Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 11:00

Reconnaissons-le, la plupart d'entre nous ne sont pas des causeurs brillants, de ceux qu'on s'arrache pour les exhiber dans les soirées mondaines intellos afin de rendre Mme Verdurin verdurine de jalousie.
Vous pouvez toujours essayer de réciter les Julio-Claudiens, pour voir (si, si, rappelez-vous : césautica clauné(galo), la vieille anti-sèche), mais franchement, j'ai des doutes.
Si vous désirez connaître mon secret, j'accepte enfin de le dévoiler...

PERSONNE NE CONNAIT RIEN AUX CHIFFRES, et pourtant, il en est d'intéressants :
- 1 train de ferroutage rempli à ras bord de camions = l'équivalent de deux minutes de circulation sur l'autoroute du Nord

- une personne prononce entre 8.000 et 20.000 mots par jour et contrairement à ce qu'affirme une "légende urbaine", les femmes ne sont pas plus prolixes que les hommes
- il y a 100.000 artistes plasticiens en Belgique
- la consommation annuelle mondiale en essence est d'environ 1 milliard de mètres cubes (et à peu près autant pour le gazole)
- le total mondial de la capitalisation boursière est d'environ 40.000 milliards de dollars, et la part des pays émergents (BRIC compris) n'est que de 8%
- le PIB mondial de 2007 s'est élevé à 55.000 milliards de dollars

etc. etc.

Ah, bien sûr, il ne s'agit pas de citer tout en vrac, on vous flanquerait dehors ; non, non, il faut savamment amener le sujet, puis ferrer ! Avec, bien sûr un petit discours bien senti à la clef (oui, tout de même, il faut faire ses devoirs !). Mais l'essentiel est dans le nombre, crac ! imparable, vous rivez leur clou aux concurrents.

J'ai tout un stock disponible, chiffres et phrases définitives assortis, envoyez-moi une enveloppe avec votre adresse etc.

Vous recevrez une offre chiffrée.

Repost 0
Published by cdc - dans amusé
commenter cet article
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 09:25

Oui, c'est bien sympathique, mais...

Tout d'abord (et ça c'est bien connu), ils sont généralement aussi conviviaux que la statue du Commandeur ; conçus le plus souvent par des informaticiens pour des informaticiens, ils se distinguent par une interface graphique d'une très grande austérité - janséniste ou carrément franciscaine. Ne parlons pas des messages d'erreur, Microsoft et d'autres n'ayant à ce point de vue pas grand'chose à leur apporter !
Comme ils se sont pensés en-dehors du système, ils ont adopté des standards certes non-propriétaires, mais parfois obscurs, et l'interopérabilité ne semble pas leur fort. On a parfois l'impression que leur étendard portait "Kill Bill !" pour tout slogan, ce qui est parfois un peu mince.

Pour ce qui est de la maintenance, là, vraiment, bonne chance. L'open source est une excellente idée sur le papier, et même parfois dans la vie courante, disons à l'université ou dans les labos de recherche. Pour ce qui est des administrations publiques, wait and see, mais je ne me plains pas, il faudra engager des informaticiens nombreux et pointus, ou alors recourir à nouveau à l'outsourcing dont on revient pourtant depuis maintenant pas mal d'années.

Et puis... corollaire du point précédent : une nouvelle profession a pris naissance, celle des débogueurs de logiciels libres ; ils recherchent les erreurs qui se nichent dans les recoins, mais, au lieu de publier le patch urbi et orbi, ils se font payer, excipant du fait que leurs recherches méritent salaire. Et, bien sûr, ils se font payer par les gros comptes ; on parle de patches valant entre 10.000 et 25.000 US$ pour des bugs critiques.  Ce qui revient à fossoyer toute l'idée des LL&OS.

Attention bien sûr à ne pas jeter le bébé etc., c'est ce mouvement et ses RFC qui a créé le Net, c'est lui aussi qui a forcé (paradoxalement) les majors à adopter de plus en plus de standards internationaux. Mais je tenais à signaler certaines réserves à certains idéologues enthousiastes ; en tant que responsable informatique, je me moque bien de savoir que j'enrichis Bill si mes PC tournent. Et les plus jeunes d'entre nous s'imaginent que c'est ledit Bill qui a inventé le PC...

Repost 0
Published by cdc - dans amusé
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 13:37

Enfin, on peut le dire : Pizarre, Cortés et consorts étaient super sympas. On ne peut tout de même pas leur en vouloir d'avoir apporté la variole et diverses autres petites maladies ; d'ailleurs, ils se sont fait refiler la syph, donc ils sont quittes, non ?

Mais surtout, ils ont apporté le catholicisme à ces sauvages (et ils ont emporté l'or). Il ne faut certes pas croire qu'on les a forcés - enfin si, un petit peu, juste ce qu'il fallait pour en faire des martyrs, c'est beau, le martyre, vous savez - non, pas du tout : "le Christ était le sauveur auquel ils aspiraient silencieusement", ce n'est pas moi qui le dis, c'est Benoît XVI, vous imaginez s'il sait de quoi il parle, c'est le pape, après tout ! Notons tout de même qu'ils n'étaient pas tellement silencieux quand on les brûlait sur un bûcher, mais on ne fait pas d'omelettes sans casser quelques oeufs.

Sacré Benoît, t'en rates pas une, décidément ! C'est le Grand Orient qui rédige tes discours ?

Repost 0
16 novembre 2006 4 16 /11 /novembre /2006 14:17

D'accord, même l'almanach Vermot n'en voudrait pas, mais j'ai pas pu m'en empêcher...
Tout ça parce que j'ai le coeur en fête, la Cour de cassation a cassé, rompu, piétiné, déchiré, émietté (on pourrait continuer longtemps, mais j'ai trop le souci du lecteur pour abuser de sa patience) les jugements successifs (instance et appel) interdisant l'affichage de cette excellente pub, fille de Marithé et François Girbaud par agence Air Paris interposée (si l'on ose dire, et j'ose).

Jugements ridicules et - n'ayons pas peur des mots - scélérats et liberticides (on sait que les Français raffolent de ces deux termes et j'avoue qu'ils me font plaisir aux oreilles ;
Jacques Perret rappelait le plaisir à utiliser ces mots légèrement désuets, comme "soubrette" ou "pistole", et comme je le comprends...).

Bien ; à faire tant de digressions, on ne comprendra plus rien.

Donc, voilà, les pisse-vinaigres et les intégristes cathos n'ont qu'à ravaler leur rage, tout comme le Président du TGI, le triste sire Jean-Claude Magendie qui officia plus tard dans le procès Charlie Hebdo et qui, bien qu'ayant été pulvérisé par cet arrêt, parvint à relaxer l'hebdomadaire en insérant de fielleux attentands, tels que "gratuitement offensantes" et quelques autres - voir l'excellent livre de Jean Boulègue Le blasphème, pp. 181-195) ; eat your heart out, dummies ! Ils vont se rendre demain chez leurs homologues islamiques pour faire imposer une loi anti-blasphème, je suppose. Après tout, il en existe bien dans plus d'un pays européen...

Oui, vraiment, aujourd'hui je me sens d'humeur badine...

Repost 0
20 octobre 2006 5 20 /10 /octobre /2006 11:07

Toujours dans un "Monde" récent, j'apprends qu'abondent les sites permettant à tout un chacun d'apprendre à nouer une cravate...
Ca doit être ça, devenir vieux, quand on s'aperçoit que le monde éternel et rassurant commence à craquer de toutes parts et qu'il fait eau !
La barbarie est proche ! Si les djeunes ne savent même plus comment on noue une cravate, mais où va-t-on ?

De mon temps (toux discrète - ou pas), les noeuds étaient des étapes dans la vie, de l'indépendance cherchée très jeune et trouvée avec ses lacets de chaussures (ah, les belles coques bien symétriques qu'il s'agissait de réussir...) à la  cravate qu'on étrenne ; la première étape en s'éloignant de la mère et la seconde en se rapprochant du père. On a les rites de passage qu'on peut, mais enfin je préfère ceux-là à de pénibles épreuves telles qu'on en subit ailleurs.

Bien sûr, je parle en tant que garçon - les filles devaient avoir leurs propres nouüres, tresses etc.  Et je confesse humblement que je n'ai jamais été fichu de nouer un noeud pap'.

Repost 0
16 octobre 2006 1 16 /10 /octobre /2006 15:43

Lu dans un Monde récent : "Le gouvernement relance les jeux dans les cafés pour adoucir l'effet de l'interdiction de fumer".

Maintenant, je crois que le sommet du ridicule est atteint. Bien sûr, la mesure d'interdiction n'est pas populaire chez les cafetiers - bien qu'elle semble l'être dans la population générale ; mais enfin, je croyais avoir entendu bien haut et bien fort que la France républicaine allait s'attaquer à ce fléau des jeux de hasard qui provoquent tant de drames dans les familles... On allait moraliser tout ça, réglementer les jeux à gains (ou plutôt à pertes, évidemment) trop rapides, créant le redoutable syndrome de la ludopathie.

Ben non, on va remplacer une dépendance par une autre, en espérant que le bon peuple ne rigolera pas trop fort à la veille des présidentielles.

Repost 0
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 09:28

Voilà donc que Double Happiness et ASD, firmes d'électromenager chinoises, s'opposent fermement à la prise de contrôle de leur concurrent Supor par SEB. «Nous ne sommes pas contre les entreprises à capitaux mixtes, mais nous contestons vivement les prises de contrôle par des étrangers. Il n'y a absolument rien qui justifie qu'on cède à des étrangers le contrôle de marques bien de chez nous comme ASD ou Supor. On se débrouille très bien sans eux» argumente le P-DG d'ASD. Ouais... On ne se retrouverait pas dans un cas classique de patriotisme économique ? Mais que fait la France, Monsieur ? Ben, je suppose qu'elle va se retourner vers l'OMC...

D'autres qui dégustent, c'est les gens de Greenpeace et du Rainbow Warrior II, copieusement hués et étrillés à Marseille.
Le directeur Actions de Greenpeace France, Pierre Ramel, se plaint de la violence et de l'illégalité des actions contre son navire... Un comble ! Même si cette fois ils sont du côté des anges, ces militants ont vraiment tous les culots.

Repost 0
12 mai 2006 5 12 /05 /mai /2006 13:40

Dans le genre kitsch,  ça vaut bien Greuze : après les imprécations musclées contre les caricatures danoises, voici les malédictions outragées envers le Da Vinci Code

C'était à prévoir, en quelque sorte, l'imbécillité humaine étant sans limite comme on le sait assez (c'est le genre de phrases que j'adore, car celui qui la profère se met automatiquement de l'autre côté...). Et l'esprit du temps n'est vraiment pas au persiflage ni à l'expression un peu obstinée du 'droit de' ; le 'droit à' fait des ravages intellectuels, mais attention à ne pas heurter l'autre, vous aurez le MRAP sur le dos. Au fait, ces imbéciles vont-ils déposer plainte contre Dan Brown ?

Ah, Dan Brown, voilà un homme admirable : professeur de creative writing, il se met en jeu et Bingo ! le jackpot... Ce n'est pas que le livre soit bien écrit (il ne l'est pas, du moins au point de vue de l'écriture ; pour ce qui est de la progression de l'histoire, par contre, c'est pas mal fait mais très très classique). Ce n'est pas non plus que l'histoire soit neuve (les frasques supposées entre Jésus et Marie Madeleine - personnage d'ailleurs presque entièrement fictif - sont quasiment un lieu commun). Alors pourquoi ce succès ? Peut-être un peu ce délicieux sentiment de transgression...

J'ai par contre apprécié les réactions de la conférence des évêques de Belgique (ou je ne sais quel corps constitué analogue ou équivalent), conseillant prudemment de lire le livre ou de voir le film pour autant que l'on prenne soin de n'y voir qu'une [aimable] fantaisie qui attirera sans nul doute l'intérêt des braves gens pour la vie de Jésus... Je ne garantis pas la forme, mais le fond y est. C'est tout de même mieux qu'appeler au boycott, comme le fait le Vatican - paraît-il, mais c'est la Libre Belgique qui le dit.

Pour ceux que cela intéresse, Prieur et Mordillat se sont fait un petit fonds de commerce des Evangiles (Jésus après Jésus, Jésus contre Jésus, Jésus sans Jésus, Jésus avec Jésus, la jeunesse de Jésus, les derniers mots de Jésus, etc. Non, je plaisante). C'est bien fait, assez historique, critique et toujours intéressant - même si parfois ça se répète un peu...

Repost 0