Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 23:15

Oui, depuis mes chères études je suis assez branché sur l'histoire romaine et j'ai parlé de Commode et de son père, l'admirable Marc Aurèle. Et je suis un peu fan de Lucien Jerphagnon qui nous a malheureusement quittés en 2011.

Veyne, Carcopino (eh oui !), Symes, Le Glay et tant d'autres, tous ces historiens merveilleux nous ont fait revivre la vie de ceux qui sont maintenant nos ancêtres.

Dans un de ses livres excellents, Jerphagnon nous raconte la vie de Julien. Passionnant ! Sans doute, Jerphagnon était partagé entre le christianisme et le paganisme, mais ici il s'agit, dans son livre, de raconter la vie malheureuse dudit Julien.

Merveilleux, achetez-le, lisez-le et enjoy !

J'ajouterai que ce qui nous reste des livres d'Ammien Marcellin, qui a relaté avec passion mais une rare objectivité l'histoire de l'époque, se trouve en format Kindle (aussi disponible sur d'autre plateformes, dont iOS) au prix extraordinaire de 2 € ! Hélas, il s'agit d'une très ancienne traduction datant de 1860, dont le français est presque aussi impénétrable que le mauvais latin dont se servait l'auteur (enfin, c'est lui qui le disait, on sait qu'à l'époque tout ou presque se passait en grec. Rome était un symbole, un souvenir glorieux, une ville merveilleuse - mais historiquement seulement. Byzance arrivait... Et depuis un certain temps, les Illyriens - des Croates selon notre géographie politique actuelle - avaient pris le relais et se considéraient comme les vrais protecteurs de l'Empire).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sceptique.... 14/01/2013 07:23


Merci pour cette bibliographie. Je la retiens.

cdc 14/01/2013 22:31



Mais de rien ! Jerphagnon était passionnant, et qui s'intéresse à l'histoire de Rome se doit de le lire. Comme Carcopino, d'ailleurs, même si le personnage n'a pas toujours été très net en
d'autres circonstances. Je ne sais si Symes a été traduit, mais c'est du lourd, très loin d'un Jerphagnon ou d'un François Hinard qui m'a appris - après tant de temps ! que dans la tria
nomina, le cognomen, ou surnom, était généralement moqueur. On le savait pour Cicéron ou Ahenobarbus (pois chiche ou barbe rousse), mais j'ignorais que ce fût général (voir ici
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nom_romain). Et je ne sais toujours pas pourquoi César était dans le rang (on disait de lui "l'homme de toutes
les femmes et la femme de tous les hommes", mais en quoi on lui aurait donné ce cognomen me dépasse... Ou plus exactement me dépassait jusqu'à ce que j'aie fait une recherche Google où
Caesar semble signifier "chevelu", voir ici un comble pour un chauve ! Antiphrase... Voir ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Etymology_of_the_name_of_Julius_Caesar).


Mais du temps de ma jeunesse, on n'avait pas le net à notre disposition...