Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 21:36

Curieusement, les résultats claironnés par G-E Séralini et son équipe ont été complaisamment répandus par le Nouvel Obs sans aucune espèce de réserve ou de doute. Les autres organes de Presse que j'ai lus ou entendus étaient tout de même un peu moins candides, y compris Le Monde, où l'on s'étonne des conditions de diffusion - sans parler de l'aspect infantile des "précautions" et du secret (e-mails chiffrés, etc. ). De même, les financements de l'étude devraient - chez tout journaliste un peu honnête - faire l'objet de questions, voire de soupçons : que dirait-on d'une étude sur l'innocuité du tabac menée par R.J. Reynolds ? Le CRIIGEN, n'en parlons même pas, ni de Carrefour, très engagé dans le bio. Quant à la Fondation Charles Léopold Mayer, il suffit d'aller sur son site pour comprendre...

 

Comme chacun sait ou devrait savoir, une seule étude ne prouve rien, du moins dans le processus scientifique habituel, avant d'avoir été critiquée et reproduite. Et si celle de l'équipe de Séralini devait être confirmée, il faudrait certainement s'incliner. Cependant, connaissant le personnage (voir ici, et là, et un peu partout) on pourrait légitimement avoir des doutes.

 

Laurent Berthod (entre autres, sans aucun doute) a fait quelques recherches et je me permets de reproduire le contenu de sa dernière newsletter :

 

DES EXPERTS SCEPTIQUES

Plusieurs voix se sont déjà élevées pour contester les résultats.

Tom Sanders, directeur du département des sciences nutritionnelles au King's College de Londres, note que Gilles-Eric Seralini et son équipe n'ont pas fourni de données chiffrées sur la quantité de nourriture donnée aux rats, ni sur leur taux de croissance.

"Cette race de rat est particulièrement sujette aux tumeurs mammaires lorsque les ingestions de nourriture ne sont pas contrôlées", a-t-il dit.

"Les méthodes statistiques sont inhabituelles et les probabilités ne permettent pas de comparaisons multiples. Il n'existe pas de projet d'analyse de données et il semble que les auteurs n'ont retenu que les chiffres les intéressant", a-t-il ajouté.

Mark Tester, professeur à l'université d'Adelaïde en Australie, s'est étonné que les précédentes études n'aient pas soulevé les mêmes inquiétudes.

"Si les effets sont aussi importants que rapporté et que l'étude est vraiment pertinente concernant l'homme, pourquoi les Nord-Américains ne tombent-ils pas comme des mouches?" s'est-il interrogé.

"Les OGM font partie de la chaîne alimentaire depuis une décennie là-bas et la longévité continue de s'accroître inexorablement", a-t-il poursuivi.

 

Oui, on peut vraiment se demander pourquoi les cadavres gonflés ne comblent pas les rues des USA...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sciences
commenter cet article

commentaires

learn more 10/01/2014 12:47

Tumors are carving the hell out of human society. It has become so dangerous like a cancer that it has virtually gone out of control making it tough for curing.Too much useful elements are distributed here,I really valued type above details

Ugo Fabbio 20/09/2012 11:54


J'écris ce message pour faire part de mon incrédulité face à cet article. J'ai moi aussi cherché à croiser les sources sur ce sujet, et j'en ai tiré une conclusion relativement proche de la
vôtre. Toutefois, vous occultez totalement certains faits qui me paraissent essentiels à l'information sur ce sujet. Je ne parle pas ici de l'information disponible sur les médias, mais bien d'un
avis objectif sur un sujet, sans parti pris. Et c'est là que le bât blesse, vous ne citez à aucun moment les "études" menées par Monsanto, qui tiennent elles aussi plus de la comedia dell'arte
que de la science, et votre conclusion a un seul mérite: faire sourire. Dois-je vous rappeler que des produits "innoffensifs", comme l'amiante, ont été utilisés pendant des décennies sans que les
effets délétères pour l'organisme humain soient reconnus? Le principal intérêt d'utiliser des rats dans les laboratoires est leur développement bien plus rapide que celui des humains, aussi bien
qu'il me serait personellement très agréable de voir tomber les américains comme des mouches, les effets des OGM sur l'homme ne pourront être connus que d'ici plusieurs décennies. Une fois de
plus, vouloir redresser les nombreuses erreurs des médias français et internationaux est une entreprise louable; perdre toute objectivité en concluant ainsi que vous le faites ne l'est pas et
contribue à la propagande monsantiste pour faire accepter des produits sur lesquels ils n'ont aucune maîtrise aux consommateurs.

cdc 20/09/2012 18:46



J'avoue ne pas bien comprendre. Je critique ici le sensationnalisme du Nouvel Obs, et d'autre part, je veux bien parier que les "études" grotesques (ont-ils mis des fausses moustaches et des
perruques) de Séralini vont faire comme ses précédentes : pschitttt... Par contre, j'ai bien noté également que si elles sont validées, il sera obligatoire d'interdire les OGM.
Comme tant d'autres, vous oubliez ou ignorez que la dangerosité de l'amiante était connue depuis longtemps, mais qu'on estimait que le *risque* était faible compte tenu des énormes avantages de
l'amiante. C'était aussi, il faut l'avouer, une époque où les conditions de travail étaient assez peu contrôlées et réglementées.
Les effets des OGM ne seront donc connus que dans des "décennies"... Pourquoi pas des siècles, voire des millénaires ?
D'autre part, si vous pensez qu'il suffit d'une déclaration sur l'honneur du CEO de Monsanto (le diable...) que ses produits sont sans danger pour obtenir une autorisation de mise sur le marché,
je ne peux que vous conseiller de lire Marcel Kuntz, Philippe Joudrier ou quelques autres, vous verrez ainsi ce qu'est exactement ce que vous appelez de la commedia dell'arte.
Enfin, je suis tout de même assez surpris et peiné de votre désir de voir tomber les Américains comme des mouches. Racisme ?



bob 20/09/2012 00:04


Vous êtes très réactif. Je pensais justement à écrire un billet sur mon blog concernant le grandiose Séralini.

Dans l'agitation de cette après midi je retiens 3 liens:

D'abord celui de Reuters, du vrai journalisme: http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE88I09B20120919?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0

 Celui de Science et Avenir, qui interviewe un
toxicologue: http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/sante/20120919.OBS2897/ogm-je-n-ai-jamais-vu-ca-il-faut-envoyer-une-commission-d-enquete-dans-le-labo-ou-cela-a-ete-fait.html


Et enfin celui de M. Kuntz (qui lui a fait une métaétude sur la question): http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/article-nk603-110296439.html

cdc 21/09/2012 17:31



Merci pour les liens (et la correction de "crypté"...). Pas spécialement réactif, mais j'avais entendu parler de l'"étude" à la radio à midi, et ma curiosité avait éta piquée. Quand j'ai entendu
qu'elle émanait de Séralini, j'avais bien ri - et la journaliste n'ayant jamais entendu le nom du scientifique de l'année 2011 avait tout de même appliqué un bémol aux résultats publiés. Et, le
soir, lisant mon courrier après avoir revu "The Blue Kite", je suis tombé sur un mail de LB que j'ai immédiatement répercuté dans un post aussi improvisé que tous les autres. Mais sur ces
entrefaites, j'ai lu le vôtre et l'ai répercuté dans mon post original et dans le suivant.