Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 21:29

J'ai emprunté il y a quelques jours "L'assassin" d'Elio Petri à la Médiathèque (pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, c'est une espèce de bibliothèque publique de la Communauté française de Belgique qui propose des tas de CD et de DVD pour un prix très intéressant).

 

Hélas, il y avait eu maldonne et la boîte contenait un film de Gérard Oury, "Le cerveau". Déjà réfrigérés à l'idée de voir un film de ce triste réalisateur dont il y a quelques mois ou quelques années nous avions peiné à revoir "La grande vadrouille" et "Le corniaud" qui sont d'effroyables navets (on dit "daubes" aujoud'hui)(*), nous avons donc décidé de voir, pourquoi pas ? ce Cerveau.

 

Hélas encore, il nous a été donné de voir pendant une dizaine de minutes un sinistre bazar où le grand David Niven cachetonnait (avait-il perdu de l'argent aux courses ?), où Bourvil était ce qu'il a toujours été - un très médiocre acteur, même chez Autant-Lara, "La traversée de Paris", où le sublime cabotinage de Gabin le rejetait dans les ténèbres extérieures - et Belmondo ne cessait pas de trop en faire.

 

Entends-nous bien. J'ai vu et revu d'autres quasi-navets d'à peu près la même époque : "A pied, à cheval et en voiture", ainsi que "Le triporteur". Au moins, on pouvait rire, on savait ce qu'on allait voir. Et ça tient toujours. N'oublions pas non plus le grand et sublime "Les tontons flingueurs" dont toute une génération connaît par coeur les dialogues.

 

Mais enfin... Quand j'entends M. Hollande serrer ses petits poings et taper sur le sol en scandant que l'"exception culturelle" n'est pas discutable, je ris doucement. Après tout, les avances sur recettes en France et le Tax Shelter en Belgique veulent attirer les investissements dans le cinéma. Et pourquoi pas ? J'ai dans ma famille proche or less so de très nombreux artistes qui n'ont pas la vie facile. Mais quand on voit que "Bienvenue chez les chtis" ou "Intouchables" ont récolté des centaines de millions d'euros, on peut se poser des questions, n'est-il pas ?

 

(*) Je mettrai évidemment à part la scène prodigieuse de Funès en chef d'orchestre. C'est un grand classique et c'est à se rouler par terre.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires