Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 15:02

Comme d'habitude, c'est le "tonner contre" qui est de rigueur. Le fracking, c'est mauvais, c'est le diable, ça empoisonne la nappe phréatique et tout et tout. A en croire un militant écolo, ça détruit la santé mentale des gens en les maintenant en perpétuel état de stress causé par des micro-séismes incessants ! Josh Fox, un très grand spécialiste de la géologie (il est metteur en scène de théâtre et militant agressif), a même produit un documentaire terrifiant, Gasland, montrant de l'eau inflammable, mais oui, vous avez bien lu : de l'eau inflammable. A cause du fracking voisin, ça va de soi. Il n'a pas été difficile de démontrer que ce pseudo-documentaire était une tromperie manifeste, mais la rumeur continue, la France entière se mobilise contre l'exploitation du gaz de schiste et d'autres pays suivent le chemin triomphal, la croisade contre le Diable. Peu importe que Brian Dunning ait fait un inventaire beaucoup moins inquiétant, ou que, comme on l'a dit (et pour certains la rage au coeur), c'est l'exploitation de ce gaz qui a permis aux USA de redevenir un des exportateurs de pétrole majeurs (et je m'étonne de ne pas entendre les politiques amerloques verser un pleur sur les importateurs maintenant à la merci des USA ; la situation s'inverse, et la moralité aussi). Le gaz, de schiste ou d'ailleurs, c'est comme les sables bitumeux, c'est comme le nucléaire, c'est comme le charbon, c'est comme l'électricité, tout ça c'est la ruine morale de l'Homme, qui baigne dans un luxe corrupteur, au lieu, nouveau Caton, de se lever et coucher avec le soleil, de goûter les plaisirs simples de la nature et de se contenter d'eau et de céréales bio (comme la téosinte, par exemple).

 

Je crois l'avoir déjà dit, Ann et Phelim, auteurs de l'excellent Not Evil Just Wrong, préparent un documentaire pour répondre aux Gaslands de Fox, en insistant comme toujours sur l'aspect sociologique (mais sans éluder la partie environnementale). Ce documentaire reprendra certainement une étude réalisée tout récemment par l'Energy Institute de université du Texas à Austin, qui, après un travail intensif portant sur trois bassins (Barnett, Marcellus et Haynesville) couvrant plusieurs Etats, ont conclu que, non, aucune contamination d'aquifères par les produits de fracking n'a été constatée, le méthane présent dans certains aquifères est plus que probablement d'origine biologique et préexistant aux forages (comme le faisait remarquer Phelim à Fox, ce dernier disant qu'il le savait bien mais ne l'avait pas mentionné dans son film, "because it was not relevant") et les risques les plus importants étaient une mauvaise gestion des équipements en surface (piscines qui fuient, épandage accidentel de produits de fracking, etc.) D'où quelques mesures de bon sens à prendre par le législateur.

 

Une fois de plus, je ne me fais aucune illusion : ce n'est pas un rapport d'université qui fera changer d'un iota le point de vue des antis. Il va de soi que cet Energy Institute est vendu aux pétroliers et que le directeur de l'étude, le Dr Charles Groat, est un homme-grenouille des affreuses multinationales. Je serais fort étonné que Foucarthuet répercutent la nouvelle dans la Presse française, mais, comme me le faisait remarquer Bob, hors dadas et fixettes, ces chroniqueurs scientifiques peuvent être tout à fait informatifs et honnêtes.

 

Espérons donc...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lauriane Laigre 23/03/2012 12:32


"Le dévoilement qui régit la technique moderne est une pro-vocation par laquelle la nature est mise en demeure de livrer une énergie qui puisse comme telle être extraite et accumulée. Mais ne
peut-on en dire autant du vieux moulin à vent? Non: ses ailes tournent bien au vent et sont livrées directement à son souffle. Mais, si le moulin à vent met à notre disposition l'énergie de l'air
en mouvement, ce n'est pas pour l'accumuler." M. Heidegger La question de la technique


Oui, c'est celle-là même qui se pose à nous tous.


Et à M. Serres d'ajouter; "(...)Notre statut actuel- condamne à mort celui qu'il pille et qu'il habite sans prendre conscience qu'à terme il se condamne lui-même à disparaître. Le parasite prend
tout et ne donne rien. Le droit de maîtrise et de propriété se réduit au parasitisme. Au contraire, le droit de symbiose se définit par réciprocité..." Le contrat naturel


Soyons plus fin, rendons hommage à ce que peut être notre intelligence, et débarassons nous de notre vanité.

cdc 24/03/2012 00:46



Voilà un commentaire intéressant à plus d'un titre. En ce qui concerne Heidegger, je reconnais tout benoîtement n'avoir pas la fibre philosophique et ne pas comprendre grand'chose à ses écrits ni
à ses concepts - anti-libéraux de surcroît. Je n'opposerai pas son célèbre "Discours du Rectorat", qui est sans doute quelque peu fuligineux, mais la phrase citée sur les moulins à vent me semble
d'une rare indigence intellectuelle, et je finirai par adhérer à l'opinion de J-F Revel sur le personnage.


Michel Serres, par contre, je connais bien, voire très bien, pour l'avoir longuement pratiqué. Pratiqué sans être le moins du monde convaincu par son épistémologie lourdement plombée par une
idéologie fortement imprégnée de la deep ecology qu'il a développée aux USA et par ses positions proches de celles de Bruno Latour, inspirée d'ailleurs par un relativisme radical qu'à
mon avis Sokal et Bricmont ont vaillamment combattu.


Donc, mon blog est définitivement à l'opposé des thèses de Michel Serres, et très modestement, je l'admets...



clemher 23/03/2012 10:58


c'est bien beau cette rébellion contre une soit disant pensée dominante, mais vous n'apportez ç aucun moment réél contre argument concret et/ou scientifique, donc tout ça est destinez à rester
des paroles en l'air

cdc 23/03/2012 12:02


Vous savez lire ?


bob 22/03/2012 00:31


Apparemment certaines études sur les émissions de gaz des puits sont contreversées car des mesures de réduction des fuites ont été prises:
http://www.nature.com/nature/journal/v483/n7390/full/483407e.html

Pdf: http://dl.free.fr/jUB7Hyv88


Article contreversé: http://dl.free.fr/op2b3jyDZ

cdc 22/03/2012 11:58



Ces "fuites" font effectivement l'objet de controverses assez âpres. Je me souviens d'un article (provenant en fait d'un militant anti-fracking) faisant état de pertes considérables alors qu'il
s'agissait surtout en fait de "disparitions comptables", comme généralement avec le gaz conventionnel et même le pétrole, évidemment.



bob 20/03/2012 00:49


Vous avez raison Sceptique, à quoi bon se préoccuper de ces nouvelles énergies puisque nous ne manquons de rien. :(


 


Le truc avec les gaz de schiste c'est la propriété du sous-sol. Apparemment aux É.-U. on est propriétaire de son sous-sol par contre je crois que ce n'est pas le cas au Canada. Évidemment sans ce
droit sur les ressources du sous-sol on risque de voir les propriétaires se faire spolier en beauté. 


 


En tout cas, j'espère que FrackNation percera dans les médias bien que je doute qu'il soit analysé avec justesse par les journalistes européens qui ne comprennent rien à l'Amérique. 


 

cdc 20/03/2012 17:18



Oui, et comme le dit Matt Ridley dans son petit ouvrage sur le gds ( http://thegwpf.org/images/stories/gwpf-reports/Shale-Gas_4_May_11.pdf ) :


None the less, shale gas will encounter formidable opposition from entrenched and powerful interests in the environmental
pressure groups, in the coal, nuclear and renewable industries, and from political inertia. Ultimately, it will be a matter of whether overborrowed European governments, businesses and people
will be able to resist such a hefty source of new revenue and a clean energy source requiring no subsidy.



Sceptique 19/03/2012 16:15


Du gaz de schiste? Mais à quoi bon? Il suffit d'ouvrir le robinet. De l'essence de sables bitumineux? Mais à quoi bon? Celle de la station-service de mon Carrefour, ou de mon Ed.Leclerc est très
bien! Des centrales nucléaires? Mais à quoi bon? J'allume la lumière quand je rentre. De temps en temps, quand on m'y invite, je pratique les cinq minutes de silence....de la télé! La France est
un pays de cocagne!