Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur !

Nucleardelinquent teen 150x200BioHockey%20Stick%20Jacket3 HandsOff-copie-1 

Recherche

Articles Récents

Autres Liens

6 septembre 2007 4 06 /09 /septembre /2007 13:33
pavarotti.jpgJe ne sais trop ce que le grand (et gros) Luciano a fait pour être autant traîné dans la boue, avec il est vrai, quelques réserves concernant sa voix, qui n'était, n'est-ce pas, pas mal du tout...

Enfin si, je sais très bien ce qu'il a fait : du fric, et à la pelle. Certains savent aussi qu'il avait pour les chambres d'hôtel la même désinvolture que les pires rockers.

Alors oui, c'est vrai, les "Trois Ténors" ne m'amusaient pas, et je n'aurais jamais imaginé voir de près ou de loin un tel spectacle. Snobinardisme, élitisme, je le confesse, et pourtant je ne suis pas snob et je ne prétends pas faire partie de l'élite. Connerie Idiotie, bien plutôt. LP était un chanteur extraordinaire, un de ceux dont on reconnaît la voix instantanément, comme les plus grands : Callas, Van Dam, Ferrier, Schwarzkopf... Sa diction était impeccable, il semblait recréer la prosodie de l'italien, il jouissait d'une tessiture magnifique, son métal était chaud...que dire de plus ? Oui, c'est vrai, je ne le trouvais pas très bon acteur à une époque où le seul fait de chanter commençait à ne plus suffire.

Il était cabot - il était vénal - il était riche. Oublie-t-on que c'est une tradition dans le monde de l'opéra, et ce depuis belle lurette ? "Goût douteux", ça veut dire quoi ? Que je n'aurais jamais acheté un de ces disques où on mêlait Bellini avec de la guimauve, d'accord. On se disputera longtemps à ce sujet, mais je suis certain qu'un bonhomme comme LP a drainé des foules vers les maisons d'opéra et a assuré un confortable matelas à Decca - et  j'ose l'espérer, à sa partie classique. Sur une moindre échelle, à la même époque, c'est ce qu'a fait José Van Dam ; après tout, on peut n'être pas convaincu de l'excellence du "Maître de musique"... Ce n'est pas une coïncidence si la montée en puissance de LP s'est accompagnée d'un engouement extraordinaire pour cet art qui, ne l'oublions pas, était un art populaire jusqu'à très récemment. J'y vois une cause, pas un effet,et aussi du rôle de plus en plus éminent - jusqu'à l'outrance, le ridicule, voire la dictature - des metteurs en scène.

Bah, en y repensant, je me souviens du mot d'Alexandre Dumas fils : "Mon père ? Un fleuve ! Les critiques peuvent toujours pisser dedans..."

Partager cet article

Repost 0
Published by cdc - dans actualité
commenter cet article

commentaires