Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 17:05

Ahurissant ! Incroyable ! Scandaleux ! Les réactions de la Presse et du grand public en général sont effectivement ahurissantes, incroyables et scandaleuses. Evidemment, everybody hates Big Business and roots for the underdog, mais enfin il s'agissait ici d'une décision de justice, tout de même. Imaginer comme Plantu que la Justice était aux ordres de la Banque est profondément faux et ridicule. La SG a payé un lourd tribu à la Commission bancaire, ses (petits, eh oui) actionnaires aussi, les supérieurs de JK ont été virés (et pas injustement...) mais encore fallait-il établir leur responsabilité pénale, et les juges n'ont pas été convaincus par les arguments du triste trader qui a patiemment déjoué les sécurités informatiques mises en place (certes insuffisantes, a posteriori). N'oublions pas que les hackers parviennent assez facilement à passer à travers de systèmes autrement sophistiqués comme même la CIA et le Secret Service l'ont constaté à leurs dépens.

 

On peut penser que la peine d'emprisonnement est lourde, mais en ce qui concerne les dommages et intérêts, les meilleures sources de Droit nous assurent que pour échapper à la censure de la Cour constitutionnelle, les juges avaient les mains liées et ne pouvaient faire autrement. On dit aussi que, suivant ainsi une jurisprudence constante aux USA, tous les avantages découlant de l'affaire (livres, films, etc) revenant éventuellement à JK devraient être saisis et reversés à la SG, ce qui me paraît assez sain. Je n'ai aucune haine pour le bonhomme, mais il s'est fait prendre, il doit donc s'acquitter de sa dette.

 

Pour ce qui est du "débouclage" dont se gargarisent certains profanes roulant en bouche le mot technique tout  juste appris comme s'ils suçaient un bonbon, il faut tout de même se remettre dans l'ambiance et l'urgence, les positions prises dépassant les réserves de la banque. Et quand je lis un commentaire affirmant que "tant qu'on n'a pas vendu, on n'a pas perdu", on devine immédiatement qu'il s'agit d'un prudhommerie émise par un néophyte total. Quiconque a un peu d'expérience boursicotière sait bien qu'il ne faut pas hésiter à vendre à perte quand il s'agit de réaliser un arbitrage.

 

Certes, avec un jury populaire, JK aurait été acquitté sous les applaudissements et la SG condamnée à des dommages punitifs. Je ne suis pas sur que la Justice eût été rendue.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans économie
commenter cet article

commentaires

Sceptique 07/10/2010 05:08



J'entendais ce matin un débat sur i-télé entre Ménard(Reporters sans Frontières) et un magistrat(ex-Président de lUSM). Ménard qualifiait les dommages et intérêts d'ubuesques, et le magistrat lui
opposait que les juges étaient liés par les résultats de l'enquête. Kerviel ayant été déclaré seul responsable (tandis que par ailleurs la SG se faisait remonter les bretelles par la Commission
bancaire), le verdict était logique. Le magistrat insistait sur la nécessité de l'assurance RC, que les banques négligent de souscrire. Elles comptent sur leurs clients!