progression de l'histoire, par contre, c'est pas mal fait mais très très classique). Ce n'est pas non plus que l'histoire soit neuve (les frasques supposées entre Jésus et Marie Madeleine - personnage d'ailleurs presque entièrement fictif - sont quasiment un lieu commun). Alors pourquoi ce succès ? Peut-être un peu ce délicieux sentiment de transgression...

J'ai par contre apprécié les réactions de la conférence des évêques de Belgique (ou je ne sais quel corps constitué analogue ou équivalent), conseillant prudemment de lire le livre ou de voir le film pour autant que l'on prenne soin de n'y voir qu'une [aimable] fantaisie qui attirera sans nul doute l'intérêt des braves gens pour la vie de Jésus... Je ne garantis pas la forme, mais le fond y est. C'est tout de même mieux qu'appeler au boycott, comme le fait le Vatican - paraît-il, mais c'est la Libre Belgique qui le dit.

Pour ceux que cela intéresse, Prieur et Mordillat se sont fait un petit fonds de commerce des Evangiles (Jésus après Jésus, Jésus contre Jésus, Jésus sans Jésus, Jésus avec Jésus, la jeunesse de Jésus, les derniers mots de Jésus, etc. Non, je plaisante). C'est bien fait, assez historique, critique et toujours intéressant - même si parfois ça se répète un peu...

Repost 0
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 14:51

"Malgré les différences de professions et de statuts, une souffrance commune se fait jour. Elle se traduit par des arrêts maladie répétés, dus à des pathologies physiques (douleur au dos) mais surtout psychiques (dépression). Tous sont atteints psychologiquement, tous sont blessés et humiliés. Ce sont les victimes d'une guerre dévastatrice qui ne dit pas son nom, celle du néolibéralisme. Guerre économique fondée sur un nouveau productivisme sauvage qui modifie en profondeur une organisation du travail de plus en plus désordonnée."
Voilà - certains auront reconnu le ton typiquement Catho-de-gauche de Télérama - un phrase tirée de la critique du film "Ils n'en mouraient pas tous". Je n'ai pas vu ce film ; en son temps, j'avais vu "le cauchemar de Darwin", autre dénonciation de l'ultralibéralisme selon Télérama, et je n'avais absolument pas aimé ce film dont il était parfaitement évident qu'il était bidonné (oui, me disaient certains amis, mais il le faut pour mieux faire passer ses idées. Moi, personnellement, j'ai un nom pour ce genre de passe-passe).

Je ne fais pas de critiques de films (hélas ! c'était ma vocation !), je parlerai donc de l'augmentation effroyable de la morbidité au travail, à laquelle m'a fait penser un article récent de "La Commission en direct", dans lequel on citait une étude réalisée sur 10.000 fonctionnaires. 48% d'entre eux se plaignait d'un niveau élevé ou très élevé de stress au travail.
Non, je ne vais pas faire du tir aux fonctionnaires européens ; c'est un sport national en Belgique, mais c'est un peu facile. C'est vrai que j'en suis un depuis pas mal de temps ; je me souviens encore des temps héroïques où on "arrêtait les pendules", le Conseil se terminait éventuellement vers 3 heures du matin et le Directeur général - généreux - disait à ses p'tits gars : "demain, vous pouvez arriver plus tard, hein, à 9 heures..."
On n'imagine plus ça, évidemment, mais tout de même, quand je regarde autour de moi, je ne vois pas 48% de collègues si stressés que ça.

Bof, après tout, on a bien fait de carboniser le CPE ; envoyer ces petits jeunes au boulot, càd au casse-pipe, c'était trop cruel.

Repost 0
Published by Phoutu - dans sociologie
commenter cet article
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 15:05
Lu dans le Monde de ce jour : "il est du devoir des chrétiens de rappeler que l'homme doit toujours être au coeur de nos choix et la loi toujours viser à protéger les plus faibles".

Cela fait plaisir à lire ! Pendant des siècles, l'Eglise a insisté lourdement que Dieu devait être au centre de nos pensées et de nos choix ; cela a coûté cher aux humanistes...
Repost 0
Published by Pharisien - dans sociologie
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 15:03
Un petit échange intéressant dans le Courrier international entre Zac Goldsmith et James Lovelock. Enfin, quand je dis "échange"...
Le plus révélateur est tout de même la mauvaise foi de Goldsmith :

- les pays de l'OCDE ont consacré 160 milliards de dollars en R&D nucléaire. Le public retient son souffle, 160 milliards, vous pensez !
Eh bien, vous pensez que c'est très peu. C'est sur les 20 dernières années, dans 25 pays les plus riches du monde - autant dire rien.

- "Même si nous remplacions nos réacteurs nucléaires par des centrales au gaz et au charbon, nous n'augmenterions nos émissions de carbone que de 4 % à 8 %". C'est le QUE qui est amusant, quand on voit les écolos se battre pour faire passer le protocole de Kyoto, qui porte sur environ 7% des émissions de CO2... et là, tout à coup, c'est beaucoup... Notez qu'il ne va pas dans l'autre sens, en disant : si on remplaçait nos centrales conventionnelles par des centrales nucléaires... car évidemment, on parlerait bien plutôt de 30 à 40% de réduction !

- Evidemment, la production (extraction, purification, enrichissement, etc.) d'uranium nécessite de l'énergie, mais oublierait-il qu'une éolienne est ancrée avec un millier de tonnes de béton ? Et qu'il faut également l'entretenir ?

- Quant au serpent de mer de l'épuisement des ressources, ce sont de pures balivernes, d'ailleurs prudemment enrobées sous de vagues périphrases ("certains opérateurs", "des analystes"...). Ceux d'entre nous qui ne sont plus très jeunes se souviendront peut-être des vaticinations du club de Rome...
Repost 0
Published by Philosophe - dans environnement
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 15:44
C'est bien beau de faire "ouf !" - j'avais eu peur vers 1h du matin, je l'avoue - mais ce qu'il faut fêter c'est plus la demi-défaite d'un individu vulgaire, grossier et malhonnête que la demi-victoire d'un personnage somme toute ennuyeux, dont le séjour à la tête de la Commission a été désastreux. Maintenant, le voilà à la tête d'une coalition hétéroclite allant de F. Bayrou à A. Laguillier. Bonne chance !

Dommage, tout ça, l'Italie méritait mieux.
Repost 0
Published by Philaromain - dans actualité
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 15:27
Oui, j'ai complètement oublié quelque chose de très important. Voilà, c'est fait, je puis respirer...
Repost 0
Published by Phurieux - dans politique
commenter cet article
6 avril 2006 4 06 /04 /avril /2006 15:41
Le mélodrame du CPE tourne vraiment à la franche rigolade, et le mot "surréaliste" commence à surgir de la plume des commentateurs - un scandale, quand on sait que c'est historiquement et traditionnellement notre petite terre d'héroïsme qui est la patrie du surréalisme, et que ce sont nos politiciens qui ont depuis longtemps mis au point les lois et règlements en cadavres exquis.

Là, tout de même (ça se passe à Rennes), ils ont fait fort.
Et je ne suis pas tout à fait convaincu qu'il faille y voir cette dérision si à la mode chez les post-soixante-huitards - les images que j'ai vues des manifs ne me semblaient pas festives...

Evidemment, dans un pays où quelque 18% des électeurs voteront pour une extrême gauche "anticapitaliste", "antilibérale" et 20% pour une extrême droite tout aussi antilibérale mais sans doute moins clairement anticapitaliste, ça fait tout de même nettement plus d'un tiers à se prononcer pour un régime qui fait un peu froid dans le dos. Pinochet ou Kim Il Sung, vous avez dit ? Le charmant jeune homme que nous voyons sur la photo n'est certainement pas un chantre du libéralisme, mais j'avoue que je ne me fournirais pas chez son tailleur de cagoules ; ceux de l'ETA sont 'achement plus clââsse, non ? Vous les avez vus ? Ouah, super, avec des yeux en oblique, du grand art. Plus le béret basque vissé sur le crâne, et du vrai béret, pas celui de Superdupont...

 

Repost 0
Published by Phatigué - dans politique
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 14:35

Et il l'a dit en anglais, le rascal ! Chirac va certainement lui en vouloir. "Le pape Benoît XVI a invité jeudi les dirigeants du Parti populaire européen (PPE) à combattre le laïcisme, une culture qui est en train de se répandre dans toute l'Europe, au cours d'une audience privée au Vatican." On aurait pu croire que depuis le temps que ça se répand, le Vatican aurait pu finir par se lasser de pourfendre la Gueuse (oui, je sais). Eh ben non, ce pape-ci en tous cas ne s'y résoud pas. "Votre soutien à l'héritage chrétien peut contribuer de manière significative à la défaite d'une culture qui est déjà largement répandue en Europe et qui relègue la manifestation de la conviction religieuse à la sphère du privé et du subjectif".

Diable, diable... il faudrait donc que la MANIFESTATION de la CONVICTION religieuse revienne au public ? (et, accessoirement, à l'objectif, mais ça me paraît un peu flou). Je suis certain que le texte a été mal traduit, ou mal rédigé - j'attends la version latine, celle qui fait foi, car on ne sait trop si des petits malins de journalistes n'ont pas joué à brouiller les pistes. Car enfin, s'il fallait prendre ce texte au pied de la lettre, on se trouverait bientôt au pied des échafauds dressés par la Sainte Inquisition, renaissant des cendres de tous ceux qu'elle a fait brûler, non ? Ou bien - version soft - il suffit de faire semblant, de "manifester". Tout de même, il commence un peu curieusement ce Benoît. Remarquez aussi, quelqu'un qui doit apprécier, c'est M. Jean-Marc Roubaud (
son site  est atroce, mais peu importe), celui-là même qui avait introduit un "projet de loi visant à interdire les propos et les actes injurieux contre toutes les religions", tout en précisant bien qu'il n'entendait nullement rétablir la notion de blasphème, non, non, surtout pas ! AU CONTRAIRE !

 

Repost 0
Published by Phlébite - dans sociologie
commenter cet article
29 mars 2006 3 29 /03 /mars /2006 15:56
Vers 14 heures, hier 28 mars, M. Thibault avait bien dit sur BFM qu'ils seraient 3 millions dans les rues, et donc, trois millions ils ont été. On connaît le respect de la vérité qui a toujours animé le mouvement communiste.
Cela dit, ils étaient nombreux, très nombreux. Avec tout de même un léger sentiment de malaise, on voyait les indéboulonnables des services publics - ceux-là même qui se sont étranglés de rage quand on a voulu leur retirer du salaire les jours de grève - accompagner les petits jeunots qui ne connaissaient pas bien leurs textes pour la plupart, mais qui, et je les comprends ! ne désirent pas se faire exploiter.

Car tout le monde sait que les patrons sont des exploiteurs.

Et que leur plus grand plaisir, c'est de licencier un travailleur ; ah, comme ça les fait jouir ! Vous n'imaginez pas, si vous n'avez jamais été un exploiteur, vous n'imaginez pas le plaisir que ça fait de flanquer un C4 (oui, je suis de Belgique) à un de vos employés. D'ailleurs, c'est bien simple, on ne les engage que pour les virer, tiens donc !

Comme me disait ma fille, en "stage" à Paris et très remontée contre le CPE, "comment peux-tu prôner la précarité ?". Parce que, évidemment, le chômage, ce n'est pas la précarité.

Elle avait raison. En fait, il faudrait, c'est évident, un CDI pour chacun, et pas de période d'essai, bien sûr et interdiction absolue de licencier sauf en cas de décès de l'employé, ça va de soi.

On aurait au début un peu de peine à convaincre les employeurs, mais qu'à cela ne tienne, il suffirait d'agrandir la fonction publique : tous fonctionnaires ! Et le privé, vert de jalousie à la vue de la splendide réussite sociale et économique que ne manquerait pas de provoquer cette réforme hardie, suivrait bientôt, la queue entre les jambes...
Repost 0
Published by Philanthrope - dans agacement
commenter cet article