Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 10:33

Trois semaines en Ombrie m'ont permis non seulement de refaire un pélerinage à mon cher Piero della Francesca, mais aussi de retrouver au retour une boîte aux lettres bourrée de documents plus ou moins intéressants - sans parler d'un Inbox boursouflé dont l'immense majorité des messages étaient évidemment du spam malgré mon anti-virus agressif.

Et dans cet amoncellement de revues et de courriers divers, j'ai tout de même trouvé quelques perles - je désire à présent les partager.

 

- Vous avez tous entendu parler des "guerres climatiques", n'est-ce pas, de tous ces massacres qui seront dus au "dérèglement" climatique : Burke et Lobell avaient diagnostiqué que le réchauffement en Afrique subsaharienne y provoquerait à l'horizon 2030 une augmentation de 50% du nombre de conflits. Inutile de dire que la Presse s'est avidement emparée de ce résultat en prenant soin d'ôter le conditionnel.

Eh bien pas du tout : un chercheur du Peace Research Institute Oslo a réinterprété les données de Burke et Lobell et ne trouve aucune corrélation entre le nombre de conflits et une augmentation de température (l'article complet se trouve ici). Le commentateur du New Scientist va jusqu'à écrire : "entre 2003 et 2008, le PIB global de l'Afrique a augmenté six fois plus rapidement que lors des deux décennies précédentes, cependant que de nombreux pays voyaient une plus grande stabilité politique. Ceci suggère que l'Afrique sub-saharienne pourrait plus bénéficier d'un développement économique et politique que de mesures palliant le changement climatique". On ne saurait mieux dire...

 

- Mais où sont passés tous les ouragans qu'on n'arrête pas de chercher avec attention ? J'en ai parlé ailleurs de ce zèle à annoncer avec gourmandise que telle tempête était passée au stade d'ouragan, et attention, pas n'importe quel ouragan ! Quelques jours plus tard, rétrogradé au titre de tempête, il disparaissait des actualités mais pas des mémoires. D'ailleurs tout récemment  Klotzbach et Gray avaient prédit 18 tempêtes dont 10 deviendraient ouragans et 5 ouragans majeurs. Cependant, au 20 août on ne comptait que trois tempêtes et un bref petit ouragan...  Et voilà que des météorologues nous assurent que ce déficit d'ouragans s'explique (cette année en tous cas) par le blocage du jet-stream sur la Russie et le Pakistan, qui d'autre part expliquait la vague de chaleur et les pluies torrentielles - enfin, quand je dis "expliquait", c'est beaucoup dire, il vaudrait mieux dire qu'il y a suspicion de causalité. Reconnaissons que tout cela ne prêche pas en faveur de la fiabilité des modèles dont on voudrait nous faire croire qu'ils peuvent prédire le climat en 2100...

Mais vous demanderez-vous peut-être, pourquoi ce blocage du jet-stream ? Eh bien, voici :

 

- Figurez-vous qu'après avoir injurié, ridiculisé, raillé les pauvres physiciens (tels Allègre et Courtillot) qui prétendaient que le Soleil influençait le climat, voilà que les climatologues orthodoxes doivent bien admettre qu'ils ont - en partie - raison. Les premiers frémissements à ce sujet faisaient état d'une possible explication de l'hiver froid en Europe par le blocage du jet-stream dû à une inactivité inhabituelle du Soleil. Et même, Feulner et Rahmstorf évaluaient cet effet à -0.3°C/an s'il devait perdurer. Même Judith Lean, autrefois très sceptique sur le sujet, semble aujourd'hui avoir changé d'opinion. Bien sûr, d'autres minimisent , mais tous doivent admettre qu'au moins au niveau régional - finalement le plus important - le Soleil a bien une influence telle que le GIEC envisage de l'inclure dans ses modèles... par le biais de la haute atmosphère et de la stratosphère, très mal connue !

 

Et ce n'est pas terminé...

Partager cet article

Repost 0

commentaires