Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 19:40
Oui, ça fait un peu carabinier d'Offenbach, mais tant pis. J'ai lu et entendu tant d'âneries à ce sujet qu'après tout, une de plus...

En 1969, un match de football entre le Honduras et le Salvador a été le déclencheur d'une courte guerre entre les deux pays. Bien sûr, le football en tant que tel n'était que le prétexte à cette guerre, nourrie pas des tensions sociales et politiques, mais c'était l'occasion rêvée pour les Salvadorien de tabasser les supporters honduriens (et d'en occire quelques-uns).

Chacun sait ou devrait savoir qu'il est courant en Amérique latine et en Afrique que les spectateurs d'un bord huent et conspuent, sifflent et raillent les symboles de l'adversaire, hymne ou drapeau. Il paraît que c'est moins fréquent en Europe, je veux bien le croire, mais enfin, après tout le but dans chaque continent est bien d'écraser l'adversaire, de lui flanquer une raclée, etc. ; il suffit d'entendre le vocabulaire sportif pour constater son allure militaire, ou de voir la bouille des commentateurs pour en apprécier le beau menton martial. Après le match, d'ailleurs, les décérébrés éthyliques se répandent dans la ville pour retrouver les ennemis et les rosser à coups de manches de pioches ou de barres de fer, les deux écoles ayant leurs adeptes.

Je ne ris plus quand j'entends parler de la grande valeur du sport pour fédérer, pour rassembler et autres balivernes, sport étant ici entendu en gros comme synonyme de football. C'est un sport de brutes où se manifestent racisme, chauvinisme, particularisme et esprit de clan à un point inimaginable. Evidemment, quand un éducateur de rues tient pareil discours, il n'est pas dupe, et nous non plus, c'est du langage codé pour dire "ils vont se taper sur la gueule entre eux, comme ça ils n'auront plus envie de foutre le feu aux bagnoles".

Tout de même, un petit bémol. Les pleureuses archangéliques qui acceptent tout des "défavorisés", ça m'agace profondément. Mais comme je l'ai déjà dit, c'est un peu facile aussi de faire réciter "Nos ancêtres les Gaulois" à Mamadou et à Mokhtar, puis à flanquer leur CV à la corbeille sans lire plus loin que leur patronyme. Et on s'étonne qu'ils soient bien peu républicains... A propos, je note que pour certains, être républicain, ça veut dire se mettre au garde à vous, la narine frémissante et l'oeil humide lorsqu'on fait couler le sank'impur des salopards d'en face (comme au football, quoi). Ce sont sans doute les mêmes qui s'esclaffent ou s'indignent du patriotisme assez sordide des Amerloques. Mais il est vrai que j'ai la chance de vivre en Belgique, où la Brabançonne fait plutôt l'effet d'une blague, étant même confondue avec la Marseillaise par un de nos premiers ministres.

Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part...

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

Philou 29/10/2008 17:29

celui-ci est plus joli ! Et c'est l'avis général... sauf des supporters...

cdc 30/10/2008 22:02


Celui-ci ? Il doit y avoir un lien perdu...