Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 12:18
mortbrd-copie-1.jpgUn excellent article de Jean-Paul Fitoussi dans le Monde d'hier. Excellent moins par ce qu'il veut démontrer (bloquer la mobilité sociale revient à... accroître les inégalités - à la limite du crypto-truisme) que parce qu'il dit crûment et qui en général est simplement murmuré de bouche à oreille.

L'inégalité est le moteur du progrès économique et social.

On ne peut pas dire que Fitoussi soit un forcené de l'ultralibéralisme, bien loin de là... D'autre part, il est Français, et donc attache beaucoup d'importance à la possession d'un diplôme - mais il ne fait pas sien le modèle du
signal, il n'est pas Bourdieusard. Cependant, il constate que, en France comme dans de nombreux pays, les inégalités intranationales (j'insiste sur ce point) se creusent, et il suffit de lire "L'ascenseur social est en panne...j'ai pris l'escalier " pour s'en convaincre.

Incidemment, dans un
autre article du Monde, on trouve cette perle bien digne de l'agitation étudiante en cours:

"Sarah, venue de Toulouse, insiste : "Quel intérêt pour le PDG de Coca-Cola d'investir dans l'Histoire ? Je suis là pour protéger ma discipline. Sans compter que si les frais d'inscription augmentent, pour quelqu'un comme moi qui travaille déjà afin de subsister, adieu la fac !" A l'AG de Toulouse, raconte-t-elle, des étudiants américains venus en France avec Erasmus se sont exprimés : l'un d'eux a témoigné qu'il devait rembourser un prêt de 20 000 euros pour financer ses études.
"Si c'est le modèle que nous promet M. Sarkozy...""

Chacun sachant bien évidemment que le niveau des universités américaines est lamentable ; ce qu'on sait moins, c'est que les universités d'Etat sont beaucoup moins chères pour les résidents que pour les non-résidents (bien qu'à notre aune, ce soient tout de même des sommes élevées) et surtout qu'il existe un système très important de bourses et de prêts à taux peu élevé pour chaque institution, l'idée maîtresse étant que les titulaires d'un diplôme payent leur inégalité... Ce qui se produit dans d'autres pays, mais pas en France, où la plupart des universités ont une réputation exécrable - seules comptent les grandes écoles.

Comme l'article de Fitoussi risque de disparaître dans les archives payantes, je me permettrai d'en citer un court extrait, qui vous donnera peut-être l'envie d'aller le lire en entier...

Supposons, par exemple, que les salariés diplômés de l'enseignement supérieur aient un revenu dix fois plus élevé que celui des diplômés de l'enseignement secondaire. La dynamique de l'allocation des ressources et des incitations fera que le nombre de jeunes poursuivant leurs études au-delà du baccalauréat ne cessera de croître, pour leur plus grand bien et celui du pays. Le même raisonnement peut être reproduit au sujet des inégalités de salaires entre secteurs d'activité, qui créent une dynamique de réallocation efficace du travail au profit de l'expansion économique et au détriment des industries en déclin. Evidemment, de telles dynamiques vertueuses n'existeraient pas si les salaires étaient égaux entre secteurs, ou si les diplômés n'étaient que marginalement mieux payés que les autres.

Dans ce monde, la globalisation et/ou le progrès technique feraient à coup sûr croître les inégalités. Le type de progrès technique que nous connaissons aujourd'hui n'est pas neutre dans la mesure où il accroît à la fois la demande de travail qualifié et la désaffection pour le travail non qualifié. Mais l'augmentation des inégalités qui en résulte serait féconde si elle incitait réellement les jeunes à poursuivre des études supérieures (y compris en empruntant) et les moins jeunes à accroître leurs compétences par la formation permanente. Dans cette vision ahistorique, les inégalités et leur croissance sont les moteurs puissants d'une mobilité sociale ascendante, les marqueurs de nouvelles opportunités.

Cela étant, c'est anhistorique qu'il faut dire...

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans sociologie
commenter cet article

commentaires