Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 19:00

Article moyennement intéressant sur les abeilles, par Leon Kreitzman, dans le NY Times. En fait, je suppose qu'il s'agit plutôt de "bonnes pages" d'un livre qu'il écrit avec un neurologues sur les rythmes naturels et la chronobiologie. Que nous exploitions ces braves abeilles est une évidence, comme nous exploitons les vaches, les moutons, les fleurs, les fruits, les arbres et les branches e tutti quanti. Quant à la disparition locale des abeilles, c'est un (réel) problème, mais multifactoriel, et certainement pas dû uniquement à l'Homme.

Mais ce qui m'a le plus interpellé, c'est un commentaire :
"Nature is considerably more creative and inventive than humankind. Without Nature there isn’t any humankind. Without humankind, Nature is fine."

La Nature... encore une fois cette tarte à la crème hypostasiée... Il n'y a évidemment pas de Nature à laquelle se soustrairait l'Homme, ou qui l'exclurait ! Il n'y a que le Blind Watchmaker, et c'est effroyable de voir en ce deux-centième anniversaire de la naissance de Darwin que même chez les Anglo-Saxons on en revient à des conceptions vitalistes. La Nature n'est pas créative, mais l'évolution est bricoleuse - certes merveilleusement, mais ce n'est pas de merveille qu'il s'agit. Nous, Hommes, sommes part intégrante de la Nature, et la roue, par exemple est une de nos petites inventions, et je ne suis pas peu heureux que nos ancêtres l'aient inventée. Ou qu'ils aient conçu le calcul intégral.

Peine perdue...

Partager cet article

Repost 0

commentaires