Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 15:13

Pour la Noël, j'ai offert à C. un abonnement de six mois au journal Le Soir, mais un "vrai" abonnement, avec dépôt du vrai papier dans la vraie boîte aux lettres. A vrai dire, j'avais accepté pour la persuader de la vacuité absolue de ce genre de canards, et je crois que j'ai réussi : le papier s'amoncelle et sert maintenant à allumer les barbecues.

 

Pourtant, je le lis de temps à autre et justement hier, quelques titres et un éditorial m'ont particulièrement amusé...

 

L'édito, d'abord.

Il portait sur le joli mouvement de menton de M. Karel De Gucht, celui-là même qui avait décidé de punir les faces de citron qui nous inondent de panneaux solaires. Et l'éditorialiste de féliciter la Commission, de fustiger les Etats membres qui sont contre, de haranguer la foule pour qu'elle rugisse enfin, faisant comprendre une bonne fois pour toutes que les Chinois ne pouvaient pas se comporter comme des cow-boys, des francs-tireurs !

Ah, le mâle et puissant langage...

J'admets qu'un édito n'est pas le lieu de dissection et d'analyse, mais un peu de réflexion n'est-elle pas nécessaire ? Et l'affaire des panneaux solaires méritait un peu mieux que cet appel aux armes (et le réflexe idiot de la Commission).

Il en va du dumping comme de l'obsolescence programmée, c'est un concept au mieux fumeux, au pire mensonger. Le dumping, c'est ce que font les Autres, vous, c'est venir au secours d'une Industrie (avec le I en capitale, ça va de soi) malade.

Pour avoir une vue un peu plus claire de toute l'histoire, je vous conseille d'aller voir chez Alexandre Delaigue, (*) et les citations de son article valent d'être lues également, et spécialement l'article du FT sur les résultats des taxes anti-dumping appliquées aux mêmes panneaux solaires par les USA.(**)

Notez, il y a quelques dizaines d'années, je me souviens d'un mien parent qui tonnait contre la Migros, dont il prévoyait bien sûr qu'elle pratiquait des prix de dumping pour rafler le marché et renchérir après... On a vu...

 

Le PS belge et la Commission.

Je dois reconnaître que le travail récent de la CE ne m'inspire pas énormément d'admiration, et les dernières prestations d'Olli Rehn distribuant des bons et mauvais points aux Etats et leur désignant la marche à suivre m'a indisposé. Ce n'était jusqu'à présent pas là le rôle de la CE, mais ce sont les États eux-mêmes qui lui ont conféré ce pouvoir.

Le PS belge l'a mal pris, mais comme il est très europhile, il a demandé à quelques-unes de ses lumières de pondre un papier expliquant aux mandataires qui se présenteront aux (très proches) élections à tous les niveaux ce qu'il fallait dire et faire, et surtout ne pas attaquer "l'Europe". Et le président tout neuf, Paul Magnette, a ainsi proposé que l'Europe devienne "la championne du monde des économies d'énergie".

On sait ce que ça veut dire, bien sûr, ce n'est pas en faisant comme les USA qui ont investi à fond dans le gaz dit de schiste, c'est en subventionnant des modes d'énergie dites (généralement à tort)  "renouvelables", en pompant des dizaines de millions dans des champs d'éoliennes, en installant des hectares de panneaux solaires (chinois...) qui défigurent le paysage (je reviens de Sicile où j'ai été choqué par le spectacle, oui, même moi qui suis assez peu sensible aux "beautés de la nature"), bref tout une série de gadgets qui marchent mal, coûtent une fortune et nous sont un surpoids évident face à nos concurrents mondiaux qui doivent bien rigoler une fois de plus en se disant que décidément ces sacrés Européens sont impayables ! Mais, comme on dit généralement, c'est "écolo", donc ça marche moins bien et ça coûte plus cher...

 

Page Economie.

Oui, Le Soir a aussi ses feuillets saumon sur l'économie, et justement, j'y lis :

 

20% des Belges se partagent plus de 60% du patrimoine

PATRIMOINE Tous les Belges ne sont pas égaux devant la richesse

 

Alors là, voilà qui m'en bouche un coin ! Et je vais vous révéler un grand secret : même en Suisse, tous les Suisses ne sont pas égaux devant la richesse. Si si, je vous l'assure !

 

Retenez-moi ou je fais un malheur.

Après l'affaire Cahuzac, on allait voir ce qu'on allait voir : les ministres étaient tenus de déclarer jusqu'à leur vieille 2CV toute pourrie, et tous les zélus vont suivre !

Ben oui, on va voir. D'après les dernières nouvelles, chaque électeur français pourra consulter l'état de fortune de tout élu - mais interdiction de publier l'info ! Jusqu'à 45.000 € d'amende !

Voilà une fois de plus cette funeste habitude française de considérer le législateur comme un maître d'école. Il dicte leur conduite aux p'tis zenfants et ceux-ci, soumis, obéissent... Obéissants, les Français ? Pas vraiment, non... Alors, avec le Net, vous imaginez ce qu'on fait d'une interdiction pareille ?

La décence m'empêche d'aller plus loin.

 

Google Earth, ouh que c'est vilain !

"Une application comme Google Earth peut être aisément détournée par des réseaux terroristes pour faire des repérages d'objectifs. La vision consumériste de Google [...] nuit à la sécurité collective."

C'est très intéressant et c'est de Jean-Louis Bruguière (un pote à Gérard de Villiers, semble-t-il).

C'est vrai que la liberté et l'information, c'est très dangereux. Et quant à la vision "consumériste" de Google (ça veut dire quoi, au juste ?), c'est bien vrai qu'elle devrait être remplacée par une bonne vieille logique d'Etat : nationalisez Google, et que tout ça soit géré par le gouvernement !

 

 

Ça ne vous rappelle rien ? J'emprunte à Wikipédia :

 

 

"De 2002 à mars 2007, date à laquelle, atteint par la limite d'âge, il quitte ses fonctions, Jean-Noël Jeanneney est président de la Bibliothèque nationale de France. À ce poste, il se manifeste en particulier dans son offensive contre le risque de monopole du projet, annoncé par Google en 2004, de numérisation massive et de mise en ligne, dans sa bibliothèque numérique dénommée Google Books, d'ouvrages conservés dans quatre bibliothèques anglo-saxonnes. Un article publié dans Le Monde, puis l'essai Quand Google défie l'Europe : plaidoyer pour un sursaut (2005, 2006, 2010), traduit en quinze langues, dénoncent le risque pour la diversité culturelle de laisser le monopole au projet d'une entreprise commerciale privée qui accorde un poids disproportionné à la langue anglaise, et dont l'organisation des documents repose sur les algorithmes secrets du moteur de recherche et est notoirement influencée par la publicité. Il lance un appel à une contre-offensive européenne, sous la forme d'une Bibliothèque numérique européenne, multilingue, gratuite et reposant sur une hiérarchisation transparente des documents. Ce projet ayant reçu le soutien des institutions européennes, la BNF développe un prototype qu'il a dénommé Europeana, dont la version bêta a été mise en ligne en mars 2007 à l'occasion du Salon du livre de Paris, et la version définitive en novembre 2008."

Heureusement qu'on a Europeana ! Qu'est-ce qu'on ferait sans elle ?

 ​Notons tout de même que ceux qui prônent à tout-va la "diversité culturelle" sont les plus acharnés défenseurs de "l'exception culturelle"... Mais on n'en est pas à une contradiction près

 

 

(*) et tant que vous y êtes, ne manquez pas son billet passionnant sur l'histoire des containers.

(**) on peut avoir accès gratuitement à 7 articles du FT chaque mois, il suffit de s'inscrire.

 

 

Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 21:02

Pour ceux qui ne seraient pas au courant :

 

 

Bonjour,

Dans quelques jours : Samedi 1er juin 

- Le matin, de 9h à 12h30, c'est l’assemblée générale des l'AFIS. Ouverte à tous les adhérents. Pour ceux qui ne sont pas encore à jour, il est possible de payer sa cotisation en ligne 
http://www.pseudo-sciences.org/boutique.html

- L'après-midi (15h) , conférence publique, ouverte à tous (invitez parents et amis).
L’alterscience : l’instrumentalisation de la science par l’idéologie, conférence d’Alexandre Moatti.
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2106

Une seule adresse pour les deux réunions : 

Amphithéâtre Tisserand - AgroParisTech
16 rue Claude Bernard, Paris 5e

Au plaisir de vous rencontrer.

Repost 0
Published by cdc - dans sciences
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:15

Après avoir entendu une discussion assez acharnée entre pro et anti, j'avais publié un petit post à ce sujet.

 

Je n'avais pas pensé à aller voir chez l'ami Gil Rivière-Wekstein ("ami" purement intellectuellement parlant, je ne le connais hélas pas personnellement), qui a publié ce qui devrait être le dernier mot sur la question : http://www.agriculture-environnement.fr/dossiers,1/entretiens,5/huile-de-palme-demeler-le-vrai-du-faux,863.html

 

Très intéressant, et, comme d'habitude : "pas si simple..."

Repost 0
Published by cdc - dans sciences
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 16:57

"Les climatologues sont pessimistes quant à la volonté des décideurs politiques de prendre la moindre action positive pour compenser le changement climatique, ou même pour en mitiger les effets. [...] Plus les planificateurs tarderont, plus ils auront de difficulté à lutter contre le changement climatique une fois que celui-ci deviendra la terrible réalité." Peter Gwyne, Newsweek, 28 Avril, 1975, Lamenting the failure of governments to prepare for global cooling (Regrettons l'incapacité des gouvernements à se préparer au refroidissement global).

Repost 0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 20:54

Je ne sais plus si j'ai parlé d'un film extraordinaire (dans le plein sens du terme) : "Exit Through the Gift Shop", le titre faisant évidemment allusion au fait que toutes les visites de musées se terminent dans le magasin de souvenirs...

Ce film-documenteur-pseudo-foutraque est censé avoir été réalisé par le génial Street Artist Banksy, mais ce n'est bien sûr qu'une vue de l'esprit. On y voit aussi Obey et plein d'autres.

 

L'Art est l'Art est l'Art (A Rose is a Rose is a Rose, dont James Tenney a fait un canon envoûtant), et certaines productions du Street Art valent bien celles que nous voyons tous les ans à Art Basel - et d'ailleurs, ne nous y trompons pas, Banksy et Shepard Fairey ont une très belle cote... Sacré système, on commence en le critiquant et on finit en empochant les dividendes.

 

Et ma chère artiste (métier difficile...) de fille aînée m'a ce soir montré l'oeuvre d'un autre Street Artist (lui aussi rentré dans le rang), à savoir Max Zorn, qui réalise d'extraordinaires créations avec de l'adhésif d'emballage et un scalpel. Soufflant.

Repost 0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 10:06

xkcd-standards

 

(Problème : il y a 14 standards rivaux. 14 ?! C'est ridicule ! Il faut développer UN standard universel qui couvre tous les cas. Ouais ! Et bientôt : Problème, il y a 15 standards rivaux)

 

Notez que c'est la même chose pour l'espéranto ou le volapük, mais qu'il est impossible d'en persuader les enthousiastes...

 

Cartoon by XKCD

Repost 0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 20:47

Encore le zombie du PIB... J'y avais fait allusion en citant Roger Pielke Jr. (entre autres) et voici que le même publie un post assez amusant :

"Yesterday saw the release of the Social Progress Index, a new metric of national well-being that seeks to use non-economic criteria to produce its rankings. Michael Green, executive director of the Social Progress Imperative, a Washington, DC group which with academics from Harvard and MIT helped to produce the ranking, explained:

It is becoming increasingly apparent – particularly in light of the world’s global economic downturn – that GDP is simply too one-dimensional to provide a complete measure of a nation’s progress. The ‘Arab Spring’ of 2011 and the last decade in Mexico show that robust economic growth does not automatically translate into wellbeing among the population.

Countries need a new measure – as a complement to, not a replacement for economic growth – that assesses and quantifies factors that really matter to real people: Do I have enough to eat? Do I have shelter? Can I get an education? Do I have a fair chance to get on in life without facing discrimination? Economic measures, whether it is GDP or income inequality, are mere proxies for wellbeing. We need to measure wellbeing directly.

Efforts to replace GDP as a metric of overall well-being have seen many champions. However, almost all of these efforts have added complexity but little, if any, additional value. So it seems to also be the case with the Social Progress Index.

The graph at the top of this post shows the relationship of the new SPI index with national per capita GDP (2011 PPP $US from The World Bank graphed on log scale). As you can see, there is an exceptionally strong relationship between the two metrics. More than 85% of the variance in the SPI can be explained by per capita GDP, suggesting little practical basis for preferring the SPI to a straightforward metric of wealth as a proxy for well-being.

The lesson? You can try to develop an index of well-being that hides wealth. But it is there nonetheless."

 

Pour résumer :

 

On a trouvé "l'Indice du Progrès social" qui devrait être le complément (sans le remplacer !) du PIB. Malheureusement, quand on compare ce nouvel indice avec l'abominable PIB, on trouve ceci :

 

Pielke 

 

Donc, rien de bien intéressant dans ce nouvel indice...

Comme le dit Roger Pielke Jr. :

La conclusion ? "On peut essayer de touver un indice de bien-être qui ne tienne pas compte de la richesse. Mais cette dernière est toujours là, mal gré qu'on en veuille."

 

 

 

 

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 20:29

On connaît mal David Suzuki en Europe. Ce généticien canadien incontestablement doué et bien doté (pas par sa famille mais par les nombreux Prix qui lui ont été attribués) est à l'origine d'une fondation et est lui-même un activiste écolo forcené en-dehors, faut-il le dire ? de son domaine d'excellence. Une description de sa position : "David Suzuki fait partie des scientifiques qui voient dans la nature, le sacré". Je me dois de préciser qu'une telle vision est extrêmement minoritaire chez les scientifiques, et même assez anti-scientifique...

En 2002, Suzuki a publié Good News For a Change.

Son chapitre 8 s'appelle Wrestling With Pluto: Cutting Toxins, Cleansing Air, La bataille contre Pluton : arrêter les toxines [encore les "toxines ! Venant d'un biologiste !], purifier l'air. Quelques extraits : 

 

Depuis que nous avons découvert la force de métaux comme le cuivre et le fer pour des pointes de flèches et de lances, nous nous sommes intéressés à des matières que nous trouvons sous terre. Mais toutes celles-là, depuis l'or, le zinc, le cuivre, le nickel et l'argent jusqu'au pétrole, le gaz, l'uranium et le charbon sont directement ou indirectement des poisons tant pour nous que pour d'autres formes de vie. Il est intéressant de de savoir que dans quasiment toutes les mythologies de l'humanité, le monde sous-terrain est un endroit où règnent la mort et les dangers, et non seulement pour le corps mais aussi pour l'âme ["l'âme" ! Pour un biologiste !] Pluton, Odin et les nains de l'Enfer [les Niebelung, je suppose] ou Mars et Vulcain, dieux associés aux métaux que nous minons depuis les dessous de la Terre, tous sont les maîtres de sombres royaumes auxquels les mortels  accèdent au péril de leur vie [oui, Lovecraft, Shub Niggurat...]. Et si certains aventuriers peuvent trouver des trésors par-là, ils sont généralement maudits par les esprits infernaux dont la vocation est de garder les trésors contre un tel vol. La revanche de Pluton nous a toujours trouvés, où que nous ayons été pour pour traîner ses trésors. Que nous pompions du pétrole des océans, extrayions de l'or des montagnes ou que nous grattions nos seules fermes et maisonnées pour y trouver du nickel ou du charbon, les carburants fossiles et les métaux lourds que nous sortons de la terre empoisonnent nos récoltes et nos arbres, détruisent les systèmes endocrines et immunitaires de nos enfants, nous apportent des maladies qui nous font dépérir et tuent nos animaux et poissons - souvent de nombreuses années après ce que nos bénéfices nous avons reçus aient été dépensés. 

La ressemblance entre tant de mythes associée entre tant de cultures concernant l'Enfer implique que, d'une certaine manière nous avons toujours su qu'il était dangereux et contre-naturel d'aller sous la terre et de voler Pluton. Mais nous savons exactement pourquoi cela est vrai et quand la mine de charbon d'effondre sur nous ou la veine de gaz explose, c'est le moindre de nos problèmes. Nous apprenons petit à petit que nos minéraux, pétrole et gaz séquestrés sous la surface de la terre par la biologie, la géologie et le temps ont une raison pour rester où ils sont. Sinon, il y a des risques qu'ils changent tout ce qui se passe sur la surface de la Planète, y compris l'atmosphère qui protège tout.

Pour finir :

Nous devons nous arrêter et laisser entre eux Pluton et ses acolytes de l'Enfer.

Donc, un monde sans aucun produit minier : fer, acier, terres rares, cuivre, clous, marteaux, caméras, TV, avions, tout, quoi ! Sauf briques (attention au feu !) poterie et macramés... Adieu à tout et vive la vie des cavernes !

 

Qu'une telle crétinerie puisse avoir "some traction" me laisse sans voix...

 

 

 

 

 

H/t Donna

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 23:24

97%

josh162.jpg

 

Très amusant ici chez WUWT !

De ce cher Josh...

 

 

 

Repost 0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 23:21

Daniel Termont, bourgmestre PS de Gand (Ghent pour les initiés) veut interdire la mendicité dans sa (???) ville. Hélas pour lui, ça ne marche pas bien car la majorité des mendiants sont des sdf... allez-leur servir une injonction !

Un autre PS, celui de Bruxelles, est d'accord avec son collègue.

 

Mais à Liège, la mendicité est autorisée, un jour par semaine et par quartier...

 

Wow ! On va distribuer des tickets, "non, peut-être" (encore une fois, expression purement bruxelloise).

 

"Amusé" ? Pas vraiment.

Repost 0