Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 15:40
zebulon.jpgEt pourtant, je n'étais pas un enragé ToutSaufSarkozy ; je ne peux pas dire que le bonhomme me plaisait, certes (et d'ailleurs, voilà bien quelqu'un qui ne cherche pas à plaire !), mais avec résignation et un peu de regret je l'ai vu passer Président. Evidemment, le coup du Fouquet's, ça commençait mal, et puis le concert après ça, avec ses supporters consternants, aïe...

Bien. Mais il avait promis de secouer la France, et c'est vrai qu'elle avait besoin d'un petit coup de neuf. Service minimum, mise à plat des régimes spéciaux des retraites, refonte du droit du travail, oui à un peu plus de libéralisme là-dedans (évidemment pour les Français renoncer au Gosplan c'est déjà de l'ultralibéralisme).

Et voilà où on en est quelques mois plus tard : tout ce qu'il avait annoncé s'est soldé par des effets d'annonce et de la poudre aux yeux (il a dû payer les syndicats pour qu'ils fassent grève, je suppose, ça lui donnait un peu de prestige auprès de ses électeurs, et ça faisait croire qu'il faisait vraiment bouger les choses). Il vide les caisses et augmente ses émoluments (c'est quoi, au fond, qu'il faut dire ? émoluments ? appointements ? primes de savon ? D'accord, c'était une misère et ce n'est toujours pas princier - mais c'est le symbole : "je vous crache dessus mais je le fais en plein jour"). Puis bien entendu, cette farce de "Grenelle de l'environnement" et l'affaire du MON810, le pétard mouillé de la trrrrès ambitieuse réforme de l'Université, "l'instituteur ne remplacera jamais le curé" en chapeau du discours de Latran (avec un Bigard derrière) et maintenant, la reconduction des corporatismes avec l'affaire des taxis. N'en jetez plus. Ah oui, les municipales.

Ne parlons pas de l'aspect people, avec un Président qui se comporte comme un charretier (heureusement qu'il n'en existe plus, je ne serais pas PC). Car enfin, voilà un personnage qui n'a aucune classe, un arriviste vulgaire qui se conduit mal, qui essuie ses chaussures dans les tentures, celui qui passe devant tout le monde en jouant des coudes. Chirac ne faisait pas grand'chose (grand corps malade...) mais il avait de la prestance ; son successeur est un roquet. Et exhibitionniste, avec ça.

Cocus, battus et mécontents : Lang et Attali, les premiers (ce qui me fait méchamment sourire). Toute la France ensuite.

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans politique
commenter cet article

commentaires