Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 12:27

Bien sûr que non ! Ce serait trop beau, pardon, ce serait trop horrible ! Tout le monde sait bien d'ailleurs que nous avons atteint le peak oil, ou que nous l'atteindrons très bientôt. Et puis, il est temps de ne plus brûler stupidement un liquide aussi précieux qui sert de matière première pour une foule de produits et de fournitures, d'autant que ça génère du CO2 en pagaille et qu'on ne veut pas faire mourir les braves ours blancs. Ni les pandas.

Pour ce qui est du peak oil, je ne peux évidemment pas me prononcer, mais je remarque tout de même que les avis d'experts divergent (voir James Odell), et qu'il y a là-dessous parfois des conflits d'intérêts. Un président de major pétrolière déclarant qu'il y a pléthore de pétrole pourrait difficilement justifier un prix élevé - et il en va de même pour les pays producteurs. Et puis, ça fait trente-cinq ans que j'entends la même chanson, je commence à m'y habituer (mais ce n'est évidemment pas un argument).
Pour le reste, en tant que chimiste, je ne peux effectivement que déplorer qu'on brûle une telle merveille naturelle.

"Une telle merveille naturelle". Oui, penser à ce patient mûrissement du pétrole, à tous ces organismes d'il y a des millions, des dizaines, des centaines de millions d'années, dont les cadavres se sont accumulés, ont cuit, ont été transformés en ce miraculeux liquide...

Une voix s'est élevée, discordante, celle de Thomas Gold, un très sérieux professeur d'astronomie. Pour lui, contrairement à la doxa, les hydrocabures (gaz et pétrole) sont un constituant géologique de la Terre, comme les lacs d'hydrocarbures de Titan (il est mort en 2004 et n'a donc pas connu cette découverte étonnante). Il estime que la croûte terrestre contient en profondeur d'immenses réserves de pétrole - et que ce pétrole a par ailleurs servi de source d'énergie aux premières formes de vie (je n'ai pas dit "bacteria-like" ... J'y reviendrai...) apparues non pas dans une flaque au soleil comme le voulait une autre doxa, mais profondément dans dans la croûte brûlante et soumise à des pressions énormes. Or il se fait qu'on a effectivement découvert assez récemment des organismes extremophiles résistant à des températures élevées dans des environnements qui nous semblent extrêmement hostiles. De fait, cette hypothèse d'une origine de la vie en profondeur - dans les roches ou près d'un black smoker, sous des kilomètres d'eau - est de plus en plus acceptée par la communauté scientifique.

Ne croyez pas qu'il s'agisse d'un illuminé ou d'un provocateur (si, un peu provocateur tout de même...). Certaines des idées "farfelues" de Thomas Gold se sont révélées exactes ; et ses arguments scientifiques sur l'origine abiogénique du pétrole sont rigoureux. Plusieurs d'entre eux peuvent cependant être interprétés dans le sens traditionnel, mais certains sont très convaincants. Il va plus loin : pour lui, contrairement à l'image qu'on nous en a présentée - les forêts de fougères du Carbonifère devenant nos actuelles mines de charbon - l'origine abiotique du charbon est patente, et cette fois encore ses arguments ne manquent pas de punch.

Inutile de dire que l'immense majorité des géologues - et la quasi-totalité des géologues du pétrole - sont plus que sceptiques. Or, il y aurait moyen de les confirmer (mais pas de les falsifier, hélas) en découvrant des gisements dans des zones non-sédimentaires, et la teneur du sol en méthane permettrait de découvrir des gisements de gaz naturel.

Vous le savez, je suis toujours très sceptique de la théorie des complots, mais pas de celle des conflits d'intérêts, comme je le signalais plus haut...

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sciences
commenter cet article

commentaires