Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 13:11

Qu'un premier ministre d'un grand pays, membre par surcroît de l'Union européenne où la libre-circulation est un principe fondateur, se permette d'injurier un concitoyen qui a choisi d'aller vivre ailleurs est proprement ahurissant. On sait bien que le "républicanisme" français est en fait un dirigisme d'Etat partagé par la droite et la gauche (il n'y a virtuellement pas de parti libéral en France) qui s'arroge le droit de micro-gérer la société dans son ensemble ; mais tout de même, tant de bassesse chez un homme qu'on croyait au-dessus de ça, c'est étonnant. Que la Presse - surtout de gauche - commente, et même s'indigne, bah ! elle est dans son rôle. Mais ici, c'est un déchaînement de rage et de haine qui s'exprime un peu partout dans le monde politique spécialement (à remarquer par contre, la grande modération de l'édito du Monde). Il y a plein de Français qui quittent leur pays pour aller chercher fortune ailleurs (au plein sens du terme...), et on n'en fait pas tout un plat, heureusement ; ce sont parfois des entrepreneurs, des créatifs, des gens d'un haut niveau, et ils ont la bougeotte, grand bien leur fasse ! Le dernier cas en date avait aussi rameuté les indignés, mais avec un Depardieu on devait bien s'attendre à une riposte foudroyante, qui est venue, bien sûr.

 

Entendons-nous bien : un gouvernement démocratique peut démocratiquement édicter les lois fiscales qu'il estime justes. Mais il doit alors en tirer les conséquences, comme chaque citoyen tire les siennes. François Hollande fait passer une loi ridicule (mais démocratique ! Ouais, démagogique, aussi), il se doit d'avoir réfléchi aux conséquences. Curieusement, l'affaire Depardieu occupe toute la scène médiatique et éclipse opportunément le fait qu'il n'y aura pas de "coup de pouce" et que les grands dossiers (fonctionnaires, etc.) traînent... J'entendais un journaliste du Point déplorer que la politique de Hollande soit incompréhensible et opaque ; on ne saurait mieux dire, sauf à croire que, finalement, il n'y en a pas...

 

 

  

Repost 0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 17:19

Souq_waqif_doha_qatar_07.jpg

 

 

Doha COP18 guide: "Immerse yourself in Arab culture at Souq Waqif, a traditional market. Wander through the labyrinth of traditional Qatari architecture, where stalls sell everything from exotic spices and perfume, to fabrics and household goods. Visitors can barter over the local handicrafts, see the falcons for sale or relax with a shisha pipe and some Middle Eastern delicacies." (image by wikipedia)

 

Vous trouverez à cette adresse la liste des ONG  participant à la joyeuse mascarade annuelle - et veuillez noter que si le costume d'ours polaire a eu du succès, il y avait quelques zigues déguisés en arbres.

 

Youth Crime Watch of Nigeria (YCW Nigeria), pas mal, Evangelist Professional Training School, Berlin, n'est pas mal non plus. Et que pensez-vous du California College of the Arts (CCA) ? Quant aux représentants de la League of American Wheelmen, Washington, on peut clairement supposer qu'ils sont venus à vélo. Heureusement, il y avait de nombreux groupes de prière, gràce à Evangelist Professional Training School, Berlin, et à Franciscans International, Genève. Et il y en a des tas d'autres comme ça... Heureusement, il y a aussi le CFACT qui débarque, avec l'imprévisible Lord Monckton, et un autre type de cirque.

 

Enfin, ça fait marcher les affaires, ne nous plaignons pas.

 

 

 

 

Repost 0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 12:24

La plage, pardi ! Il y fait entre 25 et 28 degrés... 

 

Et tandis que nos braves zécolos tempêtent et vous dissuadent violemment de prendre l'avion - jusqu'à l'inénarrable Yves Cochet qui prévoit la mort de l'aviation vers 2025 - des dizaines de délégations gouvernementales se rendent au Qatar pour discuter d'un truc aussi vain que la réanimation du cadavre-Kyoto. A vélo, très certainement, en compagnie de 7.000 délégués des ONG, ainsi que la Presse (ce n'est pas pour couvrir le non-événement qu'ils se bousculent, c'est pour le charme de Doha).

 

Et que vont faire ces délégués, à part leur numéro de clown habituels de se travestir en ours polaires ? Tout simplement, ouvrir boutique, avoir une petite table sur laquelle sont empilés des flyers en quadrichromie sur papier sinon recyclé, du moins affirmant fièrement sa durabilité par un logo approprié. Assister ensemble à des conférences et à des "événements", où 500 personnes, toutes du même avis, discutent de sujets absolument sans aucun intérêt pratique sous la houlette d'un théoricien fumeux ou d'un illuminé symbolique : chef Guarani, sorcier Wiradjuri ou shaman Pawnee. Restriction, pas de fumette comme chez les alter, je ne pense pas que ce soit bien vu au Qatar. Cependant que les délégués des gouvernements palabreront sans fin en connaissant pertinemment la futilité de leurs échanges qui se termineront par un n-ième constat de vacuité. Heureusement, d'ailleurs, car chaque fois que se prennent des décisions à ce genre de congrès, on sait bien que les conséquences en sont catastrophiques. Mais en attendant, ils auront pris du bon temps, auront passé des soirées agréables, revu des copains, etc. Et je ne parle absolument pas hors expertise, croyez-moi.

 

Et au départ, on ramassera les flyers non distribués, totalement inutiles puisqu'ils ne font que résumer ce que toutes ces ONG exposent en long et en large sur leur site Web, quelques poignées de mains et bises rapides, à la prochaine, tu vas à Mexico en janvier, non moi c'est Bali en février mais il paraît qu'on se reverra à Bahia fin 2013, non ?

 

Et le plus drôle, c'est qu'ils ont reçu des subventions pour ça!

 

Merci à Donna

Repost 0
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 23:05

On nage en plein surréalisme. Pour une fois, je reconnais que l'éditorial du Monde est un modèle d'objectivité.

 

Voilà Montebourg qui agite le bâton, injurie, insulte, menace, fait le matamore (matindien...), clame haut et fort qu'il faut faire revenir toutes les industries antiques en doulce France. Ah oui, il faut faire revenir aussi les voix des "classes populaires" qui se sentent trahies par le PS. Comme les 800 tracteurs des producteurs de lait qui ont envahi Bruxelles ce matin, eux aussi.

 

Chacun sait cependant que ce n'est pas en prônant le repli frileux et le protectionnisme qu'on va résoudre quoi que ce soit. On sait à quoi à mené une telle politique il y a un bon siècle...

 

Reprenons à notre compte une courte (copyright oblige) citation du Monde :

 

"Le ministre du redressement productif a franchi, lundi 26 novembre, une nouvelle étape, en expliquant aux Echos son rejet du sidérurgiste Mittal : " Nous ne voulons plus de Mittal en France, car ils n'ont pas respecté la France. " Ainsi, ce n'est plus simplement le rachat du site de Florange qu'il propose, mais l'expulsion du sidérurgiste indien, qui emploie 20 000 salariés sur 150 sites en France. Cette proposition est cohérente avec l'emballement qui saisit M. Montebourg : rien ne sert d'acheter des hauts-fourneaux invendables, la sidérurgie étant en surcapacité en Europe. C'est donc une filière rentable qu'il convient de nationaliser. Le gouvernement de François Hollande reviendrait ainsi aux nationalisations punitives, comme celle de Renault en 1945, et étatistes, comme celles de 1981. Car il ne s'agit pas d'une intervention provisoire, destinée à éviter une crise de liquidités comme l'ont connue Alstom en France ou General Motors aux Etats-Unis, mais d'un interventionnisme sur une entreprise rentable. Les syndicats ont perçu le danger de telles surenchères. Le gouvernement a soutenu M. Montebourg ces derniers jours. Il ne suffira pas que François Hollande désavoue ses propos lorsqu'il rencontrera, mardi, Lakshmi Mittal à l'Elysée. Il faut faire cesser ce prétendu jeu de rôle qui décrédibilise la parole et l'action politique."

 

On ne saurait mieux dire, je l'admets également. On peut aussi railler ce "Ministère du redressement productif", assez stalinien, ou, pour les méchantes langues, nord-coréen...

 

Cela dit, les producteurs de lait qui se sont rués vers ce qu'ils pensaient être une belle filière il y a une dizaine d'années, les mineurs et les métallurgistes désormais inutiles et en surcapacité, il ne convient évidemment pas de les abandonner à un sort "pire que la mort". Mais pas en leur faisant croire qu'on peut sauver l'outil.

 

Hollande est mal parti. Trublion Ier avait aussi cru tout arranger mais s'est cassé les dents.

 

Bah, je crains que les dents de FH ne sont pas celles de Dracul, pôv chéri...

 

Repost 0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 00:07

C'était le but de notre cher gouvernement fédéral belge rassemblant un mélange hétéroclite de socialistes, de libéraux et de démocrates-chrétiens, chacun dans son rôle (et sa spécificité) linguistique (tout en sachant d'ailleurs que les régions et les communautés - wallonne, bruxelloise, flamande, plus francophone, flamande et germanophone, vous voyez, on parlait naguère de balkanisation, mais ici, c'est pas mal non plus, ont des majorités et des alliances différentes).

 

Et donc notre bel Elio-Noeud-pap' bossait là-dessus depuis trois semaines avec tous les vice-présidents de parti, engueulades, interruptions de séances, ruptures, communiqués de presse, lorsque, paraît-il (je n'y étais pas, mais une bonne source m'en a convaincu) un petit génie anonyme du ministère des Finances (oui, majuscule, et je résiste très facilement à l'écrire Phynances) trouva la superbe parade.

 

Toute simple : chaque engagement donnant lieu à facture (pas les salaires de personnel, bien évidemment, encore que... on se souvient des salaires de décembre payés en janvier d'il y a quelques années) de chaque ministère au-delà de 5.500 € devrait être prouvé "indispensable et incompressible", à charge d'être analysé par un comité ad hoc dont la conclusion négative devrait être avalisée par le gouvernement (un conseil des ministres, je suppose). Donc, le tout remis à 3, 4 ou 5 mois, voire plus. On dit - mais je ne sais si c'est vrai - que le ministère des Finances s'est fait refuser un envoi de papier hygiénique avant examen de la demande. On pense évidemment à la République Démocratique du Congo où les fonctionnaires sont priés d'apporter leur propre rouleau de papier au bureau.

 

Très rigolo, si l'on veut. Mais en ce qui concerne une petite problématique qui me concerne, je ne puis que parler d'un projet d'exposition "Kandinski" qui devrait se tenir en 2013 à Bruxelles (après Pise). Mais voilà : est-elle "indispensable" et les frais sont-ils "incompressibles" ? Rigolo, rigolo ! Sauf que tout était prêt pour la lancer mais quoi ? Comment l'annoncer ? Et bien évidemment on condamnera "les musées" parce qu'ils n'auront pas été cap'...

 

Et bien sûr, comme on n'a pas pu dépenser les sommes engagées avant le 31 décembre (disons 7.4 millions d'€ pour un département de ministère que je connais) puisque toutes les factures ne peuvent être ni engagées ni honorées, nos bons auditeurs reverront les dotations à la baisse, disons de 7 Mio €. Pas besoin de  Zero-base budgeting ! C'est IN THE POCKET.

 

Salut, M. Hollande, prenez-en de la graine !

 

 

Repost 0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 00:17

J'ai lu récemment que le collectif Anonymous (de bons indignés qui apparemment connaissent tous les trucs des hackers pour s'introduire sur l'infâme Net notoirement aux ordres de etc.) a piraté le WWF pour le punir d'avoir fait l'éloge de Monsanto, qui avait fait pénitence. Comme avec Coca-Cola, l'horrible "multinationale" (hisss, hisss) qui a obtenu, elle aussi, l'aval du WWF qui est en train d'exercer un assez abominable chantage.

 

Bien, bon, les Anonymous et les rigolos (pas tellement) du mouvement OCWS assurent être les 99% contre le pourcent restant. Fort bien. Et ça veut dire quoi ? Sauf dans une société parfaitement égalitaire, il y aura toujours bien évidemment le pourcent supérieur (disons en terme de revenus) et les 99 autres. Au Danemark, en Suède, etc. pays bien plus égalitaires que les nôtres (France, Belgique, Italie, Canada, etc.). Qui veut croire que ceux du deuxième pourcentile sont intrinsèquement différents de ceux du premier? et que les 10% du bas des 99% ont partie liée avec les 10% du haut, qu'ils se retrouvent dans la même catégorie ?

 

C'est évidemment stupide, mais il est tout aussi vrai que dans nos sociétés la pauvreté est scandaleuse, inacceptable. Et, une fois de plus, comment essayer de l'éliminer ?

 

Vous avez une solution ? Très sincèrement, j'aimerais la connaître - et pas seulement moi, ça va sans dire, mais si c'est l'éternel "taxer les riches", ceux qui gagnent plus de 4.000 € par mois, adressez-vous à la poste restante.

 

 

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 00:21

Je n'ai (presque) jamais craint qu'Obama puisse perdre sa réélection, malgré quelques fautes de parcours (comme celle de choisir Steven Chu, un lauréat Nobel  qui méritait évidemment son titre de lauréat (*), comme ministre de l'énergie, ce qui illustre une fois de plus que la politique et la science ne font pas bon ménage).

Une bonne raison pour deviner le succès d'Obama peut se trouver dans un article très intéressant du New Scientist, et aussi pour le sans-faute lors de Sandy, pas comme Bush pour Katrina, bien sûr ! Et ce malgré les récriminations du témoin privilégié du Monde (dont je ne retrouve pas les articles, il est tard et je reviens de la conférence de Salman Rushdie au "BOZAR"), sans doute expulsé aigri. Voir le gouverneur du New Jersey - un pur Républicain - taper sur le ventre d'Obama était assez jouissif...

Mais voilà... Tout le monde maintenant connaît (et oubliera dans quatre ans...) l'importance des "swing States". Inutile, ou presque de prendre en compte des Etats déjà acquis à l'un ou à l'autre camp. Mais il y a les indécis, comme par exemple, tout le monde aussi le sait, la Floride et... et... par exemple l'Ohio et la Pennsylvanie. Mais voyez, ces deux derniers Etats viennent de s'enrichir prodigieusement grâce à l'exploitation du "gaz de schiste", et devaient donc se tourner vers l'administration actuelle, malgré le veto (enfin, disons les réserves) de la même administration à ce sujet.

On trouvera ici une jolie petite illustration de cette aporie... Mais on en trouvera plus encore ici. J'ai été très intéressé d'entendre ce matin une discussion entre les pour et les contre du fracking à la RTBF. Pour une fois, notre radio nationale ne s'est pas pliée à l'opinion des zécolos, et a même accordé une bonne partie de la discussion aux partisans du fracking. Bigre ! Aurons-nous une réelle évaluation, comme celle de l'AFIS ?

 

 

(*) pas comme le Mann rigolo ! A ce titre, et comme ancien fonctionnaire de l'UE, j'y ai droit aussi...

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 14:38

Vendez.

 

L'éolien a de moins en moins d'avenir, pour toutes sortes de raisons dont j'ai déjà parlé, mais voici deux nouvelles raisons :

 

- une estimation évalue à 410 £/an (au minimum - bien plus si l'Ecosse acquiert son indépendance) par ménage le surcoût de l'électricité éolienne. Remarquons que cette estimation émane de la Renewable Energy Foundation , qui fait la promotion des énergies renouvelables...

 

- un article qui commence à faire du bruit relate une étude américano-britannique établissant clairement que les habitants de régions proches des parcs à éoliennes ont un sommeil et une santé inférieures à celles des heureux habitants éloignés de ces moulins à vent (et je répète que, contrairement à beaucoup de détracteurs, je ne suis absolument pas révulsé par leur "laideur", au contraire, je les trouve assez belles, surtout au sommet des montagnes). Ce qui, dans un pays comme les Etats-Unis, va évidemment ouvrir la voie à des class actions suits qui réclameront des dizaines, voire des centaines de millions de dollars en dommages et intérêts aux gestionnaires des parcs. D'ailleurs, le développement de tels parcs est en plein marasme, selon un article du GWPF (qui n'a pas vocation à la neutralité, je le sais bien).

 

- un article de la Libre Belgique selon lequel la Febeliec - fédération des consommateurs industriels d'électricité et de gaz - s'insurge contre le surcoût engendré par les "certificats verts" et surtout par le développement des éoliennes offshore effroyablement coûteuses. 

 

Si vous désirez placer les liquidités engendrées par vos reventes (à perte, hélas) de Vestas et al., je vous conseille de miser plutôt sur le gaz ; Obama doit une bonne partie de sa réélection à deux swing states enrichis par le gaz de roche-mère (c'est paraît-il la bonne appellation de ce que tout le monde appelle le gaz de schiste), et les crispations du PS français à ce sujet sont caractéristiques du monde politique et associatif de l'hexagone. Ils n'ont pas de pétrole, ils ont du gaz mais ils manquent d'idées.

 

P.S. J'avais loupé l'article de skyfall sur le sujet... Meglio ancor...

Repost 0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 14:55

chebeya.jpg

 

Voici l'affiche du film de Thierry Michel, affiche que John Numbi, figurant en vedette, veut faire interdire d'affichage et même de publication sur le Net.

 

J'ai de grands doutes que le procès qui s'est ouvert ce matin aboutisse à une telle oeuvre de censure, mais après ce qui s'est passé tout récemment en France à propos de la princesse britannique (dont j'ai oublié le nom), je me méfie de la censure insidieuse qui pourrait faire un retour inattendu - voir cette pétition.

 

Donc, il faut répandre cette image pour interdire toute espèce de censure.

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 20:43

C'est le titre d'un petit livre de Pierre-André Taguieff dans la collection "Les petits libres" (éd. Mille et une nuits), et c'est un peu une plongée dans le cauchemar.

 

Bien sûr, nous avons tous côtoyé peu ou prou des gens un peu bizarres qui voulaient nous avertir des effroyables complots qui se tramaient dans le monde, mais en général on les évitait, ils étaient gênants, attacabottoni dont on se débarrassait en les orientant vers un autre invité. 

 

Mais ici, il s'agit de tout autre chose, de parfaits paranoïaques écrivant des livres, donnant des conférences, webmasters apocalyptiques (et sans aucun doute "honnêtes". Enfin, pas tous...). Les comploteurs du "Gouvernement mondial" sont multiples : souvent les Extra-terrestres, les Francs-Maçons, ça va sans dire, Bilderberg, Illuminati, anciennement les Jésuites, plus récemment les gens de l'Opus dei (cf Dan Brown), et, bien évidemment et toujours LES JUIFS ! Les Juifs, on le sait, sont - un peu comme les Américains - coupables de tout. Et au sujet de la misérable vidéo des Innocent Muslims (si c'est son titre, je ne sais pas trop bien, j'en ai vu quelques minutes, assez pour me rendre compte qu'il s'agissait d'un truc de potaches), je rappelle que toute (enfin, peut-être pas toute...) la Presse musulmane fourmille de caricatures judéophobes et antisémites dignes des Nazis (je mets une majuscules et je gagne un point Godwin). Juste pour dire, quoi.

 

Mais un Thierry Meyssan n'est évidemment pas crédible ; par contre, l'inénarrable Jean Ziegler, dans son sublime  Les nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent (Paris, Fayard, 2002) y va à la louche, s'attirant le glaçant commentaire de Taguieff : "un marxisme grossier, inséparable d'un antiaméricanisme rabique, continue de tenir lieu de pensée à des tiers-mondistes figés dans leur attente des lendemains qui chantent après la destruction de l'empire du mal".

 

On ne saurait trop mieux dire...

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article