Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 16:38

L'heure de la fin des temps n'est pas si proche...

J'entendais ce matin le secrétaire général d'Ecolo débattre avec le président du MR ; il se défendait du reproche de manque de sérieux reproché par un auditeur en disant : "depuis plus de 30 ans, le parti Ecolo met en garde contre les catastrophes qui nous attendent" etc etc.

Ce qu'il oubliait de préciser, c'est qu'au début des années '70, la mode catastrophiste en était à annoncer les périls d'un refroidissement intense de la Terre. Vers le milieu des années '70, on commença à parler des épouvantables méfaits des fréons et du "trou dans la couche d'ozone" qui allait nous griller. Curieusement, les chercheurs français faisaient savoir au monde que le Concorde ne produisait aucun dommage environnemental (j'ai encore l'article dans un numéro de La Recherche de 1976).

Il est fort regrettable que les écolos aient toujours eu cette attitude catastrophiste, puis qu'ils se soient positionnés tellement à gauche, un comble pour un parti qui se proclamait "ni à gauche, ni à droite" dans ses débuts (ce qui lui valait les inimitiés de la gauche, qui rappelait le mot d'Alain selon lequel celui qui se définit "ni-ni" est en fait de droite), mais cela était normal vu l'origine politique et sociologique de ses membres lors de la montée en force du mouvement (beaucoup de trotz déçus et de cathos de gauche). Il est amusant à ce propos de constater combien la gauche voudrait enterrer la notion de "progrès", tant en biologie qu'en sciences humaines, mais continue selon ses propres dires à "rassembler les progressistes"...

En attendant, les "écolos" de la première heure (qualifiés en général de protecteurs des p'tits zoizeaux) étaient renvoyés dans les ténèbres extérieures, tel un Antoine Waechter (traité immanquablement de facho, ben voyons), ou chez nous, un François Roelants du Vivier.

Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que les politiques prônées par les écolos sont généralement ultra-dirigistes, inspirées des pays socialistes dont on sait à quel point ceux-ci étaient respectueux de l'environnement (j'excepte évidemment Cuba, cher au WWF).

 

Bien sûr, il n'y a pas que la gauche pour être dirigiste...
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sceptique 27/12/2010 06:49



La liberté est stimulante, son absence est paralysante. Le libéralisme est à la source de tous les maux dénoncés par les gauchistes et les écologistes. Leur combat est le même, et vous avez
rappelé leur fraternité originaire.


Donc, pour obtenir la régression souhaitée, il suffira d'interdire. Toutes sortes d'activités. Les dictatures de demain ne seront pas sur le modèle marxiste-léniniste du XXème siècle. Si les pays
communistes ne supportent pas la liberté, ils ont par contre des ambitions grandioses en matière d'infrastructures, de productions "secondaires": acier, béton, électricité (les soviets, plus
l'électricité). Pour rééquilibrer la réduction d'activité corrélée à la suppression des libertés, les pays communistes ont eu recours au travail forcé des opposants et dissidents. Il ne me semble
pas que la productivité des camps de travail ait été bien évaluée, mais grâce à leurs effectifs régulièrement renouvelés, ils ont réalisé quelques objectifs.


Les dictatures de demain n'auront qu'à interdire: la chasse, la pêche, la voiture, les piscines, les jeux video, les tablettes numériques. Seule la télé, sans sophistication, sera maintenue, le
bourrage de crânes étant la plus belle conquête des sociétés modernes.


Le résultat, à très court terme, est garanti. Tout le monde devant la télé, pour tromper l'ennui. À propos d'ennui(s), il y en aura un, de taille: il n'y aura plus d'orties pour faire la soupe,
car les orties ont besoin, m'a dit un écolo compétent, des déchets organiques laissés par les activités humaines, pour proliférer.  



cdc 27/12/2010 14:50



Une des grandes réalisations des Bolcheviks a été le canal de la Mer blanche à la Baltique - 175.000 déportés-esclaves y ont travaillé et environ 25.000 y ont laissé leur


Et vous avez parfaitement raison sur la vague d'interdiction qui s'abat déjà, à ceci près que ce n'est même pas une dictature. Le gouvernement anglais a une cellule destinée à "modifier les
attitudes des citoyens", un 1984 doux en quelque sorte, et les services sociaux anglais retirent un nombre hallucinant d'enfants à leur famille non pas pour mauvais traitements mais pour
"not-good-enough parenting". Dictature douce, comme les énergies et la médecine du même nom ?...