Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 22:52

D'un côté, en tant que scientifiques, nous sommes liés éthiquement à la méthode scientifique, c'est-à-dire jurant de dire la vérité, toute la vérité et  seulement celle-ci - ce qui signifie que nous devons parler de tous les doutes, des mises en garde, des "si", des "et" et des "mais". D'autre part, nous ne sommes pas seulement des scientifiques mais également des êtres humains. Et, comme tous nous aimerions que le Monde soit un meilleur endroit où vivre, ce qui dans ce contexte signifie  que nous devons travailler pour réduire le risque d'un changement climatique potentiellement catastrophique. Pour cela nous devons chercher un large soutien pour rechercher l'imagination du public. Bien sûr, cela signifie avoir plein de présence dans la Presse. Donc, nous devons mettre en oeuvre des scénarios effrayants, offrir des déclarations simplistes, théâtrales et ne pas trop dire sur les doutes que nous pourrions avoir. Ce double "ethical bind"  où nous nous trouvons souvent ne peut être résolu par une baguette magique. Chacun d'entre nous doit pouvoir décider ce qui est le bon équilibre entre être utile et être honnête. J'espère que ça veut dire être les  deux.

Stephen Schneider,

Stanford environmental scientist

(traduction rapide de :

On the one hand, as scientists we are ethically bound to the scientific method, in effect promising to tell the truth, the whole truth, and nothing but​—​which means that we must include all the doubts, the caveats, the ifs, ands, and buts. On the other hand, we are not just scientists but human beings as well. And like most people we’d like to see the world a better place, which in this context translates into our working to reduce the risk of potentially disastrous climatic change. To do that we need to get some broad based support, to capture the public’s imagination. That, of course, means getting loads of media coverage. So we have to offer up scary scenarios, make simplified, dramatic statements, and make little mention of any doubts we might have. This “double ethical bind” we frequently find ourselves in cannot be solved by any formula. Each of us has to decide what the right balance is between being effective and being honest. I hope that means being both.)

Voilà... On est bien loi du célèbre "La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit si ce n'est aux faits eux-mêmes, car pour elle, se soumettre ce serait cesser d'être" de Poincaré qui figurait fièrement au fronton de l'ULB il y a ... longtemps...


Source citations sur la page La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion - Dicocitations

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires