Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:27

Je suis toujours abasourdi de voir et d'entendre les hommes politiques confondre de plus en plus leur métier avec celui des moralistes. "Il faut PUNIR Al Assad !".

 

Tiens donc, je pensais que c'était à la Justice de punir et aux politiques (éventuellement) d'intervenir dans un conflit. Et nous avons, nous les bons et braves Occidentaux, plein de Cours de Justice qui ont pris une certaine habitudes de punir les méchants chefs d'Etats qui nous ont déplu.

 

Ah, bien sûr, je ne vais pas prendre la défense des tyranneaux, dictateurs et massacreurs du Monde entier. Mais le Printemps arabe et tout ce qui nous entoure prouve assez que cette attitude moralisatrice n'a pas de valeur. On va bombarder la Corée du Nord ? Ben non, la Chine est derrière... Là, au moins, on est réaliste...

 

Et tout à coup, on se rend compte que l'Irak (on avait toutes les preuves...), la Tunisie, la Libye (rappelez-vous les cris d'effroi quand les USA avaient bombardé Tripoli il y a quelques décennies, et comment Sarkozy avait accueilli avec faste l'immonde Qaddhafi), l'Egypte sont de très méchantes dictatures, on aide les "rebelles" (et peu importe dans un premier temps qu'il s'agisse de salafistes prompts à instaurer la Charia un peu partout). Bah, on se souvient des "Démocraties populaires" et cette très belle photo détournée où Elizabeth II s'adressait au Génie des Carpathes : "And what do you do for a living, Mr. Ceausescu?" "I'm a mass murderer" "That must be interesting!".

 

Et voilà trois chefs d'Etat complètement démonétisés (je parle de Cameron qui se fait rouler dans la farine par tout un peu chacun dans son effort de micro-gérer la société britannique, d'Obama qui a raté tout ce qu'il voulait apporter et qui ne vaut pas tellement mieux que l'abominable Bush, mentant comme ce dernier et se contentant de lâcher des drones - "I have a dream" "I have drones" - avec tous les dégâts collatéraux que cela comporte, et évidemment du triste Hollande avec, une fois encore, son joli coup de menton).

 

Comme le disait un journaliste du Monde, Obama est sur un terrain glissant mais Hollande s'est pris les pieds dans le tapis. Cameron a fait "ouf!". Obama fera sans doute "ouf!" aussi si le Congrès ne le suit pas (ce qu'il espère sans doute, peut-être pour sauver son image et embarrasser Kerry). Et Flanby restera seul, mais assez vacillant. On verra, ça m'intéresse...

 

Cette crétinerie de "punir" Bachar Al Assad sans évidemment l'évacuer semble de plus en plus imbécile. On va envoyer quelques missiles sur des silos vides, peut-être tuer quelques troufions qui n'ont pas eu le (très ample) temps de se mettre à l'abri, et on va dire à Bachar : "vous pouvez massacrer vos concitoyens avec des balles, des obus, tout ce que vous avez dans votre arsenal, mais pas avec du Sarin ! ça, c'est défendu ! oui, on savait qu'on vous l'avait dit il y a un an et que vous vous en étiez moqué, mais on doit sauver la face, vous savez ! Après ça, envoyez les chars, on n'en à rien à faire".

 

Excessif ? Sans doute, mais vous voyez autre chose à dire ? Ah oui, j'entendais ce soir, Pascal Boniface plaider pour attendre le rapport des experts de l'ONU avant de prendre une décision. Voilà qui me semble incroyablement naïf pour un observateur comme PB. Il sait aussi bien que quiconque que lesdits experts ont reçu la consigne de n'enquêter que sur la réalité d'une attaque aux neurotoxiques, sans du tout se prononcer sur l'origine de cette arme. Et on sait que la Syrie dispose d'une grande quantité de neurotoxiques sans qu'elle ait signé l'interdiction de les utiliser (de même qu'Israël n'est pas partie à la non-utilisation d'armes nucléaires, puisqu'ils n'ent disposent pas, bien sûr, soit dit en passant), alors que les rebelles syriens n'en ont sans doute pas, sauf à en avoir trouvé dans un arsenal "officiel". Et PB de plaider pour une "complète transparence" pour éviter les théories du complot, comme si ces "théories" allaient être réduites à néant par une telle "transparence" !!! Mais enfin, on sait depuis longtemps que la transparence est au contraire une preuve du complot...

 

Mais je m'égare...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sceptique 03/09/2013 06:11

Non, vous ne vous égarez pas, mais votre appel à la raison, en l'occurrence "d'État", butte sur ce qui n'en fait pas partie, la trop humaine pulsion de meurtre. Il y a quelques décennies, le cynisme faisait partie du bon sens, chaque régime faisait ce qu'il voulait dans son pré carré. Les diplomates se pinçaient le nez en serrant la main de tueurs glorieux. Dans la foulée de l'écroulement de l'Union Soviétique, l'Occident démocratique s'est enhardi à intervenir dans les règlements de comptes des pays ayant formé la Yougoslavie. Le "droit d'ingérence" a été inventé pour l'occasion, et a été mis en actes....par les vainqueurs de la guerre froide.
La médiatisation immédiate et totale de toutes les horreurs qui se passent dans le monde ne laisse pas en repos les hommes non concernés, qui n'ont le choix qu'entre l'indignation, ou l'oubli.
Quant aux expéditions punitives, elles ont été le seul recours des puissances européennes, jusqu'au premier tiers du 19ème siècle, à partir de la conquête de l'Algérie, contre la piraterie en Méditerranée, pratiquée avec la complicité des seigneurs locaux. Il n'y a plus que les États-Unis à en avoir les moyens et la tentation.
Il y aurait encore beaucoup à dire sur la situation au proche et au moyen-orient, conséquence directe de la domination de l'occident sur ces régions en remplacement des turcs. Guerres de religions, d'états sans histoire et sans cohésion, unis par la seule passion anti-israélienne, et le nerf de la guerre, l'argent du pétrole....qui vient de chez nous, qui en avons tant besoin!
Il y aura encore beaucoup de temps pour faire couler du sang, et de l'encre.