Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 00:48

PS : je trouve par hasard, à l'occasion d'une réponse à un commentaire, un article de Bricmont sur Chomsky. Les positions politiques de Bricmont ne sont pas toujours les miennes, mais je ne peux m'empêcher de me sentir fort à l'aise avec lui pour défendre la liberté d'expression envers et contre tout (qu'il ait publié cet article dans Le Monde Diplomatique, peu suspect de sympathies "libertariennes", généralement associées à la droite la plus virulente et au Tea Party, voir l'article de Foucart sur le Heartland Institute plusieurs fois cité ici me semble assez amusant). Et son analyse desdites positions de Chomsky me semblent toujours tenir la route pour employer une expression triviale.

 

Cela dit, je reste, moi - l'avorton, comme disait saint Paul - sur mes propres positions.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Laurent Berthod 28/03/2012 12:21


A Sceptique


Il s'avère que la décolonisation est globalement un échec politique et moral. Cela tient à la façon dont les occidentaux rivaux et triomphants se sont partagé le monde.


Oui, certainement. Dans certains cas de figure ont peut aussi y ajouter la façon dont les pays colonisés ont été "libéré" de la tutelle coloniale. Exemple : le FLN algérien a imposé son hégémonie
politique contre les organisations nationalistes concurrentes et sa dictature sur son peuple avant même l'idépendance, par le terrorisme, les meurtres de masse, la torture. Etonnons-nous après
cela que l'Algérie en soit là où elle en est ! Avons nous entendu quelqu'un rappeler cela ?

cdc 29/03/2012 00:46



Hélas, oui, la décolonisation n'est pas - et de loin - les lendemains qui chantent. En ce qui concerne l'Algérie, je l'ai vue de près, dix ans après son indépendance acquise, ne l'oublions pas,
après une guerre d'une effroyable cruauté et des centaines de milliers de morts, Setif et tout ça. Madagascar (que je connais très bien aussi), les massacres de 1947, le Viêt Nam et le
bombardement de Haiphong par l'Amiral d'Argenlieu, et je n'éluderai pas le ratage total de la décolonisation du Congo... On pourrait ajouter de nombreux autres exemples. Tout ça s'est mal passé,
mais ne croyez-vous pas que ces pays ont été effroyablement meurtris aussi par la colonisation ? Le "commerce" triangulaire a ponctionné l'Afrique d'une manière indicible, certes avec la
complicité d'autres colonisateurs comme les Arabes et avec l'appui des "puissants" locaux qui désignaient les "fortes têtes" ou les rebelles pour être déportés.


Pour en revenir à Chomsky, il n'a jamais manqué - en moraliste - de condamner les crimes des nouveaux décolonisés, à l'inverse d'un Vergès qui voulait exonérer les pires criminels et dictateurs
de toute condamnation qui viendrait des Occidentaux.



Laurent Berthod 28/03/2012 12:15


Ce qui est plus que gênant c'est une contestation globale du système capitaliste semble renaître. On sait ce que ces contestations radicales ont donné jusqu'ici et ce qu'elles donneront
encore. M'est avis que si Chomsky c'est bien ça (à vérifier), alors, direct poubelle.

cdc 29/03/2012 00:21



Non, Chomsky n'est pas en "contestation globale du système capitaliste", enfin pas que je sache. C'est un moraliste, pas un moralisateur. Il a critiqué l'impérialisme US et le critique encore, et
je peux le rejoindre là-dessus, tout comme le libéralisme US s'arrête dès que les intérêts du pays sont en jeu. Pour Obama, comme pour Reagan, c'est une fois de plus, faites comme je dis, pas
comme je fais.



Sceptique 26/03/2012 05:43


C'est la polémique provoquée par le soutien de Chomsky à Faurisson que j'ai ignorée. Ma profession était alors trop absorbante, et mon information politique moins dense. En ce qui concerne la
décolonisation, elle a malheureusement coïncidé avec la guerre froide, et au delà des désirs d'émancipation des colonies, il y avait le conflit entre les systèmes communiste et "capitaliste" (ou
libéral, puisque ça va ensemble). La guerre du Vietnam, c'est l'engagement des américains à notre place de nation trop faible pour contenir le Nord-Vietnam. Les USA étaient hostiles, au nom de
leur vision de leur propre histoire, aux empires des nations européennes. Mais comme force essentielle du monde libre, ils devaient faire face à leur remplacement par des régimes communistes,
soutenus par l'URSS et la RPC. Les grands mouvements de l'histoire ne tiennent qu'à des rapports de force très déséquilibrés, qui n'ont qu'un temps. Il s'avère que la décolonisation est
globalement un échec politique et moral. Cela tient à la façon dont les occidentaux rivaux et triomphants se sont partagé le monde. Mais, cinquante ans après...!


Pour revenir, après coup, à Chomsky, je ne peux partager sa prise de position contre son propre pays, sous prétexte qu'il désapprouvait son engagement, sur un champ de bataille local, mais dans
le contexte de la Guerre Froide. La "mauvaise foi" américaine nous a évité la "bonne foi" soviétique".

cdc 29/03/2012 01:15



Je le dis et le répète, Chomsky était et est encore un moraliste. Votre remarque est certainement valable, mais ex post. J'ai milité en son temps contre la guerre du Viêt Nam (milité est
un grand mot - disons que j'étais très mal à l'aise et que j'ai participé à des manifs à l'époque). Depuis, j'ai eu l'occasion de vivre en Algérie, de voyager longuement à Madagascar et au Viêt
Nam et d'avoir un point de vue plus équilibré, mais ma grande proximité avec les USA où j'ai toute ma famille ne m'a jamais empêché d'avoir une attitude critique avec la politique de ce pays.


Cela dit, je ne puis évidemment qu'avoir la plus grande détestation pour tous ces régimes "socialistes" qui ont opprimé leur peuple de manière brutale, même si des Mélenchons ou autres Poutous
estiment que le capitalisme le font sous des formes aussi dures mais moins brutales...



Sceptique 24/03/2012 05:07


Cette "exhumation" de polémiques auxquelles je n'ai prêté aucune attention en leur temps, est intéressante. Ma position générale est qu'il n'est jamais bon de vivre sous la loi du plus fort.
Qu'il n'y a rien a attendre de bon du passage de la position de "plus faible" à celle de "plus fort". L'ancien faible ne peut s'empêcher de se venger, de "nettoyer". Je pense aux victimes, les
passives, et les vaincues. Je n'aime pas ce trait humain. On vient de le voir encore en Libye, où les réglements de comptes font des ravages. Si nous n'avions pas mis notre force dans la balance,
c'est Khadafi qui aurait nettoyé son pays, comme le fait encore Assad. 


En même temps, "on" sait bien ce qui nous arriverait si nous baissions la garde, si nous supprimions la part faite à la force, de notre police, de nos armées.


 

cdc 25/03/2012 21:52



Polémiques sur "l'affaire Chomsky/Faurrisson" ou sur la guerre du Viêt Nam ?...