Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:33

J'avais déjà posté cet article ahurissant où des "chercheurs" nous prévenaient que des extraterrestres allaient venir détruire la Terre à cause de nos émissions de CO2 (*). Depuis, évidemment, les auteurs de cette daube avaient admis qu'il s'agissait un peu d'une plaisanterie, plaisanterie qui avait tout de même été admise dans une revue peer-reviewed (ce qui en dit long sur ce qui devrait être foolproof...) ainsi que publiée (avec, je le reconnais un commentaire du type ;-) dans le Guardian) .

 

Je ne sais si les articles consacrés au "dérèglement" climatique (une fois de plus : depuis quand le climat a-t-il été "réglé" ?) que je lis depuis quelques jours annonçant que les vignobles de Bordeaux vont péricliter, que les vignobles belges vont s'envoler et que les envols des avions vers les USA devront s'attendre à des turbulences effroyables, que ces articles, donc, ont été publiés dans des revues peer-reviewed. Mais ça ne m'étonnerait pas. Tout ce qui concerne le réchauffement climatique (pardon, le dérèglement climatique) c'est Bingo! Et ça passe dans les News...

 

(*) ils auraient dû déjà intervenir il y a environ 2,5 milliards d'années, quand, semble-t-il, les cyanobactéries envoient dans notre atmosphère de gigantesques quantités d'O2 et font passer notre atmosphère de réductrice en oxydante. On trouvera ici une bonne idée de ce qui s'est passé à l'époque. 

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 18:04

J'avais consacré un post récemment aux victimes du H1N1, et par là je voulais simplement faire remarquer que les déchaînements conspirationnistes au sujet de cette grippe méritaient peut-être d'être quelque peu mis en perspective...

 

Or, voici que je tombe sur un passage intéressant du livre que je vous ai déjà cité, Science Left Behind, dans lequel on découvre que, contrairement à d'autres déchaînements médiatiques, on ne doit pas toujours répéter "Bush anti-Science, Obama pro-Science", un peu comme le célèbre "four legs good, two legs bad" de 1984.

 

En 2008, le candidat prononce un discours de campagne, déclarant entre autres :

 

"Nous avons remarqué une augmentation fulgurante de l'autisme. Certaines personnes suspectent que ce pourrait être connexe à des vaccins. Y compris votre serviteur. La science n'a pas encore pu conclure, mais nous devons faire de la recherche à ce sujet."

 

Faux, bien sûr, en 2008, il était scientifiquement établi qu' Andrew Wakefield avait trompé son monde et que le lien supposé entre la vaccination infantile et l'autisme ne tenait aucunement debout.

 

D'autre part, l'administration Obama a interdit les adjuvants et tout fait pour ne produire que des doses uniques - toujours avec cette vieille idée que le timerosal pourrait être lié à un autisme. Dès lors, il y a eu une très nette pénurie de vaccins (alors que chez nous...), d'où aussi une population qui n'a pas pu être bien protégée et qui a payé cela assez cher.

 

C'était notre rubrique "Alors, vous préfériez Bush, peut-être ?".

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 21:27

Alors vous adorerez l'article de l'Australian Institute of Marine Science

 

Non, les récifs de corail sont plus résistants que certains comme Ove Hoegh-Guldberg l'ont prétendu (et fait une carrière dessus).

 

H/T http://wattsupwiththat.com/2013/04/07/good-news-about-coral-reefs-they-recovered-from-warming/#more-83665

Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 23:23

En 2007, les Démocrates (USA) voulurent rendre "plus verts" le Capitol, les Chambres - le Congrès, en remplaçant par exemple l'éclairage - et je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il y a de grands progrès à faire à ce sujet, non en ce qui concerne les abominables "lampes économiques" mais pour ce qui est d'autres moyens d'éclairage tels que les LED qui équipent maintenant l'ex-Musée d'Art moderne de nos Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique - une merveille technologique, écolo et tout... et qui fait de réelles économies d'énergie tout en permettant une belle possibilité de travailler sur la lumière, sur l'intensité et les °K.

 

Mais en ce qui concerne le Congrès, il s'agissait de la cafeteria. Parce que, contrairement à ce que suppose le vulgum pecus (et j'ai été payé pour le savoir !) les politiciens travaillent dur, devant parfois fréquenter les matches de football même s'ils n'en ont rien à battre (comme on disait il y a qq temps), et ils en ont beaucoup à débattre entre eux. A la cafeteria, entre autres, avec leur staff.

 

En 2006-2007, cela voulait dire de longues heures en buvant beaucoup de café dans des tasses en Styrofoam avec des cuillères de plastique. L'horreur, donc ! Ecologiquement, il fallait dès lors que tout soit d'origine  de maïs et de canne à sucre afin d'en assurer la biodégrabilité. Un rapport sur ce nouveau programme assurait qu'on éviterait ainsi entre 2007 et 2010 650 tonnes de déchets.

 

Magnifique. Hélas, ça n'était pas vraiment bon marché, les cuillères fondaient dans la soupe, les couteaux cassaient dans le beurre et la biodégrabilité de tout le bazar ne marchait pas bien, il fallait tout broyer dans une usine spéciale puis l'envoyer une autre au Maryland dans des camions qui émettaient pas mal de tonnes de CO2 dans l'atmosphère. Une étude du House Inspector General aboutit au résultat intéressant que les émissions économisées par cette merveilleuse idée équivalaient à celles d'une seule automobile à un coût de 475.000 USD par an. Pas mal, non ? Il y eut d'autres développements, pas très glorieux pour les  promoteurs de cette bonne idée foireuse.

 

On peut légitimement se poser la question suivante : pourquoi ne pas avoir simplement investi en vaisselle lavable et lave-vaisselles ?

 

Non, ce serait trop simple...

 

Ce petit amuse-bouche, je le tire d'un livre très instructif (et amusant) Science Left Behind de Berezow et Campbell, qui prétend que - contrairement à l'idée reçue (et répandue par Chris Mooney) - la Droite n'est pas plus anti-science que la Gauche, mais a une très mauvaise PR... Et là, je ne suis pas totalement d'accord.

 

Mais peu importe, ce livre est un régal !

 

 

 

 

Repost 0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 10:14

Sondages de l'Elysée : perquisitions chez Patrick Buisson

Le domicile et le bureau de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, soupçonné de "prise illégale d'intérêts" dans l'enquête sur des contrats conclus par l'Elysée sans appels d'offres entre mai 2007 et mai 2012, ont été perquisitionnés.

 

 

Plus d'informations sur Le Monde.fr dans quelques minutes. - http://www.lemonde.fr

 

 

Repost 0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 09:45

Le trésorier de campagne de François Hollande est actionnaire de sociétés offshore aux îles Caïmans

Jean-Jacques Augier, qui fut le trésorier de François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012, est actionnaire de deux sociétés offshore dans les îles Caïmans, par le biais de son holding financier Eurane, selon des documents auxquels "Le Monde" a eu accès.

 

 

Plus d'informations sur Le Monde.fr dans quelques minutes. - http://www.lemonde.fr

 

 

Sans commentaire.

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 13:11

Leur projet a été retoqué mais Hollande n'en démord pas : il faut faire payer les riches ! Ou plus exactement, il faut les faire payer through the nose, leur faire rendre gorge, les maltraiter ! Et tant pis si ça les fait filer !

Donc, on va faire payer leurs employeurs (ce qui aurait de toute façon été le cas pour les cadres salariés, évidemment : ils exigent un salaire net). Et quid s'ils n'ont pas d'employeur ? Là, Johnny ne les payera donc pas, ses 75% ! Ni les footballeurs, les tennismen, les acteurs à succès, etc. (car apparemment, un club de football est une PME, et on ne touchera pas aux PME - défense de ricaner).

 

Je n'ai pas la mansuétude de Sceptique à propos de François Hollande ; j'estime que c'est un politique exécrable et qu'il méritait jusqu'au dernier de ses sobriquets. 

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 11:28

Déjà que Yann Arthus-Bertrand s'y était mis, suivi par George Monbiot (juste après Fukushima !), voilà maintenant que c'est James Hansen lui-même qui rallie le camp des pro-nucléaires. On ne présente plus M. Hansen, lui qui devant un comité du Sénat US avait en 1988 profité d'une vague de chaleur à Washington pour terrifier les membres de l'assemblée - il avait ouvert les fenêtres juste assez pour faire entrer la chaleur et déconnecter la climatisation... Il s'est d'ailleurs glorifié de cet exploit ad majorem causae gloriam (*).  

 

Prevented mortality and greenhouse gas emissions from historical and projected nuclear power

Pushker A. Kharecha and James E Hansen
Environ. Sci. Technol., Just Accepted Manuscript
DOI: 10.1021/es3051197
Abstract

 

A la suite de l'accident de mars 2011 à la centrale nucléaire Daiichi de Fukushima, la contribution de l'énergie nucléaire à la fourniture globale d'énergie est devenue quelque peu incertaine. Etant donné que l'énergie nucléaire est une énergie de base abondante et peu intensive en CO2, à y bien penser elle pourrait constituer largement à contrer le changement climatique global et la pollution atmosphérique. Des données historiques de production, nous avons calculé que l'énergie nucléaire globale a empêché environ 1,84 millions de décès liés à la pollution et 64 gigatonnes d'équivalent CO2 en gaz de serre qui auraient été émis en brûlant des combustibles fossiles. D'après des projections tenant en compte les effets de Fukushima, nous avons trouvé qu'en milieu de siècle, l'énergie nucléaire pourrait prévenir entre 420.000 et 7,04 millions de décès supplémentaires ainsi qu'entre 80 à 240 Gt d'équivalents CO2, selon le combustible remplacé. A contrario, nous établissons que l'utilisation accrue de gaz naturel ne réduirait pas les effets du problème climatique et causerait bien plus de décès que l'expansion du programme nucléaire.

 

Full paper: Hi-Res PDF 

 

Voilà, je ne sais pas très bien comment le héros des Verts, des Décroissants et des Zécolos va être considéré à l'avenir par ses ex-thuriféraires... Il sera intéressant de lire si Hervé Kempf s'étranglera de rage ou s'il glissera simplement dessus...

 

(*) A noter qu'il quitte la NASA pour devenir un simple militant, et un militant qui va spécialement cibler les Européens, moins réticents que ses compatriotes. Quant à savoir comment un partisan du nucléaire sera accueilli chez nous....

 

 

 

 

Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 20:04

Dans la série "Qu'est-ce qu'on rigole", je vous ai déjà présenté mon cher Reiser et le non moins amusant Goreham. Et dans le livre de ce dernier, il y a un petit tableau qui vaut son pesant de rigolade (The Mad, Mad, Mad World of Climatism, p. 193).

  • Charbon, Kingsnorth, Kent, UK : entrée en service (planifiée) 2016 ; capacité 1600 MW ; rendement (planifié) 85% ; surface occupée 1,6 km2
  • Nucléaire, Vogtle 3&4, Georgia, USA : 2016-2017 ; 2200 MW ; 90% ; 6,1 km2
  • Gaz, West County, Florida, USA : actuel ; 3750 MW ; 87% ; 0,9 km2
  • Solaire, Andosol, Aldiere, Espagne : depuis 2008 ; 50 MW ; 16% ; 2 km2
  • Eolien (offshore), London Array, Mer du Nord, UK : planifié fin 2012, 1000 MW ; rendement (planifié) 37% ; 247 km2

Un autre dirait " Y'a pas photo"...

 

Bien sûr, comme le commente Goreham, il y a qq bémols à apporter : la surface au sol ne prend pas en compte les champs de mine, et pour l'éolien (pas offshore) on peut consacrer une partie de la surface à l'exploitation des sols (mais sans oublier les routes de maintenance !).

 

 

 

Repost 0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 13:34

Cette fois-ci, je mets trois points d'interrogation ! Il semble bien en fait qu'on nage dans le pétrole et les hydrocarbures moins conventionnels, gaz dit de schiste ou de marne - qui a permis un immense bond en avant de l'économie US, pétrole de sources distantes et de récupération améliorée, et enfin - mais c'est au stade expérimental - clathrates des fonds d'océan. Du coup, les réserves exploitables estimées sont passées à l'équivalent d'au moins un siècle pour le pétrole, au moins deux siècles pour le gaz et à plusieurs siècles pour les clathrates. Et il y a le charbon, just in case.

 

On me rétorquera que ce ne sont après tout que les vues (largement répercutées dans la Presse, mais un peu moins dans la Presse bien-pensante) de Leonardo Maugeri, ex-grand d'ENI et actuellement prof à la Harvard Kennedy School. Sans doute, mais il suffit d'une dizaine de minutes de recherche Net pour s'apercevoir de la réalité des faits (*) : on n'arrête pas de découvrir de nouveaux champs de pétrole, l'efficacité de la récupération est en hausse constante, la technologie est de plus en plus poussée, le gaz non conventionnel a permis une formidable dose d'indépendance pétrolière aux USA, au point que de plus en plus nombreux sont les politologues qui craignent que les USA ne se détournent politiquement du Proche-Orient. La résistance au projet de pipe-line XL Keystone est éclairante à ce sujet : les zécolos en général et Greenpeace, FoE etc. en particulier sont totalement opposés à toute augmentation de bien-être qui s'accompagnerait d'une consommation énergétique accrue. "Nous sommes dans une deuxième crise du pétrole" annonçait déjà Greenpeace en 2000, avant que le RGA soit d'actualité, ajoutant pour préciser "Mais dans les années '70 le problème était un manque de pétrole. Maintenant, le problème, c'est que nous en avons trop." Et, comme le disait déjà un "environnementaliste" (Amory Lovins) en 1977 : "A mon avis, ce ne serait pas loin d'une catastrophe pour nous de découvrir une source d'énergie qui soit propre, bon marché et abondante, étant donné ce que nous en ferions". Oui, vous avez bien lu : propre !

 

En fait, la mantra des zécolos c'est la glorification de la peine-à-jouir. Il y a dans le merveilleux livre de Rachid  Boudjedra, La Répudiation, un épisode où un matou se retient de pisser pour jouir de sa rétention...

 

Gute Shabbes

 

(*) Je lis encore aujourd'hui (8/5/13) dans Le Monde qu'on a découvert au large de la Tanzanie un gisement de gaz naturel évalué à plus de 100 milliards de mètres cubes, soit l'équivalent de plus de 700 millions d'équivalents barils de pétrole. Et c'est la troisième découverte majeure dans la région en un an !

 

 

 

Repost 0