Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 21:45

Je crois l'avoir déjà dit, Jacques Audiard est un réalisateur que j'apprécie beaucoup (en toute modestie...). Je vois chez lui  une obsession de l'enfermement : évidente dans Un Prophète, mais sous-jacente dans tous ses films précédents. Regarde les hommes tomber, le coma dépassé bien sûr, mais aussi les rapports de soumission entre Mickey et ses deux maîtres, Sur mes lèvres, où Carla est enfermée dans sa surdité, De battre mon coeur s'est arrêté, Thomas bloqué à la fois par son art et son père, et jusqu'à Un héros très discret où Albert s'enferme dans sa mythomanie.

 

Et chaque fois, le personnage s'en sort vers le haut, au moins en quelque sorte...

 

J'y pensais encore hier en revoyant Regarde..., son premier film si j'ai bonne mémoire (mais pas son premier travail), excellent, encore un peu maladroit, avec sans doute trop de scènes de nuit un peu hermétiques, mais avec un découpage haletant (on ne peut même pas parler de flash-backs), sans aucune des afféteries du triste Iñarritu : la voix off et les intertitres faussement candides forment un canevas narratif bien carré et sans prétention - disons, sans prétention affichée...

 

Certes, ce bonhomme a le knack de trouver des titres accrocheurs, mais il y a derrière une oeuvre importante dans le cinéma français. Pour les imbéciles qui se cramponnent aux étoiles, je lui en décernerais 5...

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans cinéma
commenter cet article

commentaires