Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 08:40

Oui, 25 ans, si vous ne le savez pas, c'est que vous êtes sourd et aveugle. On ne compte plus les célébrations journalistiques, radiophoniques et télévisuelles, y compris évidemment à notre chère RTBF, dont un journaliste a même consacré un livre à l'événement - inutile de dire qu'il passe son temps à répondre aux questions de ses confrères et à faire la promotion de son ouvrage. Et, lors d'une émission assez longue, il avait fait intervenir un de ses informateurs principaux, qui était censé être un expert et qui l'était peut-être, mais qui en sortait cependant de lourdes. Tout ce qui était estimations "officielles" était balayé - non pas seulement celles émanant du gouvernement soviétique, ou russe, ce qui serait évident, mais même de toute autre institution comme la Royal Academy of Engineering, l'OMS et les diverses Académies des Sciences, qui tablent sur une dizaine à une vingtaine de milliers de morts "attribuables". Non, explique Marc Molitor, le journaliste, parce qu'on ne veut comptabiliser que les morts directement attribuables, scientifiquement démontrées - ce qui est évidemment faux, le nombre de morts directs étant exactement connu : 28 personnes mortes d'irradiation aiguë et 15 cancers mortels de la thyroïde. Tous les autres chiffres sont des extrapolations statistiques ; mais bien sûr, on préfère le sensationnalisme et la peur viscérale des radiations. Ah, mais, vous ne voyez que les cancers, tandis que les médecins ukrainiens voient plein d'autres maladies, et on ne les prend pas au sérieux, ajoute l'expert, qui préfère évidemment les anecdotes de valeureux médicastres provinciaux aux travaux suspects d'épidémiologues sataniques. Un article d'E. Cardis et al. paru en 2006 peut être plus pessimiste que l'OMS et annoncer 16.000 cancers de la thyroïde et 25.000 cancers divers à l'horizon 2065, tout en précisant que ces chiffres surnagent dans plusieurs centaines de millions de cancers sur la même période (on parle bien prévalence, pas de morts, estimées à une quinzaine de milliers), qu'importe : c'est évidemment Greenpeace, les Amis de la Terre (quel nom stupide !) ou les autres anti-nucléaires qui ont raison en annonçant jusqu'à près d'un million de morts ! Pour le reste, je vous conseille, si vous ne l'avez déjà fait, de lire le chapitre 5 du livre de Kervasdoué, Les prêcheurs de l'apocalypse, ouvrage chaudement recommandé !

 

C'est vrai, M. Molitor, 25 ans plus tard, on reste dans le déni. Mais le déni de quoi ? Les épidémiologues, tous vendus au nucléaire ? Et il faudrait faire confiance aux statisticiens du Belarus qui parlent froidement de 270.000 cancers, pas moinsse... Mais il est vrai qu'il y a des dommages et intérêts en jeu !

 

Cela dit, il n'est évidemment pas question de traiter tant de morts à la légère - la responsabilité de l'Union Soviétique est écrasante et un tel accident en dit long sur la nature du régime. On fait aujourd'hui comme si Japon = URSS en feignant d'oublier la catastrophe sismique, et j'entendais encore ce matin Olivier Deleuze, notre paléo-écolo, annoncer de sa belle voix tribunicienne que les économies d'énergie pouvaient être énormes, et que, donc, on n'avait pas besoin du nucléaire. Interrogé sur la nature de ces économies d'énergie, il précisa : mais, par exemple, dans les bâtiments ! Ah bon ? On chauffe beaucoup à l'électricité, en Belgique ? Ou alors, on supprime les ascenseurs ? Et la pompe à chaleur préconisée par tout bon écolo, on la fait marcher avec une éolienne ?

 

Je préciserai pour finir que je ne suis nullement inconditionnel du nucléaire. Mais pour l'instant, je ne vois pas d'alternative, sauf à attendre une assez hypothétique fusion, d'ailleurs farouchement combattue par les écolos.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans actualité
commenter cet article

commentaires