Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 13:01

Il s'agit évidemment à première vue de la nouvelle de Borges in "Ficciones", magnifiquement mise au cinéma par Bertolucci dans sa Strategia del Ragno.

Mais plus précisément ici il s'agit de ce cher Edward Snowden " a hero or a traitor?". Sur ce qu'on appelle la blogosphère US, les posts se croisent et s'affrontent, entre les liberals (généralement du côté de Snowden), les Républicains (qui sont un peu déchirés entre leur détestation du Fédéral et leur volonté de protéger leur magnifique pays contre les divers ennemis qui veulent le détruire - notons à ce sujet qu'ils n'ont pas tout à fait tort...) et les libertarians dont les plus excités abhorrent toute espèce de contrôle fédéral. Et de tout contrôle en général.

Bien, mais ceci ne concerne que les USA, et leurs habituelles querelles sur les amendements à la Constitution (en l'occurrence les amendements 1 et 4). C'est leur problème, et pas le nôtre (je parle de l'UE). Ce n'est nullement un hasard of course que les groupies de Julian Assange aient pris fait et cause pour Snowden, mais...

Snowden s'est dit scandalisé parce que le NSA surveillait les citoyens américains. D'autre part, il ajoutait que le NSA espionnait aussi, en fait, le monde entier.

Bizarre, bizarre... On a entendu parler il y a quelques années d'Echelon, un autre programme de surveillance (et d'espionnage) et, justement, c'était également en pleine négociation entre l'Europe et les USA, et après des échanges d'invectives, on avait tranquillement enterré l'affaire. Ici, quand j'entends les protestations véhémentes de certains protagonistes politiques, je me demande qui ils croient tromper : pensent-ils vraiment leurs électeurs tellement naïfs qu'ils ignorent l'existence de ces surveillances ? Et de cet espionnage, notamment commercial, car, ainsi que le disait il y a quelques jours un spécialiste de ces affaires "En politique, on peut avoir des alliés mais pas d'amis, et certainement pas en ce qui concerne les matières économiques !".

Et Snowden a demandé refuge en Chine et en Russie, pays dont on connaît l'absolue transparence d'Etat. Il a aussi admis dans le South China Morning Post qu'il s'était fait engager par la NSA pour pouvoir trouver des informations la concernant, et nullement parce qu'il avait eu une révélation. Ce qui, pour les Amerloques (sans méchanceté) devrait prouver que c'est vraiment un traître à sa patrie. Sans compter qu'il devrait avoir fourni aux Chinetoques et aux Russkoffs (encore une fois sans aucune méchanceté...) pas mal de renseignements glanés à la source... Ou alors...Bon sang, mais c'est bien sûr ! Il n'a rien voulu jacter, et c'est pour ça que les Chinois et les Russes l'ont évacué (enfin, pour ces derniers, c'est moins sûr...). C'est donc un héros !.

Quoi qu'il en soit, je pense qu'un véritable héros serait resté aux USA et aurait essayé de se défendre avec tout ce que les USA permettent selon la Constitution, et il aurait trouvé pas mal de gens pour appuyer son point de vue. Je ne suis pas un héros, et je pense qu'il a mieux fait de se mettre en cavale, mais qui l'acceptera ? Il ne reste plus vraiment que le Venezuela et la Corée du Nord... et il commence à indisposer les Russes.

Cela dit, je me souviens du fait qu'il y a déjà plusieurs années, le Conseil des Ministres de l'UE avait installé au Justus-Lipsius un superbe système d'enregistrement des sessions du Conseil avec envoi automatique des versions linguistiques sur des supports dédiés, comme le faisait - modèle à l'époque - le Parlement de Berne. Et une société israélienne avait été choisie pour réaliser tout le système. Surprise, surprise ! On avait découvert un peu plus tard une boîte noire qui relayait lesdits enregistrements à on ne sait qui. Notons que ces sessions n'avaient plus grand' chose de secret, pour autant que j'en sache, et cependant j' étais autorisé à savoir. J'ai depuis lors été auditionné plusieurs fois par la police fédérale, dépôt de mes empreintes digitales (!) et autres joyeusetés compris, mais tout cela s'est dilué dans un curieux mélange...

Et j'apprends ce jour (c'est peut-être paywalled) par Le Monde que la DGSE française espionne tout le monde tout le temps... On savait que le Royaume-Uni, l'Australie, la Nouvelle Zélande et les USA avaient de grandes oreilles entre eux, mais peut-être ne savions-nous pas à quel point...

Faut-il s'en émouvoir ?

Stay tuned, j'ai beaucoup à dire à ce sujet.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article

commentaires

bob 16/07/2013 01:35

Tout à fait d'accord. Le NSA est une agence de renseignement, elle se renseigne. C'est écrit en gros sur leur site web: http://www.nsa.gov/about/values/index.shtml

Pour plus de détails je vous conseille, et à Sceptique aussi, cet excellent blog:

http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2013/06/25/and-im-telling-it-to-you-straightso-you-dont-have-to-hear-it-in-another-way-annie-im-not-your-daddy-kid-creole-the-coconuts/

http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2013/07/01/imbeciles/

Sceptique 05/07/2013 05:00

Je partage votre point de vue: Snowdon est plus proche du traitre que du héros. En même temps, je comprends qu'il fuie la vengeance de son pays, parce que, d'une part, malgré les droits de la défense, les sanctions prévues sont très lourdes, et que, d'autre part, son coup d'épée l'a été dans l'eau. Ce que cherchent les services d'espionnage ou de surveillance du territoire, ce sont les aiguilles dans des tombereaux de foin. C'est nécessaire, parce que de temps en temps, une aiguille échappe et elle s'appelle Mohamed Merah, par exemple. Une aiguille, en l'occurrence, c'est une de trop.
C'est parce que dans nos pays libres la police est bien faite qu'il n'y a pas entre 30 et 100 morts par jour par attentats ou contre-attentats. Les états ont une obligation de moyens pour assurer la sécurité de leurs citoyens. Dans les démocraties, ils ont aussi une obligation de résultats.