Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 20:40

En ces journées délicieuses qui rappellent le magnifique été '76 à ceux qui l'ont connu, nous mangeons matin, midi et soir dans notre jardin de ville, de ville, donc, c'est-à-dire près du *hub* qu'est notre aéroport national.

Ce qui signifie également que nous avons non seulement la vue des feux d'artifice du 21 juillet, notre fête nat. (zut ! deviendrais-je nationaliste ??? Après tout, nous venons d'avoir un roi qui abdique en faveur de son fils, ce qui a donné lieu à de grrrandes festivités, moins ferventes cependant que celles qui ont eu lieu récemment aux Pays-Bas et qui n'ont rien à voir avec les délires grand'britanniques sur la naissance de ce que suppose être un héritier de la Couronne. Mais les Grand'britanniques sont tout de même un peu fous, on ne sait jamais s'ils sont sérieux ou Monty Pythons-esques - ou, pour ceux qui connaissent mieux le pays, Beachcomber-esques. Déjà dans les années '60, je me demandais pourquoi aller chercher du dépaysement en Chine alors que nous avions tout près de chez nous une paire d'îles où on comptait les poids en onces Troy, en onces d'apothicaire, en stones, en pounds et où le système monétaire comptait des shillings, des pounds, des pennies et des guinées. Mais attention ! La livre était divisée en 20 shillings, chaque shilling (noté "/") étant lui-même divisé en 12 pence (noté "d"). La guinée valait 1 livre et 1 shilling (soit : 21 shillings). De plus, 5 shillings équivalaient à une couronne (crown). Et la prononciation était à l'avenant : two pence se disait (et s'écrivait, je pense) tuppence, two pence and half penny se prononçant "tuppence hépni". C'était le bon temps...).

Il faudra tout de même qu'un de ces jours je me libère de ces insupportables incises ! Mais c'est sans doute trop tard.

Donc, en plus des feux d'artifice d'un jour particulier, nous avons droit à de nombreux avions qui déroulent dans nos ceux de longues traînées blanches, dites "contrails" (traînées de condensation de l'eau rejetées par les réacteurs). Or, il y a tout une école de pensée (de pensée... non, j'exagère... de crétinerie organisée) absolument persuadée qu'il ne s'agit nullement de condensation mais bien de "produits chimiques" destinés à faire je ne sais trop quoi pour mettre à mal l'humanité.

Si vous voulez bien rigoler à votre tour, je ne saurais que vous conseiller de lire l'article consacré à ce sujet par Pseudo-Sciences : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2044

C'est vraiment à se tordre de rire ! Ce qui est moins drôle, c'est que over-blog PUE. C'est une MERDE et j'attends d'en sortir !!!

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Septique 26/07/2013 06:39

Je découvre grâce à votre billet que la nature inoffensive des "contrails" a été mise en doute par des adeptes du complot généralisé. Je reçois pourtant pas mal de "délires". Par contre je m'étonne de ce que l'article de "pseudo-sciences" ne mentionne pas une origine de la présence d'eau dans le flux des réacteurs: la composition des "hydrocarbures"! Si le C produit du CO2, H, l'hydrogène, forme de l'eau (H2O). Nos voitures font la même chose: quand il fait froid, nos gaz d'échappement sont blancs!

cdc 29/07/2013 18:00

Mais je ne m'étonnerais pas que certains voient aussi un complot se manifestant aussi dans les échappements automobiles...