Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 22:34

Un petit mot en passant, comme ça... J'adore les guides touristiques puisque je voyage un peu par-ci, par-là, mais ce que je préfère, c'est la traduction des sites répertoriés, comme, par exemple : "Campuan" : "Where Two Rivers Meet" (Bali, Lonely Planet 9th Edition), mais il y en a tant d'autres, du genre "Glafung": "Où les éléphants vont se rafraîchir et se détendre", ou "Tongyou": "la ville de l'Est à la croisée des chemins de l'Himalaya".

C'est très drôle et parfaitement crétin, mais c'est au prix des guides touristiques...

Repost 0
Published by cdc - dans amusé
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 17:08

Je le dirai tout de suite, je suis un très mauvais jardinier même si je me flatte d'avoir dans mon jardin de ville un énorme bouleau qui menace mon toit, deux pommiers, plusieurs poiriers et quelques arbres ou arbustes étranges comme un exochorda, un philadelphia, un viburnum et quelques autres espèces du type skimmia, une sauge de Sibérie et plein d'hydrangéas. Bref, une ménagerie dont certains nous ont été conseillés par Pouce Vert, une de mes belles-soeurs dont le mari fait éclore en son grand jardin lasnois de délicieuses tomates et une grande quantité de potirons (c'est à la mode, semble-t-il).

 

Et des rosiers.

 

Pour ceux qui savent, les rosiers, ce n'est pas de la tarte. Ouh, les petits fragiles, comme ils sont sujets à toutes sortes de maladies et surtout aux (roulez tambours !) PUCERONS. Autrement dit, des aphides qui grignotent nos seulement les rosiers mais aussi (non solum sed etiam) bien d'autres cultures. De sales bêtes, donc, festin succulent des coccinelles et quoi qu'en dise l'article stupide de Wikipedia cité ci-dessus, ce n'est ni avec les coccinelles vendues sur le Net ni avec du savon noir ("non synthétique", God Gracious!) qu'on en vient à bout. J'ai essayé, ça marche plus ou moins bien, mais ça ne fait pas l'affaire de ceux qui vivent de leur culture, contrairement aux bons bourges qui essayent de protéger leur jardin tant bien que mal.

 

Entre en scène Rothamsted Research dont j'ai déjà parlé, un projet magnifique et plus que centenaire, très British, mais que les zécolos n'aiment pas trop. Figurez-vous que ces chercheurs de Rothamsted ont mis au point une pheromone appelée E-beta-farnesene à insérer dans l'ADN du froment, phéromone émise par ces satanés pucerons lorsqu'ils sont en danger et qui donc éloigne leurs congénères et attire les coccinelles prédatrices.

 

Apriti cielo ! Faut-il dire que tous les Seralinistes anglais se sont mobilisés pour attaquer cette initiative ? Ils ont même décidé et planifié une attaque contre Rothamsted le 27 mai. En ce qui me concerne, je ne peux que conseiller à ces chercheurs de charger des fusils à sel pour leur envoyer une bonne fournée dans les fesses... Ce n'est pas méchant mais ça fait réfléchir...

 

Il serait temps qu'on soit un peu proactifs, non ?

 

Repost 0
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 22:08

Ma chère belle-mère (eh oui ! il y a des légendes qui ont la vie dure mais qui n'en sont pas moins fausses et j'ai la chance d'avoir une merveilleuse belle-mère), ma chère belle-mère disais-je nous a téléphoné ce soir après avoir vu une interview de notre cher François Hollande (elle regarde la TV, c'est le moindre de ses vices...) où ce dernier parlait de son enfance, qu'il était sage, premier de classe et tout et tout. Et ma belle-mère (plutôt à gauche, enfin, ça peut se discuter puisqu'elle est riche, quelle horreur, enfin, pas très riche, simplement "à l'aise", dirais-je, malgré une pension de survie quelque peu misérable. Bien en-dessous des 4.000 €/mois qui devraient séparer les riches des pauvres selon le bon François).

Son commentaire ? "Faisait-il aussi pipi au lit ?"

Grave question.

Non, pour ceux qui s'en souviennent, ce n'était pas choisir entre la peste et le choléra mais entre la grippe et le rhume de cerveau.

Nos amis Français ont choisi le rhume de cerveau. Mais ça se soigne très vite !

 

Atchoum !!!!

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 23:25

Et je ne connaissais pas Berlin, ni même l'Allemagne, venant d'une famille très germanophobe (après deux guerres, je peux les comprendre...).

Mon blog n'est pas touristique et donc je m'abstiendrai de m'étendre sur une découverte citadine. Etonné cependant de voir une ville allemande sale - certes pas autant que Bruxelles, mais aux trottoirs jonchés de mégots, de cannettes de Coca, et où personnes (sauf les bagnoles, bien sûr) ne respecte vraiment les feux. Après un week-end, les parcs sont jonchés de bouteilles vides, les pelouses arrosées de capsules, le canal de la Spree envahi de plastique, tristes souvenirs des joyeuses soirées (il faisait un soleil magnifique et 28°...). C'est peut-être ça le jeunisme d'une ville qui renaît et dieu sait que ça en vaut la peine !

 

Un soir, sur Hackerscher Markt, ultra-touristique certes mais amusant tout de même, nous avons dîné sous un vent froid. Il y avait des couvertures, mais surtout des lampes à infra-rouge consommant je n'imagine pas trop de kW (il fallait voir les prises !). Et nos braves amis Allemands ferment leurs centrales nucléaires pour les remplacer par des centrales au charbon...

 

Traducteurs, traduisez ! (Brigitte Fontaine)

Repost 0
Published by cdc - dans actualité
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 23:39

Ah, je me découvre donc "sarkozyste" puisque pour une fois (la première sans doute depuis longtemps) je suis d'accord avec Trublion Ier quand il estime que la loi sur l'interdiction de sondages juste avant le scrutin est "obsolète". C'est du moins ce que m'a dit ce soir un mien ami très cher (après il est vrai une soirée arrosée).

Tout d'abord, il faut faire justice de certains présupposés : si cette publication avancée était de nature à "fausser" le vote, on pourrait en discuter. Mais que veut dire exactement cette notion de "fausser" le vote ? Si votre candidat préféré était prédit comme perdant, ne serait-ce pas à vous abstentionniste, de vous précipiter pour faire entendre votre voix ? Et s'il était prédit comme gagnant, n'allez vous pas vous joindre au choeur des gagnants ?

 

En fait, on n'en sait rien.

 

Toute information est bonne à avoir, et cette loi ne repose sur rien. C'est une fois de plus une loi qui a été promulguée dans le vide. Et qui sera bien évidemment censurée par la Cour de Strasbourg. Le droit à l'information est souverain, et de toute manière, une loi impossible à faire respecter n'a aucune valeur. Impossible est un grand mot, mais ici, c'est le cas. Malgré les gesticulations des autorités françaises, ces dernières n'ont aucun pouvoir (mal gré qu'elles en aient...) pour légiférer en-dehors de l'Hexagone. Le Net existe, les TV et les radios aussi et on les lit, les voit et les entend dans le monde entier. Tout cela, soit dit en passant, parce que les journalistes, les politiques et les cognoscenti français en disposent dès 18 heures... Ils devraient (et doivent) se taire ; mais ils ne se taisent pas.

 

Tant mieux ! Eux, les grands, les communicants, les "Puissants" (et j'ai horreur d'utiliser un tel vocabulaire, mais à qui la faute ?) peuvent savoir, mais pas le petit peuple (le "Peuple", d'après la phraséologie républicaine, celui qui a passé cette "loi scélérate"), pas les votants, pas hoï polloï...

Fini, Messieurs, nous avons changé de paradigme... Nous avions une loi analogue en Belgique, et elle a été retoquée comme la vôtre le sera bientôt grâce apparemment à Libé qui, si j'ai bien compris, ne se laissera pas faire. Et je serai le premier à cotiser pour payer les 75.000 € d'amende qui lui sera infligée avant qu'elle soit remboursée (et à moi aussi...) par l'Etat français.

 

Monsieur Hollande, en tant que Président, veillez donc (après avoir évidemment regardé les TV, lu les posts et étudié Facebook dès 17h30 dimanche, ce que je ne doute pas que vous et vos collaborateurs ferez, en quasi-interdiction inquisitoriale), veillez donc à jeter à la poubelle cette législation "obsolète", et surtout STUPIDE.

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 16:14

Pour l'instant, je m'en tiens à un post que j'ai écrit en 2010. La technologie n'a pas (encore) évolué, et les voitures électriques qu'on nous présente sont des gadgets un tout petit peu ridicules. Pour ce qui est des hybrides (contre lesquelles, je répète, George Monbiot a fulminé une fatwa), ce sont des véhicules très trendy, très chers aux acteurs hollywoodiens "progressistes" (qui ont également une Porsche et une Ferrari dans le garage), je reste hésitant.

 

Mais apparemment, les acheteurs d'hybrides n'ont pas de ces hésitations ; selon un article du Detroit News, 65% des automobilistes ayant acheté une voiture hybride ne souhaitent plus renouveler l'expérience, et ce taux de rejet passe à 75% pour les non-Prius (50% des ventes). Et cela bien que les acheteurs d'hybrides sont - sans parler des acteurs hollywoodiens - des gens de tendance écolo, aux revenus confortables. Mais tout de même pas idiots au point de payer quelque 5.000 dollars de plus pour des économies à la pompe qui tardent à se réaliser : s'il faut attendre près de 10 ans pour compenser le surcoût, on comprend la déception des 75% de propriétaires. Bien sûr, ceux qui croient accomplir là un acte généreux pour "sauver la Planète", et qui aiment se faire voir en Prius (la seule actuellement qui ait une valeur iconique), ceux-là ne comptent pas leurs sous... Et notez aussi que ceux qui achètent une véritable électrique - pas une hybride, donc - doivent encore ajouter environ 10.000 $ !

 

Non, on n'y est pas encore...

 

 

 

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 09:43

  Historical global tropical cyclone landfalls

 

Jessica Weinkle, Ryan Maue, and Roger Pielke Jr.
  weinkleetal globaltclandfalls

Depuis quelques décennies, les dommages économiques dus à des cyclones tropicaux (CT) dans le monde entier on augmenté de manière impressionnante. La littérature scientifique publiée à ce jour montre que l'augmentation de ces dommages peut être complètement expliquée par des changemenents sociologiques (comme une richesse accrue, une augmentation des structures ou de la population, etc.) aux endroits exposés aux CT terrestres plutôt que par des changements dans la fréquence ou la force de ces orages. Cependant, il n'existe pas encore de base de données comparables qui puisse être utilisée pour valider de telles études économiques normalisées. En utilisant les données historiques actuelles concernant les TC, nous avons établi une base de données globales reprenant les TC terrestres de niveau ouragan. Notre analyse ne montre aucun trend à court ou à long terme ni globalement ni dans un bassin particulier pour les TC terrestres de niveau ouragan faible ou fort.  Ces données montrent nettement que l'augmentation des dommages mondiaux depuis plusieurs décennies peut être entièrement expliquée par l'augmentation de la richesse [des populations] vivant dans les endroits exposés aux CT terrestres, ce qui confirme les analyses de normalisation économique.

 

H/T Pielke Jr.

 

 

Repost 0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 13:47

Tout récemment, les communiqués de Presse se sont multipliés sur une étude de Shakun et al. remettant en cause le lien temporel inversé entre la teneur atmosphérique en CO2 et la température - en somme le fait que l'élévation de température durant la dernière déglaciation avait précédé l'augmentation en CO2. En somme, aussi, donnant raison à Al Gore (*) contre ses contradicteurs et bouleversant un peu les données des carottages de glace de l'Antarctique (qui couvrent, elle, un petit million d'années).

 

Watts1

(illustration tirée de l'article de Watts référencé plus bas)

 

Shakun et al. ont examiné le lien entre les deux valeurs de manière globale (et par proxies évidemment), arrivant à une inversion par rapport à l'Antarctique, dont ils expliquent les valeurs de manière tout de même assez ad hoc.

 

Un tel résultat est assez surprenant, et mérite l'attention ; mais il va tellement à l'encontre des mesures précédentes qu'il mérite tout de même un examen un peu approfondi, ce que n'ont évidemment pas manqué de faire Anthony Watts et Willis Eschenbach. Finalement, en utilisant tous les proxies fournis par les auteurs (plus honnêtes que Mann), la situation se présente ainsi :

 

nature shakun proxies plus data

 

On ne peut pas vraiment dire que la corrélation soit très convaincante, mais enfin, c'est tout de même à garder à l'esprit.

 

Sauf que...

 

Sauf que Willis Eschenbach, au cours de ses réflexions, a voulu, par acquit de conscience, revérifier les données de carottage, est allé les chercher un peu partout et a refait le graphique Excel. Et là, grande surprise !

 

nature_shakun_proxies_plus_co2_all.jpg

 Shakun et al. - petits cachottiers - avaient pris soin d'arrêter leurs données (cercles noirs) juste avant la légère diminution de température d'une bonne partie de l'Holocène (en gros). Le même truc que le "Hide the decline" ! On voit une augmentation forte et rapide du CO2 et une (très légère) diminution de la température.

 

On ne peut que conclure avec WE : "And I leave everyone to ponder how far climate “science” has fallen, that a tricksy study of this nature can be published in Nature, and can get touted around the world as being strong support for the AGW hypothesis. The only thing this study supports is the need for better peer review, and at a more basic level, better science education." Jusqu'où la climatologie est-elle tombée, en effet, pour qu'une étude truquée puisse être publiée dans Nature, et peut être proclamée dans le monde entier comme une confirmation de l'hypothèse du RGA. La seule chose que confirme cette étude est la nécessité d'un meilleur système de peer-review, et, de façon plus élémentaire, une meilleure éducation scientifique.

 

Mais on sait par le Climategate I que Phil Jones et al. sont bien décidés à améliorer le peer-reviewing...

 

P.S. "Patagon", sur Bishop Hill, fait état d'une sienne reconstruction T°/CO2 sur les derniers 22.000 ans, qui montre bien les nombreuses anomalies de causalité. Sa conclusion est que les "paléo-bidules" ne sont pas d'une grande utilité.

 

(*) Notons tout de même que cela ne change rien à la malhonnêteté intellectuelle dudit Al Gore, qui ne connaissait que les données antarctiques.

 

Repost 0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 10:37

Roger Pielke Jr. a créé un joli bouton avertisseur à presser en cas de besoin :

 

Bullshit

 

et, comme par hasard, on en a bien besoin, avec toutes les stupidités qui se déversent dans la Presse tant écrite que parlée sur "l'ouragan" du Texas (qui n'est d'ailleurs pas un ouragan, mais une tornade, et ces deux types de météores ont des causes et des mécanismes très différents).

Il en va cependant de même pour les deux : il n'y a aucun lien entre le léger réchauffement du 20e siècle et la fréquence, le nombre ou la violence des ouragans ou tornades aux USA. La tornade du 3/4 est, pour le National Weather Service, un phénomène de plus à classer, un événement rare mais absolument pas exceptionnel. Et, une fois de plus, attribuer quoi que ce soit à ce fameux "RCG" - qui, on le sait, n'est plus un réchauffement mais un dérèglement... - n'est pas à l'ordre du jour puisque ça fait bientôt quinze ans que les températures font du sur-place !

 

Certains si prompts à citer le GIEC feraient bien de relire certaines conclusions de cette auguste institution, qui vient de publier un rapport sur les "événements extrêmes et catastrophiques", et qui dans son chapitre 4 admet tout simplement qu'en ce qui concerne les dommages causés par les orages et tornades tropicales et extra-tropicales ainsi que par les inondations, on ne discerne aucune tendance qui pourrait être attribuée à des causes naturelles ou anthropogéniques d'un changement de climat. Et d'ajouter : certains auteurs suggèrent qu'un signal de changement climatique (naturel ou anthropogénique) peut être trouvé dans les les statistiques de dommages catastrophiques (e.g. Mills, 2005 ; Höppe et Grimm, 2009), mais leurs travaux sont plutôt de compilation et de commentaires et non de recherche empirique.

 

Alors, comme le dit si bien Pielke Jr., la prochaine fois que vous entendez des stupidités sur le dérèglement climatique causant des morts et coûtant des milliards, pressez le bouton ! Bullshit ! Hogwash !

 

Et à propos, n'oubliez pas de l'actionner encore lorsque vous entendrez parler des ours polaires en danger : ils vont très bien, merci.

 

 

 

 

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 09:46

Cette année, j'ai découvert le ski en Italie (je veux dire "le ski en Italie", pas le ski, bien sûr...), et plus précisément dans les Dolomites, imposant massif calcaire dont on a peine à imaginer que c'était tout bonnement un gigantesque récif corallien, il y a de ça tout de même quelque 200 millions d'années. Je ne connaissais pas cette partie de l'Italie, et pour tout dire, du Tyrol, qui est effectivement assez surprenante. Pour moi, le ski allait de pair avec la fondue et la raclette, et l'Italie avec l'italien. Or, à Selva (aussi nommée Wolkenstein, comme le chenapan du XVe siècle dont on voit la figure boudeuse et n'a-qu'un-oeil un peu partout dans le village), on parle surtout allemand, et l'italien avec un curieux accent germanique que je trouvais assez mignon), on y mange des pâtes parfaitement al dente, Italie oblige, mais surtout des goulatsch et des knödel (en plus de l'omniprésente pizza. Je suis tout de même éberlué de constater l'incroyable succès planétaire de ce plat tellement humble, dont le tout récent perfectionnement tricolore - dit margherita - fut inventé vers 1870 par un pizzaiolo génial, Raffaele Esposito, en l'honneur de la future reine d'Italie, Margherita di Savoia. Il n'y a plus un coin du globe sans pizzeria, semble-t-il, de la plus industrielle à la plus étrange, offrant les mets locaux sur la croûte de base - je n'ai pas encore trouvé de pizza aux sauterelles, mais je suis sûr qu'il doit y en avoir quelque part).

 

Si je vague ainsi dans les remarques touristiques, c'est que, en bon touriste, justement, je me suis enquis des diverses distractions du Tyrol et j'ai fait une surprenante découverte : non loin de Val Gardena, la région du Meranerland passe pour être un centre thermal très apprécié, et sa ville principale (ici, oui, on pourrait dire "éponyme", mais je fuis ce mot avec horreur), Merano, abrite un établissement thermal réputé, dont tous les guides se plaisent à énumérer les qualités, et en plusieurs langues :

 

- Eine Kur in der Therme Meran lindert vor allem Beschwerden bei Gelenks- und Kreislauferkrankungen

- Una cura alle terme di Merano lenisce soprattutto i disturbi dovuti a malattie ai legamenti e della circolazione

- Beside the healthy climate there is also a thermal bath in Merano. The water, which contains radon, helps to cure circulatory problems and arthralgia.

 

Oui, vous avez bien lu : la version EN mentionne que l'eau contient du radon... Pour ceux qui l'ignoreraient, le radon est un gaz "noble", comme l'hélium, le néon, etc., avec la petite particularité d'être radioactif, et c'est d'ailleurs le radon (tout à fait naturel, Mesdames, Messieurs), qui est généralement la cause principale de la radioactivité ambiante. C'est aussi ce produit naturel qui est le deuxième responsable du cancer du poumon, après la cigarette, et le premier responsable chez les non fumeurs.

 

Surprenant, non ?  Faire de la retape pour un danger public ! Mais on comprend mieux après une petite recherche :

 

- The radon springs

The visitor to Merano benefits not only from the mild climate and the Mediterranean flora but also from the radon springs. The medical doctor Romuald Binder who was director of an elegant sanatorium at the beginning of the 20th century, was convinced that thermal springs could be found in Merano and initiated the search for them. In 1914 two radon springs were discovered in Tscherms. About two decades later geologist Prof. G. Trener found further springs on the Vigiljoch and on the garden terraces of Villa Tivoli.

 

Voilà... Au début du XXe siècle, et pendant assez bien de temps, la radioactivité était à la mode et conseillée pour guérir toutes sortes de maladies ; à l'époque, ce qui était nouveau était enthousiasmant (c'est dire si on a changé) et je me souviens parfaitement dans ma jeunesse de la crème Tho-radia, censée contenir du thorium et du radium, du moins à l'origine, car de mon temps, je suppose qu'il n'y en avait plus... Et les aiguilles de ma première montre luisaient dans l'obscurité grâce à une peinture radioactive (et sans doute pas à base de radium, trop cher).  Il y avait même des suppositoires radioactifs, censés donner de la "vigueur" aux hommes fatigués (vous m'avez compris...). D'ailleurs, C'est grâce à la radioactivité qu'Arsène Lupin dévoile le pot aux roses dans La Barre-y-va ! Vous trouverez ici une petite liste de produits d'époque, et soyez assurés qu'à l'époque on ne manquait pas plus d'enthousiastes guéris par le radium ou le radon qu'aujourd'hui pour affirmer les effets bénéfiques de l'homéopathie, de la biologie totale ou des bains de siège garantis Rika Zaraï.

 

Mais tout de même, que cette allusion au radon n'intervienne que dans les versions EN (et F, d'ailleurs, mais sur un autre site : - Le lagon aux rochers, et les sources au radon sont les atouts majeurs de la Villa Tivoli) me laisse songeur. Si vous voyez une explication...

 

 

Repost 0