Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 22:19

Voilà un héros du travail qui est parvenu à se tirer un plein chargeur dans le pied et qui persiste et signe ! Magnifique ! On a besoin de tels héros pour au moins penser qu'on ne s'était pas trop trompés...

Que dire après la très jolie analyse d'Anton Suwalski ici : http://imposteurs.over-blog.com/article-etude-du-criigen-sur-le-mais-nk-603-une-bombe-mediatique-et-apres-conclusion-provisoire-111638962.html ? Pas grand'chose, sans doute, sauf qu'il y a encore quelques méduses absorbant les plaisanteries seraliniennes, voguant en pédalo sur de pareilles crétineries.

Dernier paragraphe du blog d' Imposteurs :

 

"Épilogue : La science est maltraitée en France par des politiciens de tous bords, mais ça peut encore empirer. On apprend avec effroi que des scientifiques italiens ont été condamnés à 6 ans de prison ferme pour ne pas avoir prédit un séisme ! En clair, ils veulent des devins, pas des scientifiques. Dans l’obscurantisme, les magistrats disputent la palme aux politiques. Outre l’ignominie morale de ce jugement, on imagine son effet catastrophique sur l’opinion publique à qui on jette des hommes en pâture, et sur les vocations scientifiques en Italie…."

 

"Ignominie morale", certes. Ce jugement est immonde, révoltant, dégueulasse.

 

On en reparlera.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sciences
commenter cet article

commentaires

Sceptique 03/11/2012 15:04


La science est malmenée en France par les politiques, mais, en réalité, en fonction de son accueil par les électeurs. Les politiques ne se prononcent pas sur le fond, mais sur l'opportunité. Les
décisions des magistrats italiens sont plus inquiétantes, car "ils" décident de la vérité scientifique. Ils viennent aussi de reconnaitre, de leur propre chef, le lien entre un cancer cérébral et
l'usage régulier du portable. Alors que les études multicentriques ne le laissent pas soupçonner. La façon dont se dit le droit en France ne fait pas craindre une telle dérive, de la part des
magistrats, en tout cas. Des législateurs, par contre....?!