Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 07:00

Dans son dernier livre Predictably Irrational, Dan Ariely s'amuse
(et nous amuse avec lui) à montrer combien le comportement humain est irrationnel et comment on peut profiter de ses faiblesses pour lui faire avaler couleuvres et crapauds ; mieux encore, il nous apprend à lire les pièges et à les éviter. Certaines de ses réflexions sont évidemment destinées à un public américain mais la grande majorité peuvent parfaitement s'appliquer à nos sociétés également.

Un des exemples traités me semble particulièrement intéressant, celui de l'étude de Gneezy et Rustichini. Il illustre parfaitement les dangers de faire cohabiter les relations sociales (amis, famille...) avec les relations professionnelles (emploi, clientèle...). La scène se passe dans une crèche en Israël, où certains parents viennent rechercher leur enfant après l'heure, forçant ainsi une partie du personnel à faire des heures sup'. Ce n'est pas un réel problème, car les relations entre le personnel et les parents sont excellentes et les retardataires sont confus - désolé, mais il est arrivé ceci ou cela, j'ai dû terminer ce rapport en urgence, ma voiture ne démarrait pas, etc. Bref, vous imaginez toutes les bonnes raisons - ou prétextes - utilisées. Jusqu'au jour où...
Jusqu'au jour où la direction de la crèche décide d'imposer une amende aux retardataires. Que pensez-vous qu'il advint ? Eh oui, les retards ne diminuèrent pas du tout, ils eurent même tendance à s'accroître : je paye, j'ai droit. Pour reprendre le titre de l'étude A fine is a price, une amende est un prix. Si auparavant je faisais un effort pour être à l'heure afin de ne pas gêner le personnel de la crèche, maintenant que je sais que mon retard est tarifé, je deviens rationnel : le contrat professionnel s'est substitué au contrat social.
Le plus intéressant peut-être arriva quelques semaines plus tard, lorsque la direction abolit le système d'amendes ; pensez-vous que les parents en revinrent au satus quo ante ? Pas du tout. Le lien social avait été rompu, et en plus les amendes avaient disparu : le nombre de retardataires crût encore...

Il faut du temps pour faire oublier une trahison !

P.S. On peut voir une illustration de l'article à notre niveau belge, depuis que les amendes aux parcmètres ont été "remplacées" par des "souscriptions au tarif II", au prix prohibitif. Lorsqu'il m'arrive de retrouver un de ces papillons sous mes essuie-glaces, je râle un bon coup... puis je me demande si je ne peux pas en profiter en faisant quelques emplettes dans les environs ; après tout, j'ai payé pour la demi-journée, non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sociologie
commenter cet article

commentaires

aymeric 23/05/2008 22:47

Tiens, c'est le nom et le site de ma femme qui se sont suvstitués aux miens...

camille 23/05/2008 22:45

Oui, moi aussi j'avais trouvé cette annecdote (découverte si je me souviens bien sur le blog freakonomics) aussi amusante qu'éclairante.