Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 10:26

Voilà une expression des plus misérabilistes et qui nous ramène au XIXe siècle, à Semmelweis et tout ça. Il est vrai que ce genre d'accident est rare, très rare chez nous, mais il n'en est pas du tout de même dans les pays pauvres où la mortalité des mères durant la grossesse ou en périnatalité est un réel fléau ; j'en sais un peu grâce à une amie gynéco qui a fait plusieurs longs séjours en Afrique et en Afghanistan pour Médecins du Monde et qui en a rapporté des souvenirs assez épouvantables.

 

Mais voilà, les pays pauvres s'enrichissent, les conditions sanitaires s'améliorent (en général) et le nombre de "morts maternelles", après avoir longtemps stagné, a fortement diminué depuis le début de cette décennie, suivant une recherche publiée dans The Lancet et reprise par le New York Times, la courbe publiée étant reprise ici :

 

Fort bien, direz-vous, nous pouvons nous en réjouir. Sans doute, mais ce qui est moins réjouissant, c'est que l'éditeur du Lancet a subi d'assez fortes pressions pour ne pas publier rapidement son article ; des militants de la cause craignaient que les bonnes nouvelles allaient diminuer les dons, et accessoirement, peut-être obliger à annuler ou chambouler certains symposiums sur le sujet, comme une réunion des Nations Unies la semaine suivante, une autre devant se tenir à Washington en juin - très importante car on y espère la venue et la contribution de Hillary Rodham Clinton, etc. etc.

 

Réaction de militants, d'activistes, réaction classique. Réaction stupide, évidemment, en tant que donateur ou participant, je ne vois pas pourquoi continuer à m'impliquer dans une cause perdue ; si on enregistre des progrès, tant mieux ! Réaction scandaleuse, aussi, car de quel droit ces militants empêchent-ils la diffusion d'une information aussi importante ? Non, la cause leur appartient et ils espèrent décider de ce qui doit ou ne doit pas être su.

 

Mais après tout, c'est assez logique : je ne connais qu'une seule ONG (à vrai dire très petite) qui se soit sabordée lorsque ses buts avaient été atteints. Quel intérêt aurait GreenPeace ou FoE à minorer l'importance de son combat ? S'imaginer que les ONG sont de pures constructions chevaleresques comme Pippo il Veritiero, debellatore della menzogna, des parangons de vertu attachés seulement à la Vérité et à la lutte contre le Mal, non, tout de même... et pourtant, c'est bien ce qui semble être établi pour pas mal de gens qui, sondage après sondage, ont plus confiance dans les ONG que dans la Justice, la Police et les Politiciens, tous avec une majuscule, encore.

 

C'était notre rubrique "J'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle".

 

Via Matt Ridley

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Sceptique 25/06/2010 06:21



Il est exact que MdM a une orientation politique très marquée, et je préfère MSF. Les ONG caritatives restent dans la ligne des congrégations caritatives chrétiennes par leur universalisme. Leurs
défauts, hormis la malhonnêteté accidentelle, ne pèsent pas lourd en regard de ceux auxquels elles remédient. 


Les ONG politiques veulent influencer la politique par d'autres moyens que la légitimité de l'élection. C'est la corporation des "joueurs de flûte".



cdc 24/06/2010 23:44



Ah, je n'en suis pas si sûr... Certes j'apprécie le travail de nombreuses ONG, mais ce que je ne supporte pas c'est le comportement militant qui conduit à "faire le bien" pour de
mauvaises raisons et à détourner le but afin de paver l'enfer d'encore plus de bonnes intentions. Voici plusieurs décennies que je fréquente les ONG et je ne puis plus supporter les raisonnements
du type "il faut crier au loup pour attirer l'attention". C'est, IMHO, contre-productif. Notre amie citée a d'ailleurs fini par quitter MdM - qui fait de l'excellent travail, je n'en disconviens
pas - à cause de la politique qui y régnait. L'affaire du Climategate montre assez à quelles aberrations on peut arriver quand on confond le travail scientifique avec l'agit-prop. Et,
bien évidemment, je ne parle pas des malhonnêtetés flagrantes agitées par des ONG comme GreenPeace et consorts, cela je vous l'accorde bien volontiers. Par suite à l'excellent post de
Laurent Berthod sur le DDT (que j'ai référencé PS dans mon "miracle et poison"), j'ai repris mes recherches sur Rachel Carson, qui a aussi menti - désolé, mais c'est le mot - "dans une bonne
intention". Je compte poster le résultat dans les prochains jours. C'est désolant.


Et merci pour votre intervention.



Sceptique 24/06/2010 06:48



Je sépare les ONG qui s'occupent d'améliorer le sort des peuples pauvres, de celles qui s'occupent de faire régresser celui des peuples développés et nantis. 


Comme sur le front de la pauvreté, de la maladie, des famines et de la soif, on est encore loin du compte, et la courbe publiée par Lancet en témoigne, soyons indulgents envers la crainte
exprimée par les humanitaires. 


Mais, c'est sûr, "nobody is perfect!"