Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 11:07

Toujours dans un "Monde" récent, j'apprends qu'abondent les sites permettant à tout un chacun d'apprendre à nouer une cravate...
Ca doit être ça, devenir vieux, quand on s'aperçoit que le monde éternel et rassurant commence à craquer de toutes parts et qu'il fait eau !
La barbarie est proche ! Si les djeunes ne savent même plus comment on noue une cravate, mais où va-t-on ?

De mon temps (toux discrète - ou pas), les noeuds étaient des étapes dans la vie, de l'indépendance cherchée très jeune et trouvée avec ses lacets de chaussures (ah, les belles coques bien symétriques qu'il s'agissait de réussir...) à la  cravate qu'on étrenne ; la première étape en s'éloignant de la mère et la seconde en se rapprochant du père. On a les rites de passage qu'on peut, mais enfin je préfère ceux-là à de pénibles épreuves telles qu'on en subit ailleurs.

Bien sûr, je parle en tant que garçon - les filles devaient avoir leurs propres nouüres, tresses etc.  Et je confesse humblement que je n'ai jamais été fichu de nouer un noeud pap'.

Repost 0
16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 15:43

Lu dans un Monde récent : "Le gouvernement relance les jeux dans les cafés pour adoucir l'effet de l'interdiction de fumer".

Maintenant, je crois que le sommet du ridicule est atteint. Bien sûr, la mesure d'interdiction n'est pas populaire chez les cafetiers - bien qu'elle semble l'être dans la population générale ; mais enfin, je croyais avoir entendu bien haut et bien fort que la France républicaine allait s'attaquer à ce fléau des jeux de hasard qui provoquent tant de drames dans les familles... On allait moraliser tout ça, réglementer les jeux à gains (ou plutôt à pertes, évidemment) trop rapides, créant le redoutable syndrome de la ludopathie.

Ben non, on va remplacer une dépendance par une autre, en espérant que le bon peuple ne rigolera pas trop fort à la veille des présidentielles.

Repost 0
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 14:51

"Malgré les différences de professions et de statuts, une souffrance commune se fait jour. Elle se traduit par des arrêts maladie répétés, dus à des pathologies physiques (douleur au dos) mais surtout psychiques (dépression). Tous sont atteints psychologiquement, tous sont blessés et humiliés. Ce sont les victimes d'une guerre dévastatrice qui ne dit pas son nom, celle du néolibéralisme. Guerre économique fondée sur un nouveau productivisme sauvage qui modifie en profondeur une organisation du travail de plus en plus désordonnée."
Voilà - certains auront reconnu le ton typiquement Catho-de-gauche de Télérama - un phrase tirée de la critique du film "Ils n'en mouraient pas tous". Je n'ai pas vu ce film ; en son temps, j'avais vu "le cauchemar de Darwin", autre dénonciation de l'ultralibéralisme selon Télérama, et je n'avais absolument pas aimé ce film dont il était parfaitement évident qu'il était bidonné (oui, me disaient certains amis, mais il le faut pour mieux faire passer ses idées. Moi, personnellement, j'ai un nom pour ce genre de passe-passe).

Je ne fais pas de critiques de films (hélas ! c'était ma vocation !), je parlerai donc de l'augmentation effroyable de la morbidité au travail, à laquelle m'a fait penser un article récent de "La Commission en direct", dans lequel on citait une étude réalisée sur 10.000 fonctionnaires. 48% d'entre eux se plaignait d'un niveau élevé ou très élevé de stress au travail.
Non, je ne vais pas faire du tir aux fonctionnaires européens ; c'est un sport national en Belgique, mais c'est un peu facile. C'est vrai que j'en suis un depuis pas mal de temps ; je me souviens encore des temps héroïques où on "arrêtait les pendules", le Conseil se terminait éventuellement vers 3 heures du matin et le Directeur général - généreux - disait à ses p'tits gars : "demain, vous pouvez arriver plus tard, hein, à 9 heures..."
On n'imagine plus ça, évidemment, mais tout de même, quand je regarde autour de moi, je ne vois pas 48% de collègues si stressés que ça.

Bof, après tout, on a bien fait de carboniser le CPE ; envoyer ces petits jeunes au boulot, càd au casse-pipe, c'était trop cruel.

Repost 0
Published by Phoutu - dans sociologie
commenter cet article
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 15:05
Lu dans le Monde de ce jour : "il est du devoir des chrétiens de rappeler que l'homme doit toujours être au coeur de nos choix et la loi toujours viser à protéger les plus faibles".

Cela fait plaisir à lire ! Pendant des siècles, l'Eglise a insisté lourdement que Dieu devait être au centre de nos pensées et de nos choix ; cela a coûté cher aux humanistes...
Repost 0
Published by Pharisien - dans sociologie
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 14:35

Et il l'a dit en anglais, le rascal ! Chirac va certainement lui en vouloir. "Le pape Benoît XVI a invité jeudi les dirigeants du Parti populaire européen (PPE) à combattre le laïcisme, une culture qui est en train de se répandre dans toute l'Europe, au cours d'une audience privée au Vatican." On aurait pu croire que depuis le temps que ça se répand, le Vatican aurait pu finir par se lasser de pourfendre la Gueuse (oui, je sais). Eh ben non, ce pape-ci en tous cas ne s'y résoud pas. "Votre soutien à l'héritage chrétien peut contribuer de manière significative à la défaite d'une culture qui est déjà largement répandue en Europe et qui relègue la manifestation de la conviction religieuse à la sphère du privé et du subjectif".

Diable, diable... il faudrait donc que la MANIFESTATION de la CONVICTION religieuse revienne au public ? (et, accessoirement, à l'objectif, mais ça me paraît un peu flou). Je suis certain que le texte a été mal traduit, ou mal rédigé - j'attends la version latine, celle qui fait foi, car on ne sait trop si des petits malins de journalistes n'ont pas joué à brouiller les pistes. Car enfin, s'il fallait prendre ce texte au pied de la lettre, on se trouverait bientôt au pied des échafauds dressés par la Sainte Inquisition, renaissant des cendres de tous ceux qu'elle a fait brûler, non ? Ou bien - version soft - il suffit de faire semblant, de "manifester". Tout de même, il commence un peu curieusement ce Benoît. Remarquez aussi, quelqu'un qui doit apprécier, c'est M. Jean-Marc Roubaud (
son site  est atroce, mais peu importe), celui-là même qui avait introduit un "projet de loi visant à interdire les propos et les actes injurieux contre toutes les religions", tout en précisant bien qu'il n'entendait nullement rétablir la notion de blasphème, non, non, surtout pas ! AU CONTRAIRE !

 

Repost 0
Published by Phlébite - dans sociologie
commenter cet article