Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 20:48

Nous étions à Madras en 1986, le jour de l'arrestation de Dutroux, et nous avions vu quelques manifestants devant je ne sais plus quel bâtiment, hôtel de ville ou commissariat, l'un d'eux renversant la barrière nadar et la relevant en s'excusant. Puis, dans un avion vers la Suède ou la Norvège, je ne sais plus trop, nous avions appris l'évasion rocambolesque du même Dutroux et sa recapture immédiate en nous disant : "on vit dans le pays du surréalisme, mais dieu merci pas dans un Etat policier".

 

Et donc, Michelle Martin, après 16 ans de détention a été remise en liberté avec une feuille de route examinée par le Tribunal d'application des peines et après plusieurs demandes refusées par icelui.

 

Elle a été accueillie dans un couvent par quelques dizaines d'excités dont certains criaient "A mort !", et dans les photos diffusées par la Presse il y a quelques jours à propos d'une marche de quelque 5.000 personnes, j'ai vu une manifestante arborant un panneau affirmant qu'elle (MM) était "Hors la loi". Il est vrai qu'un minable canard très populaire, la Dernière Heure, avait en grand titre dans son édition du dimanche de la manif' "Tous derrière Jean-Denis Lejeune !" (le père d'une fille assassinée par Dutroux pour ceux qui ne connaissent pas bien l'affaire), comme il avait précédemment titré "Tous derrière les Diables !" faisant référence à je ne sais trop quel match de football entre l'équipe nationale belge, les "Diables rouges" (qui apparemment se plantent même devant les Païtoulités d'Aurillac, mais là je m'avance un peu car je n'y connais pas grand'chose). On appréciera.

 

Grand merci, la notion de "hors-la-loi" n'existe plus dans nos provinces et pays. Et, merci encore, la justice ne dépend pas des victimes. Que les pères des victimes de Dutroux et consorts aient la haine au corps et désirent les écorcher vifs, comme je les comprends ! Mais l'Etat de droit, ce n'est pas ça. L'Etat de droit a le monopole de la violence (police) et de la justice. On écarte la vengeance, même si l'on comprend ceux qui ont souffert et veulent se venger. Ce n'est pas le rôle de l'Etat, du peuple, finalement.

 

Certes, je suis très mitigé à l'égard du rôle correcteur des peines d'emprisonnement, et ça me fait toujours un peu grincer des dents de voir certaines prisons aux USA se nommer Correctional Facilities en y détenant des prisonniers enchaînés jusqu'au cou... Mais nous n'y sommes pas là et nous gardons un espoir que la plupart (la plupart...) des détenus peuvent trouver un autre avenir.

 

Evidemment, notre cher Georges-Henri Beauthier la rameute et veut aller jusqu'à Strasbourg pour faire entendre la voix des victimes. S'il était l'avocat de Dutroux, il aurait évidemment un tout autre discours, mais il est là dans son rôle, c'est normal. Je serais très étonné que Strasbourg le suive, car la Justice ne peut être privée, ce serait un retour en arrière épouvantable. Au pénal, le pénal, au civil, le civil.

 

Et le plus infect, c'est l'exploitation de l'émotion par certains politiciens (pas "politiques", simplement "politiciens") qui surfent sur la vague - désolé pour le cliché - des élections prochaines.

 

Et bien évidemment aussi, il ne me viendrait pas à l'idée de me joindre à un appel pour dire à cette Michelle Martin "Nous sommes à vos côtés". Je ne suis certainement pas "à ses côtés". Je suis aux côtés de la Justice et de l'Etat de droit, tout simplement.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article

commentaires

Sceptique 03/09/2012 04:45


La peine de mort étant abolie, et j'ai été pour, à l'époque, en raison, déjà, des fautes professionnelles de la justice ou de la police, et des doutes sur la culpabilité des condamnés, il ne
subsiste plus, pour les plus dangereux, que la perpétuité. Mais il n'est pas non plus concevable qu'on meure de vieillesse en prison. Une commission d'application des peines devrait pouvoir
"élargir" un prisonnier âgé, tout en le maintenant sous contrôle judiciaire, dans un lieu bien choisi.


Rien ne sera jamais parfait, évidemment.

Sceptique 30/08/2012 04:17


On voit combien l'État de droit fonctionne comme une digue qui contient les passions archaïques des humains. L'hyper médiatisation des faits divers, qui n'a pas à être davantage discutée, a ses
effets propres sur les témoins des faits et leurs soutiens. Ce n'est pas la prison qui réhabilite. Ce n'est qu'une sanction et une mise hors d'état de nuire. La réhabilitation n'est que le fait
de son sujet, son choix, son projet. C'est pourquoi le rendement est faible. Les criminels occasionnels ont plus de chances.

cdc 30/08/2012 22:31



Oui, j'ai lu votre post sur "L'école du crime". Je ne sais trop que dire, c'est un sujet que je connais très mal. Nous avons une amie criminologue - c'est un sujet qui ne fait pas débat ici.
D'après ce que j'en sais, elle est un peu aumônière laïque et console les détenus tout en réfléchissant à l'utilité des prisons et de la détention. Avec l'affaire Breivik, on s'est aperçu que les
peines criminelles de l'Europe du Nord n'avaient rien à voir avec celles du Sud, sans parler des USA. Mais comme le disait ce matin un pénaliste à la radio (belge), chaque Société a les
délinquants qu'elle mérite ; oui, ça m'horripile au début, mais j'y pense. Ayant beaucoup fréquenté les pays du Nord et du Sud, sans parler des USA où réside la majorité de ma famille, je peux
voir toutes les différences à envisager ces détentions. Est-ce simplement une vengeance ou une école (mais alors il faut investir...) ? Les deux, sans doute. Pour ce qui est mettre "hors d'état
de nuire", ça peut aller loin, et on risque de se retrouver avec un ancien système (pas si ancien que ça, d'ailleurs !) où une troisième condamnation entraînait ipso facto une
condamnation à mort.


Oui, il y a des "criminels" professionnels qui attendent leur libération pour recommencer. C'est leur manière de vivre, ils n'en ont pas d'autres - pick-pockets, mendiants durs, escrocs... je ne
sais pas trop. Les vrais "dangereux", c'est autre chose, et je ne sais rien d'eux. Mais je ne crierai jamais "A mort !".


Heureusement que Hitler se soit suicidé !