Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 22:17

L'infatigable Donna a encore trouvé un texte de plus à verser au dossier "Les écolos n'aiment pas l'humanité".

 

Il y a quelque temps, un certain Philip Cafaro a écrit un assez ignoble article dans le  Denver Post, selon lequel il faudrait fermer la porte à l'immigration vers les USA. Pourquoi ? Ah, bien sûr, pas pour autre chose que ces immigrants voudraient entrer pour "not remain[ing] poor". Ils voudraient, ces salauds, immigrer pour devenir un peu plus riches. Quelle horreur ! Et donc, ils vont consommer de l'énergie et annhiller tous les efforts des braves Amerloques (et spécialement des habitants du Colorado, si, si !) de réduire leur consommation d'énergie !

Sur Ellis Island, la statue de la Liberté proclame fièrement ""Give me your tired, your poor"  "amenez-moi vos fatigués, vos misérables" (et on sait que cette merveilleuse admonestation n'a pas toujours été suivie...).   

Très belle conclusion à tirer de cette ordure (je pèse mes mots) de Cafaro, qui se décrit comme un "progressiste" ? 

En fait, un assez ignoble bonhomme qui se pose en progressiste tout en étant ce que je suis désolé d'appeler un "éco-fasciste". 

   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

douar 28/02/2013 18:40


Un peu dans le même esprit, Sylvain Kahn, dans sa chronique du 18 février dernier dans les matins de France Culture, déplorait que les habitants de PVD (Inde et Chine en particulier)
aspiraient à consommer de plus en plus de viande, ce qui, bien entendu, était un désastre pour notre planète. Donc, pour Gaïa, s'il vous plait, restez frugaux, végétariens avec du riz matin, midi
et soir, et surtout, restez pauvres.

cdc 03/03/2013 19:56



Quand les pauvres deviennent riches, c'est la cata, tout le monde sait ça...



Sceptique 26/02/2013 10:30


Il est évident que dans la représentation d'un monde "écologique", il n'y a pas de place pour une immigration économique. Malgré la crise, le modèle occidental est encore motivant d'une aventure
risquée pour l'atteindre. Mais, entèrement convertis au modèle écologique, ni les États-Unis, ni l'Europe, ne pourraient plus rester ouverts. D'autant moins que les pouvoirs résultant de cette
évolution seraient certainement totalitaires et fermés.  

bob 26/02/2013 06:12


Effectivement c'est un drôle d'argumentaire, à l'exact opposé des pays qui ont une politique d'immigration choisie. L'immigrant est sélectionné selon ses compétences et les besoins de la société.
Ainsi il s'insère facilement, il consomme, crée de la richesse et paye des impôts.