Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 22:06

Et donc, depuis le 1er janvier, la Région de Bruxelles-Capitale a instauré le principe (et l'application) du tri sélectif. Oh certes pas avec autant de rigidité que la Région flamande où le proverbial sachet de thé nécessite trois poubelles différentes : la ficelle, le papier et les feuilles de thé, mais tout de même bien délimité : sac poubelle jaune pour le papier (transparent : on sait ce que vous lisez), sac poubelle bleu pour les boites à conserve et les emballages genre Tetra-Brik (transparent : on sait comment vous vous nourrissez),  sac poubelle blanc pour les innommables (opaque, dieu merci). Quant aux bouteilles, vous êtes heureusement priés de les déposer dans les bulles idoines (prenez votre bagnole pour les y déposer), fort bien, l'alcoolisme n'est pas encore traqué. Mais ça viendra peut-être.

 

Seulement voilà : les sacs jaunes et bleus portent bien la mention "propre et sec". Pour ce qui est du papier, pas de problème. Pour ce qui est du bleu, j'ai voulu faire une petite expérience certes non quantitative, mais comme ça, a just-so-story. J'ai donc conscieusement rincé les boites à conserve et leur opercule, j'ai démonté les Tetra-Briks et en ai rincé l'intérieur (en Région flamande, je crois qu'il ne faut pas utiliser de détergent), puis j'ai tout mis au four pour les sécher. Manque de bol, la température était un peu trop élevée et du plastique fondu a nécessité un nettoyage complet du four avec pyrolyse à la clef.

 

Dizaines de litres d'eau et kilowatts nombreux.

 

Je suis "un écolo, comme ils disent"... (ça, c'est pour ceux qui se souviennent de Charles Aznavour).

 

Gute Shabbes !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sceptique 09/04/2010 05:00



Ces bonnes habitudes ne sont pas susceptibles, elles, de créer une régression économique. Le recyclage des déchets est devenu une vraie industrie, bien sûr épaulée par les impôts locaux (taxes
d'enlèvement des ordures ménagères) mais dont les reventes à l'industrie allègent progressivement la charge des particuliers (l'impôt augmente moins vite que la charge réelle). Les allemands sont
parait-il, les champions d'Europe. Les français encore loin derrière, loin du podium. Mais ils progressent.


Cette évolution se fait envers et contre....nos écologistes. Ils sont CONTRE TOUT. L'incinération, l'enfouissement, le compostage...enfin, là
où les élus décident de créer des sites, sur les conseils d'une ingeniérie compétente.