Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 18:04

C'est les Chinois ! Figurez-vous que ces faces de citron ont eu l'audace de construire une centrale électrique au charbon chaque semaine depuis 1998 ! Scandaleux, non ?

 

C'est du moins l'hypothèse émise dans un article récent paru dans le Proceedings of the National Academy of Sciences, sous la plume de Robert Kaufmann et al. Comme l'avoue ingénuement le lead author, il avait été un peu étonné d'apprendre que la température moyenne du globe avait quasiment stagné depuis 1997-1998, et comme ça lui semblait étrange, il avait donc cherché ce qui pouvait bien contrebalancer l'évident réchauffement global anthropogénique, et il avait donc considéré l'ENSO (en gros, El Niño), le rayonnement solaire et les aérosols de SO2 dus au charbon, il avait tout passé à la moulinette d'un modèle mathématique (sans rien mesurer lui-même, évidemment) et bingo ! ça clopait, c'était in ze pocket pour ainsi dire. L'article avait évidemment fait le tour des rédactions et même bénéficié d'une publication élogieuse dans le New Scientist. Richard Black (BBC), lui, ne s'en était pas laisser conter, parce que pour lui, tout simplement, cette rémission n'existe pas, elle n'existe que dans l'esprit des sceptiques. Seul compte le lissage (malgré l'interdiction de William Briggs et brocardé par David Middleton dans WUWT, où il montrait que par lissage on pouvait prouver que le réchauffement était cyclique...).

 

Black, carboniste mais honnête, faisait état d'une critique de l'article (“tweak an out-of-date computer model and cherry-pick the outcome to get their desired result”), et c'est vrai que modèle sur modèle sur modèle, une fois encore on ne prouve rien, que le fait de créer un (vieux) modèle et d'y ajouter des paramètres tirés d'un chapeau. L'article de Kaufmann et al. ne vaut pas grand'chose, comme le démontre bien Judy (Boo, hoo ! Hiss, hiss !) Curry, qui conclut son poste de manière assez méchante (mais très juste !) :

 

"And finally, with the civil heretic discussion fresh in my mind, I checked the personal web pages of each of the co-authors: Robert K. Kaufmann, Heikki Kauppi, Michael L. Mann (not Michael E. Mann, of hockeystick fame), and James H. Stock. These authors (individually and collectively) apparently know a heck of a lot less about atmospheric aerosols (i.e. pretty much nothing) than Freeman Dyson knows about climate change. The authors don’t seem to know much about attribution, either."

 

C'est dur, et c'est mérité.

 

Mais toute la Presse l'a répercuté, cet article...

Partager cet article

Repost 0

commentaires