Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 22:12

  

 

noaa_email_header.jpg

Article de la NOAAdu 29/11/2012

 

Le 30 novembre 2012 marque la fin de la saison des ouragans atlantiques, saison qui a vu 19 orages "nommés" (*) dont 10 sont devenus des ouragans et un est devenu ouragan majeur. Le nombre d'orages "nommés" est nettement au-dessus de la moyenne de 12. Le nombre d'ouragans est supérieur à la moyenne de six, mais le nombre d'ouragans majeurs est inférieur à la moyenne de trois.

En considérant globalement le nombre, l'intensité et la durée de tous les orages tropicaux, la NOAA classe la saison comme au-dessus de la moyenne. 2012 a été une année active, mais pas exceptionnelle, puisqu'il y a eu 10 années plus actives durant les 30 dernières années.

 

  Cette saison montre que pour la deuxième année consécutive les régions moyen-atlantiques et du Nord-Est on subi des dévastations dues à des orages "nommés" Sandy et Irene l'année dernière ont provoqué des morts, des blessés et d'énormes destructions dues à des déferlements maréaux d'orage, des pluies torrentielles des inondations terrestres et au vent. 

 

[... omissis mineurs ne changeant rien d'important à la teneur de la communication] De même, 2012 est la septième année consécutive qu'aucun ouragan majeur (catégorie 3,4 ou 5) n'a touché le territoires des Etats-Unis. Le seul ouragan majeur de cette saison était Michael, un orage de catégorie 3 qui est resté sur l'Atlantique. (**)

 

Plusieurs orages de cette année n'ont pas duré longtemps, de faible intensité et n'ont généralement pas été connus par le public parce qu'ils étaient restés sur l'Atlantique. Un système de jet-stream sur la partie Est du pays a permis à de nombreux orages de cette saison de rester loin des Etats-Unis. Le nombre d'orages et d'ouragans "nommés" a été plus élevé que prévu par la NOAA lors de ses prévisions d'avant la saison, en grande partie parce qu'El Niño - qui aurait dû sans doute éteindre l'activité orageuse générale - ne s'est pas manifesté comme prévu par de nombreux modèles climatiques (***).

 

Les prévisionnistes d'ouragans nous rappellent qu'une série récurrente [pattern] climatique nous place dans une période durable de haute activité d'ouragans atlantiques ayant débuté en 1995. Depuis 1995, plus de 70% des saisons ont été au-dessus de la moyenne, 2012 compris. Historiquement, de telles périodes de haute activité ont persisté pendant 25 à 40 ans, la dernière ayant duré entre les mi-1930 et 1970. Plusieurs facteurs atmosphériques et océaniques contribuent à cette haute activité annuelle, entre autres des températures plus élevées de l'Océan atlantique, une forte activité de la mousson en Afrique de l'Ouest et un moindre effet de cisaillement vertical des vents [vertical wind shear].

 

Suit yourself...

 

http://www.noaa.gov/socialmedia/

 

Bullshit

 

Evidemment pas pour le communiqué de la NOAA, mais pour tous ceux qui ne veulent pas le voir ni surtout le publier...

 

(*) "nommés" : on sait que la NOAA donne des noms à certains orages importants, comme Sandy ou Katrina, etc.

(**) Septième année consécutive. Comme le dit Roger Pielke Sr. - évidemment pas un "denier" puisqu'il a insisté depuis des décennies sur l'influence des activités humaines sur le climat :

    "When the Atlantic hurricane season starts next June 1 [2012], it will have been 2,777 days since the last time an intense (that is a Category 3, 4 or 5) hurricane made landfall along the US coast (Wilma in 2005). Such a prolonged period without an intense hurricane landfall has not been observed since 1900. The long-term intense hurricane drought means that a mere “regression to the mean” will see more hurricane landfalls and considerably higher damage in the years to come. The fashionable talk these days of a “new normal” is of course utter bullsh*t. Just wait until we return to the “old normal” — I know that it may be hard to believe, but both hurricane damage and climate hype are set to increase dramatically in the years to come." –Roger Pielke Jr., 3 December 2012

(***) phrase légèrement ambiguë, intentionnellement ou non. Mais à l'évidence, les modèles climatiques n'avaient pas prévu cette activité, sinon pourquoi la NOAA aurait-elle fait une telle prévision ?!.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mehdi assem 07/06/2013 16:54


Ces tornades en Usa les inondations en Europe des punitions divine les catastrophes naturelles les virus les révoltes météorite des punitions divine la preuve ce verset de coran ALLAH dit (
Dis-leur : «Dieu a le pouvoir de susciter contre vous un cataclysme descendant du ciel ou surgissant de la terre, ou de vous diviser en sectes rivales et de faire goûter aux uns la brutalité des
autres.» Regarde comment Nous varions Nos enseignements, afin de les amener à comprendre.Ton peuple qualifie le Coran d'invention, alors qu'il est la stricte Vérité. Dis : «Je ne suis nullement
votre garant.») 65 et 66 sourate AL An'am les bestiaux aux êtres humains de convertir a l'islam aujourd'hui pour éviter leurs mort par ces punitions d'ALLAH si la fin du monde pour éviter l'enfer

cdc 07/06/2013 18:01



J'allais le dire.



Sceptique 10/12/2012 05:59


La violence destructrice et meurtrière de l'ouragan Sandy a marqué tous les esprits. Ces phénomènes, comme bien d'autres, bénéficient des avancées de l'information. La question qui se pose aux
américains est celle de l'adaptation à leur fréquence et à leur violence futures. Car faire régresser, comme le souhaitent les écologistes, l'économie à un niveau faisant baisser le taux de gaz à
effet de serre et la température des océans, sera refusé par tous les américains. Ils ne perdront pas à réviser le mode de construction des maisons. Elles sont moins chères qu'en Europe, mais ne
me paraissent pas bien solides!


L'histoire des trois petits cochons n'a-t-elle pas été inventée aux States?

cdc 12/12/2012 18:07



Figurez-vous que l'hôpital de la 2e Avenue qui a dû être entièrement vidé de ses (parfois gravement) malades avait ses générateurs de secours... dans les caves ! Ce genre d'erreur de conception
devra être corrigé. Comme dit R. Pielke Jr. (*) il faut se prémunir de telle manière qu'on n'ait ni regrets ni remords. Jeter la civilisation aux orties pour un risque somme toute assez faible et
lent à venir serait ridicule ; mettre les générateurs sur le toit coûte beaucoup moins cher...


(*) The Climate Fix