Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 11:01
Je proposais récemment que le gouvernement belge achète toute la production agricole pour la revendre (éventuellement à perte) afin de contenter les agriculteurs. Eh bien figurez-vous que c'est exactement ce qu'a envisagé il y a quelques jours un ministre fédéral belge, mais seulement pour le lait, ça va de soi. Ses collègues lui ont discrètement fait signe de se taire, évidemment, mais tout de même, que la rigolade publique ne l'ait pas renvoyé à ses activités antérieures me semble étrange.

Et ça lui vaudra peut-être quelques voix d'agriculteurs en plus. Cela dit, augmenter le prix du lait par décret ("prix minimum") reviendrait au même. Il y a belle lurette que le dernier produit à prix administré - le pain - a été libéralisé, c'était une vieille potiche du 19e siècle. D'autre part, je me souviens des distributions gratuites de lait à l'école primaire, à peu près à l'époque où le grand Mendès-France buvait ostensiblement un verre de lait à la tribune de l'Assemblée nationale. Ce n'était probablement pas pour résorber les stocks, ça c'était plus tard, quand la PAC avait accumulé de telles montagnes de lait en poudre qu'elle devait en faire don aux Africains, généralement intolérants au lactose... Personne n'aurait eu l'idée à l'époque de renchérir une denrée de base ! Et c'est pourtant ce que préconisent les producteurs wallons... cela ou réinstaurer des quotas de production, c'est-à-dire organiser (et dans quelles conditions ! On sort d'en prendre) la pénurie. Ou alors, interdire les importations et favoriser l'exportation, c'est-y pas bien, ça ? Et comme les producteurs flamands se débrouillent plutôt bien, on va étiqueter le lait "made in Flanders" et "made in Walloonia" et chacun choisira selon ses préférences, les bons Belgicains achetant des deux. Mais plus de ce lait de Nouvelle-Zélande, vous imaginez ça, Madame, ils nous envoient du lait de l'autre côté de la Terre, c'est-y pas un scandale ! Le plus rigolo étant tout de même que les producteurs wallons proclament leur fière devise "Vous êtes Wallon, achetez du lait wallon !" alors qu'ils exportent environ la moitié de leur lait...

I'm not callous, once again, mais si la production de lait ne rapporte plus, pourquoi s'obstiner ? Il y a un an, les producteurs écoulaient leur marchandise à 44 eurocentimes le litre, alors ça a donné des idées à certains de s'engouffrer dans le marché. Trop de producteurs à élaborer un produit à faible valeur ajoutée, c'est bien malheureux, c'est bien dommage, mais ça veut dire que le secteur est mal construit, et il ne me semble pas que ce soit aux pouvoirs publics de le gérer, ni au Trésor public (i.e. nos impôts) de le financer. Les marchands de parapluie font grise mine les années de sécheresse et veulent faire surtaxer les limonadiers, c'est vrai, mais un tracteur, c'est beaucoup plus menaçant qu'un parapluie et l'argument est plus frappant.

On devra instaurer une prime au déchirage de la vache.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans actualité
commenter cet article

commentaires