Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 23:22

Je regardais récemment "L'Amérique en guerre", avec les films, admettons-le, de propagande de Capra et Litvak entre autres - qui savaient de quoi ils parlaient. Après Apocalypse, on peut toujours se demander pourquoi ces Allemands, le peuple le plus intelligent du Monde comme certains le décrivaient, ont pu tomber d'accord avec ces effroyables pantins qu'étaient le misérable Hitler, le cocaïnomane et obèse (mais assez bon connaisseur d'art - tant et même s'il n'était pas entarttete) Göring, le sinistre et froid Göbbels, le bouffon Hess et tutti quanti.

Je ne comprends pas.

Les amis Allemands que j'ai fréquentés m'ont toujours semblé aimables, éduqués (ça va de soi), pacifiques, parfaitement quelconques. Qu'avait fait leurs parents ? Comment en était-on arrivé là ? Le Traité de Versailles expliquait donc tout ? Pour moi, cela reste un mystère, même provenant d'une famille extrêmement germanophobe, mais je me suis soigné.

Je ne sais pas, et je ne suis pas Juif.

Mais même de nombreux amis Juifs aussi ne comprennent pas mieux que moi.

Je ne comprends pas.

Mon frère, bien plus âgé que moi, a fait partie des FFI. Comme mes parents, il a été incarcéré à la prison de Saint-Gilles et tous les trois ont échappé par miracle à la déportation.

Je ne comprends pas.

Je vous ai parlé récemment d'un livre de Marie Bruyns sur l'engagement humanitaire, et dans la foulée, on m'a parlé d'un témoignage d'une autre compatriote (je n'en tire nulle gloire...) qui décrit la vie d'une adolescente pendant la guerre (oui, la "dernière"...) : "Beyond the Ouija Board" , c'est en anglais (elle a émigré aux USA dans les années '40). Une tranche de vie, dira-t-on... Passionnant ! Et un tout petit peu dérangeant...

Je le recommande !

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article

commentaires

Sceptique 12/01/2012 21:10


La description de la persistance du militarisme et du nationalisme allemands après la défaite de 1918 a été très bien faite par Benoist-Méchin dans son "histoire de l'armée allemande" pour la
période considérée. Si cette période n'explique pas le nazisme, elle prépare la reconstitution rapide de l'outil militaire allemand. Comme le fascisme italien, le nazisme était un mouvement
nationaliste et populiste, qui ne s'accommodait que d'idées simples: la revanche et l'élimination de fauteurs de la défaite, les juifs. La société allemande de l'époque présentait les conditions
de "prise" de l'idéologie.


J'ai envie de comparer avec l'Espagne, où la Phalange était un mouvement aristocratique, et ou le renversement de la République a été le fait d'un coup d'état militaire et d'une guerre "civile",
entre les républicains et l'armée.

cdc 12/01/2012 21:39



Oui, bien sûr, et j'ai lu en son temps le "Langages totalitaires" de J. P. Faye, mais tout de même, je reste étourdi, étonné dans son sens du XVIIIe siècle, frappé par la foudre. J'ai dit "le
peuple le plus intelligent", je voulais dire "le peuple le plus cultivé", même si je reste assez sceptique sur le fait... En relisant (cette fois jusqu'à la fin !), "L'homme sans qualités", je
suis tombé sur la phrase (de mémoire, j'ai laissé le livre à mon bureau) que l'Autriche en 1913 détestait assez l'Allemagne mais se sentait malgré tout quelque peu solidaire de celle-ci... Gros
problèmes des gens divisés par une même langue !