Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 22:02
Pour ceux qui ne le sauraient pas, il y a eu récemment dans une commune bruxelloise un contrôle d'identité d'une femme portant un niqab, ce qui est généralement interdit depuis quelque temps dans notre petite Terre d'héroïsme. Je comprends (un peu), mais je reste très dubitatif à ce sujet. Que ça me fasse vomir est autre chose.
Le contrôle en question s'est terminé sur une (petite) émeute, la femme en niqab étant une bonne Belge "de souche" convertie poussée au cul par un groupe minuscule, Sharia4Belgium qui veut établir la Charia chez nous.
Bof. Le bonhomme derrière ce groupuscule, un certain Fouad Belqacem, a été arrêté et condamné plusieurs fois, et il vient d'être embastillé pour une condamnation à 6 mois de prison (les détails échappent un peu à la Presse). Or, il est décidé par circulaire du Ministère de la Justice que pour éviter une congestion dans les prisons (ah ! tu parles) les peines de moins d'un an de prison ne doivent pas faire l'objet de la peine. Mais la Ministre de la Justice, Mme Annemie Turtelboom, a décidé que Belqacem devrait purger sa peine. Or, si le Ministre de la Justice a chez nous le droit d'injonction positive envers le Parquet, il (elle) n'en a évidemment aucun envers les juges.
Et pourtant...
Et pourtant, deux juges on décidé avant toute audition en chambre du conseil de décerner une mise en arrestation et prestation de la condamnation (n'étant pas juriste, je ne connais pas trop bien les termes de l'arrêt).
Il y a là quelque chose de très interpellant.
Je me souviens trop bien de la stratégie des Brigate Rosse voulant prouver que la démocratie n'était qu'une farce. Un Belqacem ne veut rien faire d'autre. Des lois d'exception et une confusion des rôles sont exécrables.
Je reste parfaitement et complètement partisan d'une totale liberté de parole. C'est difficile, c'est dur, mais c'est par cela que se paye la liberté.
  
Liberté chérie...
 
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires