Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 21:26

Oui, ça s'est passé hier dans mon supermarché habituel, elle faisait ses emplettes avec deux jeunes garçons, je dirais 8-10 ans, sans doute ses fils, bonne petite famille bourgeoise, bonnes manières, bien habillés. Un des garçons aperçoit des fraises et, bien élevé, propose à sa mère d'en acheter ; elle examine le cageot et s'exclame "Oh, importé ? Ah non !" et elle tourne les talons. Le gamin s'étonne " ça veut dire quoi, importé ?" et sa mère (probable) répond, sentencieuse " ça veut dire que c'est transporté...".

 

Il n'est pas dans mes habitudes de me mêler des conversations d'autrui, sauf si j'y suis invité, mais j'avais tout de même envie de poser quelques questions à cette dame, qui avait par ailleurs avait fait ses réflexions à voix assez haute pour qu'on l'entende et qu'on retienne sa leçon.

 

- des fraises non importées à cette saison ? Ce n'était pas très utile de le confirmer en lisant  (et en clamant) la mention de provenance, tout de même...

 

- que faisaient les oranges et les bananes dans son panier ?

 

- les vêtements de sa petite famille étaient sans nul doute de laine bruxelloise et de lin régional, pas du tout en coton, évidemment !

 

- pauvres enfants qui se voient privés de chocolat, et pauvres parents qui doivent se contenter de camomille (locale) au lieu de thé et de café... Mais enfin, au moins ils sont sobres et se passent de vin ; quant à la bière, ils vont sans doute la chercher eux-mêmes à la brasserie. Ah mais non ! car c'est tout de même la transporter !

 

Ah là là, c'est pas simple de vivre !

 

 

Repost 0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 15:57

On peut légitimement se demander pourquoi la pensée climato-catastrophiste reçoit le soutien de tant d'acteurs politiques ; que les climatologues fassent une confiance aveugle à leurs modèles est assez compréhensible, mais que le plus (médiatiquement) célèbre d'entre eux aille jusqu'à prôner la dictature sans que quiconque hors les  pernicieux climato-sceptiques s'en émeuve est tout de même inquiétant. Les mesures RSS/MSU montrent certes des anomalies décennales, mais seulement de quelques centièmes de °K sur les 30 dernières années :

 

Start Time  

  Stop Time  

  # Years  

Global Trend

Channel TLT  

1979

2010-12

30+

0.163 K/decade

Channel TMT  

1979

2010-12

30+

0.099 K/decade

Channel TTS  

1987

2010-12

22+

0.008 K/decade

Channel TLS  

1979

2010-12

30+

-0.306 K/decade

(*)

et quand on parle de 2010 "année la plus chaude", c'est quasiment au centième de degrés près, sur une moyenne globale et annuelle ! Il est évident que cela n'a aucune signification - ou plus exactement si : les ENSO (El Niño et La Niña) sont très importants, et ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les gens de RSS/MSU : "For Channel TLT (Lower Troposphere) and Channel TMT (Middle Troposphere), the anomaly time series is dominated by ENSO events and slow tropospheric warming. The three primary El Niños during the past 20 years are clearly evident as peaks in the time series occurring during 1982-83, 1987-88, and 1997-98, with the most recent one being the largest", et de fait, il s'agit d'un pic d'un bon demi-degré, donc énorme :

 

sc Rss compare TS channel tlt v03 2

 

Il faut donc remettre les choses en perspective ; et quand on sort d'un blizzard, pourquoi aussi ne pas dire "l'année la moins froide" ? Et de toute manière, on sait que les fluctuations annuelles régionales de la température sont jusqu'à quatre ou cinq fois plus importantes que la moyenne globale, et cette variabilté doit en grande partie être indépendante de la moyenne globale, sinon cette dernière varierait bien plus. D'autre part, on m'a appris en métrologie qu'il fallait distinguer la précision, la justesse, l'exactitude et la reproductivité. Je remarque tout simplement que le calibrage des instruments de mesure des satellites MSU est assez aléatoire, et je cite : "The MSU and AMSU instruments were intended for day to day operational use in weather forecasting and thus are not calibrated to the precision needed for climate studies. A climate quality dataset can be extracted from their measurements only by careful intercalibration of the distinct MSU and AMSU instruments", sans douter que les scientifiques qui analysent les données fassent bien leur boulot. Mais il serait intéressant d'avoir des estimations sur les fourchettes d'erreur, qui se trouvent sans doute quelque part, mais je n'ai pu les trouver. Quand on parle d'une "année la moins froide", on cite la moyenne annuelle globale, mais encore évidemment faut-il dire +/- 0,n °K (et à combien de % d'erreur probable - quand il s'agit d'un problème aussi coûteux que la remédiation à un changement de climat, 10% n'est pas acceptable).

 

"Quand un problème comme le réchauffement global nous tourne autour depuis plus de vingt ans, de nombreux agendas se remplissent pour en profiter. Les intérêts du mouvement environnementaliste sont raisonnablement clairs, il s'agit d'acquérir plus de pouvoir, plus d'influence et plus de dons [d'argent]. Il en est de même pour les bureaucrates, qui voient le contrôle du CO2 comme leur rêve réalisé. Après tout le CO2 est le produit de la respiration. Les politiciens imaginent toutes les taxes possibles qui seront joyeusement acceptées puisqu'elles sont necessaires pour 'sauver' la planète. Mais ce n'est pas tout. Le cas ENRON (un producteur d'énergie texan qui a fait faillite) est exemplatif. Avant de se désintégrer dans un big bang pyrotechnique de manipulations malhonnêtes, ENRON était l'un des lobbyistes les plus actifs en faveur du protocole de Kyoto, espérant acquérir les possibilités de faire du trading de droits d'émission, et ce n'était pas une mince affaire : ces droits peuvent être estimés à un bon millier de milliards de dollars et les commissions se mesureront en milliards. Les hedge funds examinent de près toutes les possibilités, et le défunt Lehman Brothers en faisait tout autant. Goldman Sachs a fait du lobbying intensif pour le mécanisme de 'cap and trade' et s'apprête à y gagner des milliards. Ce n'est sans doute pas une coïncidence si Al Gore lui-même est associé à ce mécanisme. La vente des indulgences bat son plein avec des associations qui vous proposent de compenser votre bilan carbone, tout en reconnaissant parfois qu'une telle compensation est irréaliste. Les possibilités de corruption sont gigantesques. Archer Daniels Midland, la plus grosse firme américaine d'agrobusiness, est parvenue à faire passer une obligation de mélanger de l'éthanol à l'essence, avec comme résultat que la demande d'éthanol semble avoir contribué à l'augmentation du prix du blé, causant de graves dommages aux pays en développement (sans parler de la perte de performance des automobiles). Et il y a enfin la foule de personnes bien intentionnées qui ont accepté que des propagandistes les convainquent de ce que gober leurs sombres idées alarmistes sur le changement de climat dû à l'Homme prouvait leur intelligence et leur vertu. "

 

Cela, ce n'est pas de moi, c'est une traduction (rapide) d'un texte de Richard Lindzen. Je me permettrais d'ajouter qu'ici en Europe nous avons des partis politiques "verts" qui voient le RCAG comme du pain bénit pour combattre la technologie honnie et pour prôner un mode de vie simple et agreste...

 

(*) TLT : température de la basse troposphère, TMT moyenne troposphère, TTS limite troposphère/stratosphère, TLS basse stratosphère

 

 

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 16:43

C'est sur une chronique d'abonnés du Monde que j'ai trouvé cette perle :

 

"Les manuels d'histoire consacreront plusieurs chapitres sur le déclin de la civilisation occidentale suite à sa vision capitaliste et libre échangiste de l'économie. Il faut d'ailleurs noter que si le libre échange augmente énormément les inégalités entre les strates sociales, il pousse à la diminution des inégalités entre les nations. Ce qui pourrait paraître comme étant un point positif de premier abord s'avère rapidement être contre-productif. En effet, ce système pousse à créer une minorité de nantis très influents nourris à l'ethnocentrisme qui renforce l'appauvrissement de la majorité."

 

Notons en passant qu'au reproche de ne pas avoir mentionné la faillite du communisme, l'auteur de la chronique répond naïvement à un commentaire "Je marchais à peine à la chute du mur, la dualité communisme/libéralisme n'a plus aucun sens pour ma génération"... Foin donc des "livres d'histoire" - on n'en a pas besoin, le passé n'a pas de sens ! Peu importe que l'auteur de ces phrases macaroniques confonde allègrement libéralisme avec libre-échange, peu importe l'antienne que le libre-échange (pas le capitalisme, plutôt ???) augmente "énormément" les inégalités ("entre les strates sociales"...) (ah, c'est vrai qu'à Rome  au temps de César ou de Cola Rienzo, il y avait tellement plus d'égalité...), au moins a-t-il aperçu que le libéralisme (je l'appellerai comme ça) diminuait les inégalités entre les nations. Voyez Cuba, la Corée du Nord et la Chine - trois dictatures communistes, dont une est (économiquement) libérale. Devinez laquelle est en train de s'enrichir presque scandaleusement. C'est bien, donc ? Non, c'est épouvantable ! Vous croyiez peut-être que c'était une bonne chose que les crève-la-faim sortent de leur misère ? Pas du tout car cela crée "une minorité de nantis très influents nourris à l'ethnocentrisme qui renforce l'appauvrissement de la majorité" , rien de moins. Je ne critique évidemment pas une phrase qui n'a pas beaucoup de sens (pourquoi ces nantis seraient très influents, après tout ce sont en général d'anciens apparatchiks qui avaient déjà tout le pouvoir, que signifie cet obscur "nourris à l'ethnocentrisme", et comment l'enrichissement de toute une nation pourrait-elle mener à un appauvrissement de la majorité ?), et qui est une n-ième charge contre le libéralisme et les capitalisme faite par un très jeune homme qui reconnaît lui-même n'avoir que des notions très confuses de l'histoire ; non, ce qui m'horrifie là-dedans, c'est une fois de plus l'optique misérabiliste et inhumaine qui s'y exprime. On diminue les inégalités, on enrichit, on augmente le bien-être ? Eh bien, c'est mauvais, parce que tout doit toujours aller de mal en pis, un optimiste rationnel, ça n'existe pas, il n'y a que des optimistes béats...

 

Comme le disait Reiser à propos du Dhofar, je retourne me coucher.

 

 

Repost 0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 21:18

Intéressant de voyager quand on ne regarde la télé que dans une chambre d'hôtel (mais dieu que ça peut être ennuyeux...). Donc, on a eu droit en boucle au sauvetage des mineurs et évidemment tout le monde s'en est réjoui, avec ce tout petit bémol qu'on n'a peut-être pas assez admiré les sauveteurs qui sont descendus dans la mine pour y faire leur dangereux et extraordinaire boulot... Eux aussi sont des héros, non ? Demandez à Schwarzie ! Je le répète, un tout petit bémol, et comme le disait le cartoon du Trib d'hier représentant une journaliste de TV annonçant : " Bien, maintenant passons aux vraies mauvaises nouvelles".

 

Quoi qu'il en soit (et il y aurait bien des choses à dire), je lisais tout récemment un article annonçant une fois de plus qu'il y avait une flambée des prix des denrées de base et que le prix du blé avait atteint les records passés justifiant les fameuses "émeutes de la faim" récentes. Vrai ? Faux ? Ben, il suffit de regarder un peu plus loin. Et donc, c'est faux, mais c'est vrai qu'il y a un trend haussier. On peut le voir ici, mais c'est en USD constants, donc à corriger. Est-ce à dire que tout va bien ? Certes non. Est-ce à dire que la catastrophe est imminente ? Sans doute pas, d'autant que la même livraison du Trib contenait un article sur le prix scandaleux du kimchi en Corée (du "Sud", parce qu'il existe paraît-il une Corée du "Nord" - c'est-à-dire, pour paraphraser Alfred Jarry, nulle part), même que le Président de la Corée a juré de ne consommer plus que du kimchi de 2e qualité, moins cher, plus peuple ! Wow ! Mélenchon !

 

Tant pis, j'adore le kimchi, et de première qualité, yet !

Repost 0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 15:24

Peu importe le jugement sur "la retraite à 62 ans" et ce que ça signifie exactement, il va de soi que l'évolution démographique exigera une modification du système, en France comme ailleurs. On trouvera un excellent résumé sur différents leviers chez Ecopublix, et on acceptera avec Piketty que l'existence de dizaines de régimes de retraite n'est pas vraiment une bonne chose, encore qu'on puisse ne pas être d'accord avec lui sur l'existence d'un plan diabolique de passage à la capitalisation, et en souhaitant bonne chance aux politiques qui se mouilleront la chemise pour mettre son excellente idée en pratique... Touche pas à mon régime de retraite ! sera la réponse immédiate.

 

Ce qui m'amuse est l'étonnement angoissé de la Presse face aux étudiants et aux lycéens qui, inexplicablement, se joignent aux manifs. On se demande vraiment ce qui se passe... Vous imaginez, des lycéens et des étudiants qui manifestent ? Du jamais vu ! Et, évidemment, on ressert le CPE.

 

Amusant aussi le discours de Ségolène Royal invitant les lycéens à descendre dans la rue (pacifiquement, bien sûr), puis après s'être fait étriller, démentir avec cet air de sucer un citron qui lui est coutumier avoir jamais fait telle déclaration (je l'ai vue 3 fois, dont une après son démenti).

 

J'ai vu aussi un débat où un jeune homme d'environ seize ans se colletait avec le membre de service du MEDEF, les yeux et la bouche suintant la haine, oui, vraiment la haine. Sa connaissance des dossiers ainsi que du monde du travail était évidemment nulle, mais son interlocuteur n'était pas vraiment un tribun...

 

Plus généralement il n'est même pas nécessaire de se poser des questions sur le degré de pertinence de ces mouvements en l'occurrence - la vague idée que des fils de bourgeois (je n'ai pas vu beaucoup de manifs de lycées techniques, mais après tout il y en a peut-être) peuvent avoir à 15 ans sur ce qu'est la retraite qu'ils prendront dans une cinquantaine d'années au travers d'une législation qu'ils ne comprennent pas, ni personne d'autre d'ailleurs - simplement, comme toujours, c'est un tel plaisir de sécher les cours quand il fait beau, de se retrouver entre copains ivres de la puissance auto-conférée ("Sarko, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue !"), la référence à l'inusable '68 et à l'inévitable Révolution, et puis, comme le chantait à tue-tête un jeune homme ma foi bien mis et avec une mine sympathique : "On va tout casser, on va tout casser !". Sans compter la Presse qui les met au pinnacle.

 

Et pourtant, à chaque interview de syndicaliste (*) (sauf les gens de SUD, évidemment), je n'entends qu'une chose : il faut négocier, c'est pas comme ça qu'il fallait faire, on nous impose un texte sans concertation, où est passée la démocratie participative ?

Voilà qui me semble évident, tout comme il est clair que ces grèves et manifestations sont un rejet général et viscéral de la politique de Trublion Ier. Et aussi d'un système où l'entrée au travail est de plus en plus tardif, où le chômage des jeunes est effrayant à juste dire ; mais ce n'est pas là le mot d'ordre de ces manifs... qui serait plutôt "travail = esclavage", "non à 45 ans de souffrances", etc.  

Attendons samedi, on a encore de l'amusement en perspective...

 

(*) et de plusieurs membres du PS dont François Hollande qui m'a surpris par une attitude de "vieux sage" que je ne lui connaissais pas auparavant

 

P.S. Un très joli post d'Hugues qui revient une fois encore sur la tarte à la crème de la "société à deux vitesses"... À lire sans faute, mais évidemment out le monde sait bien que Hugues Serraf est un affreux réactionnaire stipendié par le Grand Capital (avec des Capitales !).

Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 17:05

Ahurissant ! Incroyable ! Scandaleux ! Les réactions de la Presse et du grand public en général sont effectivement ahurissantes, incroyables et scandaleuses. Evidemment, everybody hates Big Business and roots for the underdog, mais enfin il s'agissait ici d'une décision de justice, tout de même. Imaginer comme Plantu que la Justice était aux ordres de la Banque est profondément faux et ridicule. La SG a payé un lourd tribu à la Commission bancaire, ses (petits, eh oui) actionnaires aussi, les supérieurs de JK ont été virés (et pas injustement...) mais encore fallait-il établir leur responsabilité pénale, et les juges n'ont pas été convaincus par les arguments du triste trader qui a patiemment déjoué les sécurités informatiques mises en place (certes insuffisantes, a posteriori). N'oublions pas que les hackers parviennent assez facilement à passer à travers de systèmes autrement sophistiqués comme même la CIA et le Secret Service l'ont constaté à leurs dépens.

 

On peut penser que la peine d'emprisonnement est lourde, mais en ce qui concerne les dommages et intérêts, les meilleures sources de Droit nous assurent que pour échapper à la censure de la Cour constitutionnelle, les juges avaient les mains liées et ne pouvaient faire autrement. On dit aussi que, suivant ainsi une jurisprudence constante aux USA, tous les avantages découlant de l'affaire (livres, films, etc) revenant éventuellement à JK devraient être saisis et reversés à la SG, ce qui me paraît assez sain. Je n'ai aucune haine pour le bonhomme, mais il s'est fait prendre, il doit donc s'acquitter de sa dette.

 

Pour ce qui est du "débouclage" dont se gargarisent certains profanes roulant en bouche le mot technique tout  juste appris comme s'ils suçaient un bonbon, il faut tout de même se remettre dans l'ambiance et l'urgence, les positions prises dépassant les réserves de la banque. Et quand je lis un commentaire affirmant que "tant qu'on n'a pas vendu, on n'a pas perdu", on devine immédiatement qu'il s'agit d'un prudhommerie émise par un néophyte total. Quiconque a un peu d'expérience boursicotière sait bien qu'il ne faut pas hésiter à vendre à perte quand il s'agit de réaliser un arbitrage.

 

Certes, avec un jury populaire, JK aurait été acquitté sous les applaudissements et la SG condamnée à des dommages punitifs. Je ne suis pas sur que la Justice eût été rendue.

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 21:32

Qui a écrit :

 

"Comment puis-je adopter cette doctrine - le communisme - qui exalte comme une bible, au-dessus de toute critique, un manuel démodé [Marx], dont je sais qu'il est non seulement scientifiquement erroné, mais encore inintéressant et inapplicable dans le monde moderne ? Comment puis-je adopter une doctrine qui, préférant la vase au poisson, exalte le prolétariat crasseux au détriment de la bourgeoisie et de l'intelligentsia qui, en dépit de tous leurs défauts, sont la quintessence de l'humanité et sont certainement à l'origine de toute oeuvre humaine ?". 

 

Voilà qui est strong, comme on dit (de la même manière qu'on dit Black au lieu de Noir sans doute pour se dédouaner, mais peu importe).

 

Ben, c'est tout simplement le chouchou actuel de tant d'économistes, ce cher quasi-aristo ultra-bourgeois snob et tout et tout : John Maynard Keynes.

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 00:15

C'est en tous cas (presque) le titre d'un très récent ouvrage des excellents Cahuc et Zylberberg (Champs actuel) que je vous recommande vivement. Et, non, ils ne parlent pas de Trublion 1er mais de l'ipsissimus Sarkozy. Je ne l'ai encore parcouru qu'en diagonale, mais il vaut son poids de foie gras, sinon de caviar (et même de Beluga, si, si. Disons d'Osciètre, faut p'têtre pas exagérer).

 

Je ne sais trop s'il faut en rire ou en grimper au mur.

 

Lisez-le (à 6 €, it's a steal !), je jure que je ne touche pas un centime sur les ventes. De la même manière que je ne suis pas (hélas !) un climato-sceptique stipendié par les pétroliers.

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 10:06

Vous allez comprendre...

 

Je suppose que vous aussi, lors des dîners en ville, êtes pris à partie par l'un ou l'autre attaccabottone tonnant contre la spéculation et les spéculateurs et épuisant son auditoire par des considérations douteuses. Je ne suis pas économiste, et donc mes objections n'ont-elles pas l'accent d'autorité qu'elles méritent (si si), mais le raseur en question ne l'est pas plus, et en général est même dépourvu des moindres connaissance de la Finance en général et de la Bourse en particulier.

 

Mais voilà, j'ai lu avec grand plaisir un billet d'Alexandre Delaigue sur Econoclaste, où il règle son compte avec agacement et humour à toute une série de clichés et de mythes à propos de ces méchants spéculateurs. J'avais écrit un petit article à ce sujet il y a un certain temps, où je citais un autre post tout aussi intéressant d'AD, car la matière est vaste...

 

Pourquoi pour rien ? Tout simplement parce que je suppose que, fan d'Econoclaste comme je le suis, vous connaissez le billet...

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 11:19

C'est celui que Paul Krugman présente dans un petit article fort amusant : imaginez que le monde (observé) se réduise à la production de hot-dogs. Il faudra fabriquer des millions de petits pains et autant de millions de saucisses. La suite chez PK, qui illustre ainsi une fois de plus la notion de destruction créatrice.

Cet article via les Econoclastes renseignant un post très intéressant d'Ecopublix sur l'ouverture dominicale des hypermarchés, sujet qui voit les évêques et les communistes défiler ensemble, et la Cour de Justice européenne se déclarer (prudemment) incompétente en la matière...

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article