Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 17:43

"France's Socialist government plans to exempt sports stars + artists from new 75% tax rate. Why should they pay less tax than entrepreneurs?", voilà ce que clame Andrew Neil, journaliste à la BBC (entre autres). Je lui fais confiance, il doit avoir vérifié ses sources - ce qui me dispense de le faire... (à dire vrai, j'ai essayé mais je n'ai rien trouvé)

 

Ainsi donc, les footballeurs, les perchistes, les peintres, sculpteurs et acteurs divers seraient exemptés de cracher au bassinet ? Tout comme il avait été décrété d'exempter de l'IGF (entre autres) certains collectionneurs d'oeuvres d'art pour des raisons dont le moins qu'on puisse dire sont assez contestables - j'ajoute que je ne désire pas contester ce choix étant moi-même un minuscule collectionneur, mais tout de même, intellectuellement parlant, pourquoi exempter celui qui a choisi de se fournir en Muybridge ou Delvoye plutôt qu'en un bel haras ? En fait, gagner plus d'un million d'euros est - en France - un péché qu'il faut punir ; cela dit, comme l'ont fait remarquer plusieurs intervenants, les patrons négocient en net, et c'est donc leur employeur qui payera la différence. Fort bien, ça ne me gêne pas, ce qui me pose problème c'est l'aspect moralisateur. Et d'autre part un peu démagogique, non ?

 

En gros, on se retrouve dans les mêmes conditions qu'en 1981 où le gouvernement français s'est effroyablement planté et a dû revenir en arrière sur nombre de ses options idéologiques absurdes. Hollande fait mieux - ou pire, c'est selon.

 

Et on en revient bien sûr au désormais célèbre "Casse-toi, riche con", le degré zéro de l'intelligence. Ah oui, ça fait écho à la misérable apostrophe de Trublion Ier, mon dieu que c'est malin... Certes, pour un quotidien "de gôche", la liberté de circulation dans l'Union européenne (et au-delà) se limite aux prolos, mais un salaud comme Arnault, lui, il a pas l'droit ! D'autre part, son recours en justice est une pure polichinellerie.

 

Oui, mais...

 

Oui mais, il y a 75 députés PS (75 à cette heure, ça va s'enfler, enfin j'espère) qui ont déposé une demande que le nouveau gouvernement accède au droit de vote et à l'égibilité des étrangers non-communautaires pour les élections locales, et Hollande et consorts traînent des pieds. Ah, bien sûr, il y a Marine... Cela dit, en ce qui concerne l'égibilité, je pense que c'est un mauvais combat, dans la mesure où l'appartenance au corps social est fondamental pour exercer des fonctions électives - pour autant que l'accès à la nationalité soit réel. Le vote dit "ethnique" ne me fait pas vraiment peur lorsque je vois que dans une commune ("municipalité" pour les Français, terme impropre, mais peu importe - je ne sais comment ça s'appelle au Québec mais je serais curieux de le savoir) comme Saint-Josse (Bruxelles) les "étrangers" ou "récemment naturalisés" élisent (si j'en crois les chiffres diffusés ce soir par la RTBF) quelque 3/4 du Conseil communal ("Conseil municipal" pour les Français) d'origine étrangère, Maghrébins, Turcs ou Congolais, entre autres. Il en va de même pour d'autres communes. Ce sont de "bons Belges", Bruxellois, Schaerbeekois, Molenbeekois, parlant (plus ou moins bien, je ne saurais l'affirmer) leur langue d'origine et le français avec ou sans un accent distinctif mais souvent bien bruxellois, attentifs à la gestion de leur commune et, sans doute, attentifs à préserver leur "communauté" de dérives en plus ou en moins, calmant les "djeunes" et refusant la stigmatisation d'autres "communautés" - pas spécialement des "Belges de souche", d'ailleurs... Les tensions entre les Turcs et Maghrébins sont souvent palpables.

 

Angélique, moi ? Certes non. Le processus démocratique est difficile mais il faut parier dessus - en tous cas chez nous. Sinon, que reste-t-il ? Le communalisme anglo-saxon ? Le raccrapotement sur soi-même ?

 

Et à ce sujet, je ne saurais faire l'impasse sur le brûlot qui fait la Une partout. Mais j'estime encore et toujours que la liberté d'expression est fondamentale et ne saurait faire d'exception (voir l'arrêt de la Cour européenne des Droits de l'Homme) : je suis un fervent défenseur du Premier Amendement. L'auteur de ce bazar avait en vue un affrontement brutal, et "que le sang des victimes retombe sur lui". Mais il n'est pas question de le censurer. (Voir à ce sujet le tweet en date du 14 de @niceorimmorally mais hélas je suis nul en twitter et je ne sais comment le relayer...).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article

commentaires