Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

3 novembre 2006 5 03 /11 /novembre /2006 14:23

Le directeur du CNCD (vous savez, le célèbre onze onze onze) était interviewé ce midi en vue de la prochaine campagne, et justement, il en parlait des campagnes, de celles qui produisent de la nourriture, et qui en produisent bien peu pour ceux qui y travaillent - je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, c'est pourtant simple : les paysans des pays pauvres sont encore plus pauvres que les autres. Cruel paradoxe, et effectivement assez scandaleux. Mais pourquoi fallait-il que, non content d'utiliser cette misérable dichotomie Nord/Sud ("les pays du Sud"), le bonhomme utilise la bonne vieille attaque devenue maintenant traditionnelle - non seulement chez les gens "de gôche" mais aussi dans toute ONG ou dans tout mouvement platement caritatif - contre la "libéralisation mondiale".

Non, non, pas contre l'ultralibéralisme, ou les excès du néolibéralisme ; la libéralisation, point. Or, ce monsieur n'est certes pas un idiot, sait bien que les grosses ONG telles qu'Oxfam ou le CCFD essayent d'obtenir justement que les USA et l'Europe ouvrent leurs frontières, donc pour plus de libéralisme... Il est amusant de constater que sur ce point, ils sont en phase avec les recommandations de la Banque Mondiale, du FMI et de l'OCDE ! On sait aussi que - sauf pour le coton - la question est très controversée sur l'ampleur des bénéfices à attendre d'une telle ouverture hypothétique et très improbable ; mais il est certain que le protectionnisme vigoureux des deux larrons précités n'est en rien un remède à la malnutrition des paysans pauvres... tout en faisant l'affaire des privilégiés urbains...

Mais voilà , c'est comme le bac chez Flaubert : "Libéralisme : tonner contre".

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Phl - dans social
commenter cet article

commentaires